Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 17:42

Hier. Groupe H. Face à la Russie, les Algériens ont obtenu le match nul qui les qualifie pour leur premier 8e de finale (1-1).

Vahid Halihodzic a reussi son pari

Vahid Halihodzic a reussi son pari

32 ans après une élimination injuste, les Algériens se sont qualifiés pour leur premier 8e de finale grâce à leur match nul face à la Russie. Y a d'la joie chez les Fennecs. L'Algérie a enfin concrétisé son rêve d'accéder pour la première fois aux 8es de finale d'une Coupe du monde en arrachant le nul contre la Russie (1-1) jeudi à Curitiba, grâce à un coup de tête d'Islam Slimani synonyme de délivrance. Trente-deux ans après le crève-cœur de 1982, les Fennecs ont réécrit l'histoire : pour leur quatrième participation au Mondial, les voilà invités dans le top 16 mondial en tant que deuxièmes (4 points) du groupe H derrière la Belgique (9 points). Généreux et combatifs, les hommes de Vahid Halilhodzic ont réalisé ce que la génération 1982 n'avait pu réussir en raison du fameux «match de la honte», où Allemagne et Autriche avaient livré un non-match (1-0) qui les qualifiait toutes les deux aux dépens de l'Algérie. Jeudi, il fallait voir les visages rayonnants, la communion entre les joueurs et leurs nombreux supporteurs à l'Arena da Baixada, pour mesurer l'ampleur de l'exploit. Certes, les Algériens n'ont encore rien gagné, mais ils ont obtenu le droit de disputer la semaine prochaine un huitième de finale contre l'Allemagne à haute valeur symbolique, 32 ans après. Pour cela, il leur a valu forcer le verrou d'une équipe russe parfaitement organisée et très dangereuse en contre. Sur la première vraie occasion russe, le latéral gauche Dmitry Kombarov a déboulé dans son couloir délaissé par un Sofiane Feghouli temporairement sorti sur saignement. Et le défenseur a adressé un joli centre que Kokorin, s'élevant seul au milieu de trois adversaires plutôt passifs, a catapulté au fond (6). Ce but précoce leur a permis d'aspirer les Algériens pour tenter de faire le break : Kokorin, d'une nouvelle tête pas assez appuyée (19), ou Oleg Shatov, d'une frappe au ras du cadre (26) auraient pu forcer la décision. entretenu les espoirs de l'Algérie (47). De leur côté, les Fennecs ont passé une heure à tenter de contourner la muraille russe. Mais ils n'ont jamais réussi à percer le bloc adverse, mis à part sur coups de pied arrêtés où l'envergure d'Islam Slimani s'est montrée précieuse (30, 43). C'était clairement la clé, tant la défense russe se montrait fébrile sur ces phases arrêtées. Et juste à l'heure de jeu, sur un coup franc, Brahimi a trouvé la tête de Slimani qui a marqué et enflammé le camp algérien (60). Pour les Fennecs, il a alors fallu subir. Toute l'Algérie a tremblé quand Kerzhakov a eu la balle du 2-1 qui aurait qualifié les Russes mais a buté sur un Mbolhi à nouveau impérial (70). Au coup de sifflet final, on a vu les joueurs algériens exploser de joie, courir en tous sens et s'étreindre à n'en plus finir. C'était la fin d'une longue attente. 3 sur 3 pour la Belgique De son côté, la Belgique s'est imposée 1-0 face à la Corée du Sud grâce à un but de Vertonghen inscrit en deuxième mi-temps. A noter que les Belges ont remporté leurs trois rencontres par un but d'écart. En 8e, ils rencontreront les Etats-Unis.

Source La Dépêche du Midi

Le Pèlerin

We will survive

Partager cet article

Repost0

commentaires