Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 18:31

La crise des prix du pétrole et la crise du rouble rendent les marchés très fébriles 

Economie - Chute des prix du pétrole - Les cours du pétrole au plus bas depuis cinq ans

Les cours du pétrole flirtaient mardi avec des plus bas de cinq ans dans un marché peu actif de fin d'année englué dans les craintes de surabondance de l'offre d'or noir.

Les cours du pétrole flirtaient mardi avec des plus bas de cinq ans dans un marché peu actif de fin d'année englué dans les craintes de surabondance de l'offre d'or noir.

Le baril de «light sweet crude» (WTI) pour livraison en février s'appréciait de 15 cents, à 53,76 dollars, tandis que le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison à même échéance prenait 14 cents, à 58,02 dollars.

Au Venezuela qui abrite les plus importantes réserves de brut au monde, le prix du baril de pétrole vénézuélien est passé en dessous de la barre des 50 dollars, à 48 USD, un de ses niveaux les plus bas de ces dernières années, a déclaré mardi le président Nicolas Maduro, accusant les Etats-Unis de mener une «guerre du pétrole».

«Au mois de septembre (le pétrole vénézuélien) était à 95 dollars le baril, aujourd'hui 29 décembre à 48 dollars le baril, il a chuté de plus de 50 dollars», a déclaré M. Maduro lors d'un événement public.

Interrogé par l'AFP Michael McCarthy, analyste chez CMC Markets à Sydney, explique que «les prix tombent à des nouveaux plus bas en raison des préoccupations à long terme sur les niveaux de production américains».

Les cours de l'or noir ont perdu environ 50% de leur valeur depuis la mi-juin, grevés par l'abondance de l'offre, le renforcement du dollar et la faiblesse de la demande dans un contexte de ralentissement de l'économie mondiale.

De surcroît, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a refusé de réduire sa production pour soutenir les cours en dépit de l'abondance de l'offre due en partie à la production américaine de pétrole de schiste.

D'après les analystes, les marchés sont également pessimistes en raison de la crise politique grecque tandis qu'ils s'attendent à de mauvais chiffres émanant de l'industrie chinoise et à une augmentation éventuelle des stocks américains.

Source 20 minutes.fr

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Le Pèlerin 01/01/2015 17:04

Bonjour Ponpon,
Nous vivons une crise économique et nous assistons à une désaffection apparente de l’opinion en ce qui concerne les enjeux écologiques….Du moins est-ce mon impression….
A l'évidence, pour les Français frappés par la crise, l'environnement passe après le retour à l'emploi, le pouvoir d'achat et la protection sociale.
Certains experts ont beau expliquer qu'une économie de l'après-pétrole, fondée sur les services, les échanges virtuels et les ressources renouvelables, permettra d'assurer un avenir plus sûr, nombreux sont ceux qui ne peuvent attendre, pour retrouver une vie décente, des lendemains écolos qui chanteront peut-être, ou peut-être pas.
Les gens considèrent avant le centre de leur nombril …Ils veulent, pour bon nombre d’entre nous, échapper à l’Europe ou au monde …..L’objet n’en doutent-ils pas à bien de leurs malheurs…Alors que plus d’un travailleur sur trois travaille pour l’étranger… !
Rien d'étonnant que, dans ce contexte, les considérations écologiques, globales, soient tant négligées…
Pourtant, à y réfléchir de façon plus précise, une économie postindustrielle fondée sur
Des ressources durables,
Des relations plus harmonieuses entre la planète et l'individu,
Une articulation plus éclairée du savoir et de la technologie
Ne peuvent qu’être la solution…
Mais l’écologie semble un sujet culturel, philosophique, voire poétique avant d’être social…Elle devrait être un sujet qui n’ennuie pas le citoyen pour lequel l’écologiste est bien souvent un emmerdeur
Pourquoi donc les écolos n’ont pas su nous sensibiliser aux débats majeurs de l’écologie ?
L’intégrisme des écolos fait parfois même jaser dans un monde tout orienté aux méfaits de l’économie alors que les dérèglements climatiques sont là pour leur donner raison…
Nous allons vivre en France la « Conférence de Paris » qui a pour but de diminuer la production de gaz à effet de serre
Espérons que la raison relative à la survie de l’espèce aura raison de la volonté de faire des sous et ce dès demain…
La liberté et principalement la liberté d’entreprendre dans un monde sauvage a des limites que la sauvegarde de l’espèce impose
L’écologie mérite que le commun des mortels s’implique sur l’écologie et milite sur cette noble cause…
En conséquence ….Oui il est nécessaire que l’investissement dans les économies durables prenne de l’ampleur
L’état doit servir de guide en l’absence d’intérêt ou de vision à cours terme ou d’un retour sur investissement tardif….
Je te souhaite une bonne année mon cher Ponpon….
Marseille a jusqu’à présent été épargné par les dérèglements climatiques…Il est vrai que là-bas vous avez « La Bonne Mère »… !!!
Je te souhaite le meilleur, à toi ainsi qu’à tes deux femmes….pour 2015 et pour les années futures
Bien amicalement ;
Le Pèlerin

ponpon de pey 31/12/2014 15:10

Concernant les forages dans les schistes ceux -ci ne seraient pas rentables d'aprés des publications faites avant la chute des cours.ces puits se colmatent vite et il faut les reforer tous les trois ans. A suivre donc

ponpon de pey 31/12/2014 15:05

Les prix baissent cela est bien pour notre économie mais cela ne veut pas dire qu'il faut relacher les investissements dans les énergies renouvelables. Tous le pétroliers savent que l'huile est limitée, c'est un question de temps. Les prix remonterone donc tôt ou tard ; Bonne année à tous.