Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

16 juin 2016 4 16 /06 /juin /2016 18:57

Un début de bilan de François Hollande

France - Croissance, chômage, consommation...Ces bonnes nouvelles économiques qui probablement, ne sauveront pas Hollande

Sans conteste François Hollande marquera l’histoire de la France car il aura su, avec plus ou moins de succès, mettre les Français en face de leurs responsabilités…

Nombreux sont les utopistes qui croient encore que, dans un contexte mondial, il suffit de demander pour être servis….Oubliant ainsi qu’avant le réconfort il y avait la nécessité de l’effort

Il est vrai qu’il y a encore de nombreuses injustices en France mais combien même on peut décrier le système dans lequel nous vivons actuellement, une prospérité croissante passe nécessairement par :

-Une libéralisation de l’initiative privée

-Un accroissement du dialogue social

-Une mise à plat des conservatismes en tous genres qui sclérosent notre  société

-Un coup de frein aux abus financiers

-Un plus grand sens de l’équité

-Un repositionnement de la France dans l’échiquier mondial

François Hollande a eu le mérite de s’attaquer à de nombreux programmes en ce sens et je ne doute pas que malgré les mauvais sondages qui lui sont réservés nul autre à sa place aurait fait mieux que lui

….Oh je sais ces propos semblent mal venus à une époque où :

Il est devenu monnaie courante et parfois aisé de faire du « Hollande bashing » et où les médias caressent l’opinion dans le sens du poil

(Les Français adorent philosopher sur ce qui ne marche pas….Sans toutefois apporter la moindre solution)

Cette position m’a valu bien des inimitiés surtout parmi les plus proches qui pour parler de notre Président me parlent de « Ton Copain »

Je me sens parfois bien esseulé…. !

Mais comme disait un Poète célèbre « S’il n’en restait qu’un… »

Malgré des résultats qui semblent arriver trop tard je pense que notre cher Président loupera la prochaine élection présidentielle….

Alors à tous ces utopistes, je leur donne rendez-vous dans quelques années….Apres tout les AUTRES vont bien annoncer leur programme et peut-être l’appliquer….Ca va pleurer dans les chaumières….

Qui vivra verra… !

En attendant je vous propose cet excellent article récupéré ce jour dans

Challenges.fr

A très bientôt

Début de citation

France - Croissance, chômage, consommation... ces bonnes nouvelles économiques qui ne sauveront pas Hollande

Spectaculaire. Les dernières prévisions de l’Insee montrent une accélération de la croissance, un fort rebond des créations d’emplois et une inversion de la courbe du chômage. Des bonnes nouvelles qui arrivent trop tard pour redresser la cote de popularité de Hollande.

Croissance: l'Insee table sur 1,6% en 2016

Sondage BVA: cette candidature Mélenchon qui menace de ruiner Hollande

Du pain bénit ! La note de conjoncture, publié ce 16 juin par l’Insee, va apporter un peu d’air à François Hollande, au plus bas dans les sondages (derrière Jean-Luc Mélenchon, selon les dernières enquêtes) et qui fait face à de vives critiques sur le « manque d’autorité de l’Etat », face aux débordements dans les manifestations. Il va pouvoir entonner, à nouveau, son refrain du « ça va mieux », avec quelques arguments supplémentaires. Car l’amélioration de l’économie française est spectaculaire, selon l’institut de la statistique, au-dessus des espérances de nos gouvernants, qui ont plusieurs fois annoncé trop tôt la reprise.

En 2016, l’économie française devrait atteindre une croissance de 1,6%, légèrement supérieure à la prévision gouvernementale. Une progression du PIB encore faible mais qui constitue la meilleure performance depuis 2011. Surtout, avec cette modeste hausse, la France a réussi à remettre en marche sa job machine: en 2016, les entreprises devraient créer 139.000 emplois, s’ajoutant aux 109.000 de l’année dernière. En intégrant les emplois aidés et les non-salariés, l’économie française va accroître ses effectifs de 210.000, de loin le meilleur chiffre du quinquennat.

Résultat, la fameuse courbe du chômage, que le chef de l’Etat promet d’inverser depuis 2013, va dans le bon sens: le taux de chômage, qui calcule la proportion de chômeurs par rapport à la population active, devrait diminuer de 0,4 point d’ici à la fin de l’année, pour revenir en dessous de la barre des 10% (à 9,8 % et 9,5 % en métropole). Soit le même chiffre qu’en mai 2012. Toutefois, cette embellie ne fera pas oublier l’échec global de François Hollande sur le front du chômage: malgré la baisse de ces derniers mois, le nombre de chômeurs s’est envolé de 588.000 depuis son accession à l’Elysée.

Les patrons se remettent à investir

Autre amélioration spectaculaire, que François Hollande voudra mettre à son crédit: la santé des entreprises. Leur taux de marge va encore augmenter en 2016 (à 32,4%), revenant à son niveau d’avant la grande crise de 2009. Surtout, les patrons se remettent (enfin) à investir avec une hausse de leurs dépenses de 4,7% cette année. Du jamais vu depuis 2007! S’ajoute à cela une consommation très dynamique (+ 1,6 % prévu en 2016) grâce à une hausse historique du pouvoir d’achat (+1,7 %) alimenté par la très faible inflation. « Cela va nettement mieux, nous confiait Michel Sapin, le ministre des Finances, le 13 juin. Mais cette amélioration arrive avec un an de retard ».

Voilà le problème pour Hollande: cette sortie du tunnel est tellement tardive qu’elle va être difficile à « vendre » à l’opinion publique. D’autant que, pour une part, l’exécutif n’y est pour rien. La France est portée par le rebond de toute la zone euro et elle bénéficie de facteurs extérieurs, comme la baisse du prix du pétrole et de l’euro. N’empêche. L’Insee apporte de l’eau au moulin du chef de l’Etat en soulignant les mesures Hollande qui ont « enrichi la croissance en emplois » : le Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi (CICE), les allègements des charges du Pacte de Responsabilité et la récente prime à l’embauche pour les PME. Si la France crée autant de jobs avec une aussi faible croissance, c’est, en partie, grâce à politique pro-business de baisse du coût du travail, que le président a dû imposer à sa majorité. « Le CICE a permis de créer ou sauvegarder 120.000 emplois » souligne Eric Heyer, économiste à l’OFCE. Avec un coût de 20 milliards par an, l’efficacité de cette politique est discutable. Mais elle a, sans conteste, beaucoup contribué au « ça va mieux » claironné par le chef de l’Etat.

Fin de citation

Cordialement,

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Société
commenter cet article

commentaires