Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 20:58

Airbus : Air Algérie recevra bientôt ses nouveaux A330

Air Algérie s’équipe chez Airbus

Air Algérie a présenté ce matin à la presse, à Toulouse, la nouvelle cabine des trois A330-200 qui seront bientôt livrés à la compagnie. Le contrat avait été signé en janvier 2014. La nouvelle cabine comprend un système de divertissement en vol de dernière génération et des sièges plus spacieux. Les gros porteurs pourront accueillir 18 passagers en classe affaires, 14 en classe économique premium et 219 en classe économique. Air Algérie opère déjà 5 A330.

Source Boursier.com

Les autres nouvelles d’Airbus

Airbus : CIT commande encore des A321

Airbus a vendu 5 A321ceo (version actuelle) au loueur CIT Group, qui double ainsi un engagement signé lors du salon de Farnborough à l'été 2014. L'appareil coûte 113,7 millions de dollars pièce au prix catalogue, ce qui entraîne un montant théorique d'environ 570 M$ pour le contrat. Les prix sont cependant négociés systématiquement à la baisse et dépendent de la configuration choisie et de nombreux autres paramètres, notamment de la qualité du client.

L'A321, de plus en plus prisé

Or CIT peut être qualifié de très bon client, avec ses 205 monocouloirs de la famille A320 commandés. Le patron de CIT, Jeff Knittel, confirme que la demande pour la famille A320 reste forte, en particulier pour l'A321, le plus grand appareil de la gamme, qui devient de plus en plus prisé, car la croissance soutenue du trafic passagers encourage les compagnies aériennes à exploiter des appareils de plus grande capacité économes en carburant.

Le loueur américain est d'autant plus amateur d'A321 qu'il a défendu récemment le développement de l'A321 LR, une version longue distance de l'Airbus, qui pourrait occuper le créneau transatlantique secondaire du B757 vieillissant.

Source Valeurs actuelles

Airbus : les commandes décollent en mars

Airbus a engrangé 84 commandes en mars, et livré 52 appareils sur la période. Cela porte le bilan depuis le 1er janvier à 121 commandes et 134 livraisons. En données nettes, les commandes ne ressortent cependant qu'à 101 unités, à cause de 20 annulations (dont 11 en mars, portant sur des A321 et des A320 de génération actuelle).

En mars, l'industriel a vendu 46 appareils de la famille A320neo et 9 de la famille A320ceo (en l'occurrence des A321). Il a aussi placé 25 A330-900neo et 4 A330-200F, la version cargo de son gros porteur. Côté livraisons, ce sont 42 avions de la famille A320 qui ont rejoint leur propriétaire, mais aussi 7 A330, 2 A380 et 1 A350.

Espace : deux nouveaux satellites Galileo dans l'espace

 

La première mission d'Arianespace en 2015 a permis, le 27 mars, de mettre sur orbite deux satellites du système de navigation européen Galileo. "Adam" et "Anastasia" sont les troisième et quatrième satellites opérationnels (dits "FOC" pour full operational capability, pleine capacité opérationnelle) du programme. Les deux premiers, Doresa et Milena, n'avaient pu être placés sur la bonne orbite après une défaillance du lanceur Soyouz. L'Agence spatiale européenne et ses prestataires ont cependant pu amener les engins sur des positions qui leur permettront de contribuer au système, sans pour autant réaliser l'intégralité de leur mission initiale.

Encore six lancements

Arianespace doit encore réaliser six lancements pour le compte du programme, dont trois avec Soyouz (6 satellites FOC supplémentaires) et trois avec Ariane 5 (12 satellites de plus). Le groupe européen avait aussi lancé les quatre satellites de validation en orbite de Galileo en 2011 et 2012, tandis que la filiale Starsem s'était chargée des deux démonstrateurs lancés en 2005 et 2008.

Source Boursier.com

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires