Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

3 août 2015 1 03 /08 /août /2015 14:17

Les religieuses et les problèmes de transit

Humour – La rude vie des religieuses

C'est une religieuse qui entre dans un magasin Carrefour. Elle achète une bouteille de gin dans un des rayons, puis passe à la caisse. La caissière la voyant avec sa bouteille de gin, la regarde d'une drôle de manière. 
Se sentant dévisagée, la religieuse tente de se justifier:
-''C'est pour soigner la constipation de la Mère supérieure". 
La caissière hausse les épaules, et oublie vite cette excentrique religieuse. Une heure plus tard, alors que le magasin vient de fermer, la caissière croise la religieuse dans la rue, assise sur un banc, avec la bouteille vide à côté d'elle. Elle est complètement ivre
La caissière en la voyant dans cet état est outrée et lui dit: 
- "Mais enfin, ma Sœur, vous m'aviez dit que cette bouteille était pour soigner la constipation de la mère supérieure!" 
-"Mais, c'est la vérité !" répond la sœur en ricanant: 
"Ça va vraiment la faire chier lorsqu'elle me verra dans cet état!"

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Rions ensemble
commenter cet article

commentaires

Le Pèlerin 09/08/2015 00:32

Bonjour Gaïa
Je ne crois ni dans la chance ni la malchance
Je crois dans les probabilités ...La génétique ....qui a n'en point douter qui nous oblige à affirmer que nous sommes moins de naître libres et égaux
Je crois en la volonté de l'homme ....en termes généraux ...Je crois également dans la bêtise humaine qui précipitera la terre dans bien des déconvenues tous cela pour des fantasmes ou pour des intérêts bien particuliers
C'est un bien vaste débat
Peut-être en discuterons nous un autre jour
Cordialement votre
Le Pèlerin

Le Pèlerin 07/08/2015 16:19

Bonjour Anonyme
Le commentaire était si mignon que j'en ai fait un Blog à paraître demain 8 août
Un grand merci pour votre contribution
Cordialement,
Le Pèlerin

GAÏA 04/08/2015 14:22

Un pauvre petit bonhomme !

Un pauvre petit bonhomme est dans un bar depuis une demi-heure.
> >
> > > > Il contemple tristement son verre de bière en soupirant.
> >
> > > > Tout à coup, un costaud en blouson de cuir, entre dans le bar, voit le petit bonhomme, lui donne une grande claque dansle dos en riant et lui boit sa bière.
> >
> > > > Le petit bonhomme triste se met à pleurer à chaudes larmes.
> >
> > > > - " Eh, oh attends ! lui dit le costaud, désolé. Ce n'était qu'une plaisanterie, je te paye une autre bière, je ne voulais pas te faire pleurer.....
> >
> > > > - " Non, non laissez ! dit le petit bonhomme. Je pleure parce que cette journée a été la plus terrible de ma vie.
> >
> > > > Ce matin, ma voiture tombe en panne, j'arrive en retard au travail, mon patron m'annonce qu'il me renvoie.
> >
> > > > Quand je rentre à la maison, j'annonce ça à ma femme, qui me quitte en emmenant mes deux enfants.
> >
> > > > A peine parti, le four, dans lequel ma femme faisait cuire un rôti, explose, et la maison brule.
> >
> > > > En sortant pour appeler les pompiers, je me suis fais renverser par une voiture.
> >
> > > > Le temps d'arriver à l'hôpital, ma maison était détruite....
> >
> > > > A la fin, n'en pouvant plus, je viens dans ce bar et voilà qu'un connard qui se croît rigolo, bois mon verre dans lequel j'avais mis du poison pour mettre fin à mes jours.
> >
> > > > Alors vous voyez quand on n'a pas de bol, c'est jusqu'au bout !!!!!

C'est la vie !!!!!!!