Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

21 juin 2016 2 21 /06 /juin /2016 14:40

Un peu coquines

Une série de nouvelles blagues pour la journée

C'est Bernadette qui va prendre le thé chez Henriette. Alors, elles papotent, elles mangent des petits gâteaux. Puis arrive le mari d'Henriette avec un joli bouquet de fleur. 
- Booonjour, chérie.
- Bonjour !
Sur ce, le mari monte à l'étage. Henriette tire une gueule pas possible et Bernadette, étonnée :

- Mais pourquoi tu n'es pas contente ? Moi, mon mari, il ne m'offre jamais de fleurs. 
- Ouais, mais c'est toujours la même chose, à chaque fois qu'il revient avec des fleurs, je dois monter à l'étage et écarter les jambes.

- Aaaaah bon ?! Tu n'as pas de vase ?

----------------------------------

C'est l'histoire d'un couple plus tout jeune. Ça fait bien deux ou trois ans que le mari n'a pas touché sa femme qui désespère. Un jour, il rentre du boulot et s'adresse à elle : 
- Monte tout de suite dans la chambre !. Depuis tout ce temps, elle n'espérait plus, enfin aujourd'hui, tout a l'air de changer. Elle obéit et monte immédiatement. Puis son mari lui dit : 
- Déshabille toi !
Elle pense : " Enfin, il s'est décidé !". Le mari : 
- Fais le poirier devant le miroir ! La femme, impatiente : 
- Oui chéri ! Le mari : 
- Écarte les jambes ! La femme, toute excitée: 
- Tout de suite chéri ! Sur ce, le mari pose son menton entre les jambes de sa femme, se regarde dans le miroir et dit : 
- Les copains ont raison, ça m'irait bien la barbe !!!

----------------------------------

Tu savais que les bossus ont un sexe deux à trois fois plus long que la normale ?" 
- "Non, qui t'a dit ça ?" 
- "Je l'ai entendu par mon toubib, il y avait un bossu dans la salle d'attente ..." 
- "Je ne crois pas que ce soit vrai, ils sont tout mal foutus les pauvres !" 
- "Ecoute, on va aller devant l'église, il y a toujours ce bossu qui fait la manche, on lui demandera …"

Et les voilà devant l'église, ils demandent au bossu : 
- "Dis-nous, il parait que tu as un engin énorme, si tu nous le montres, on te donne 20 euros." 
Le bossu ne se fait pas prier, il ouvre sa braguette et sort un truc énorme ! 
Les gars ahuris donnent au bossu ses 20 euros et avant de partir, l'un d'eux lui dit : 
- "Si j'avais un engin aussi gros, je me ferais des pipes tout seul !" 
Et le bossu lui répond : 
- "Et comment tu crois que je suis devenu bossu ?"

----------------------------------

Pauvre MAMIE. 
Une petite mamie, entre avec précaution dans un sex-shop. 
Pas très stable sur ses jambes, elle franchit en tremblant les quelques mètres qui la séparent du comptoir. 
Elle arrive enfin devant le caissier et, s'agrippant comme elle le peut, elle demande d'une voix chevrotante : 
- Eeeeest-ccce qqquevvvous aurriez desviiiiiibrommaaaaasseurs ? 
L'employé, essayant poliment de ne pas éclater de rire, lui réplique :
- Mais bien sûr, Madame ! Nous en avons mêmes plusieurs modèles, tous très différents. 
L'air soulagé, la mamie demande : 
- En aurrriez-vvvvvous un roooooose, de vingtcentiiiiiiiimètrrres de long, envirrrron sssssix en diaaaaaaamètre ? 
- Oui Madame ! Nous avons ce modèle, répond l'employé. 
- Aloooors pouveeeeez-vous me diiiiiiiire comment cette saaaaaaaloperiiiiiiie s'arrête ? 

----------------------------------
Très courte lettre d'excuses de l'hôpital à un patient : 
Cher Monsieur, 
Les résultats du laboratoire confirment que la rougeur autour de votre pénis n'était pas cancéreuse, c'était du rouge à lèvres. 
Nous vous prions de nous excuser pour l'amputation. 
La direction 

----------------------------------
Encore 
Dans un bureau en Afrique du Nord : 
- Nom ? 
- Abdallah Slimane 
- Sexe ? 
- 14 fois par semaine ! 
- Non, non, non ! 
- Homme ou femme ? 
- Homme, femme...y parfois chameau.... 
URGENCES : 
Un électricien entre dans la salle des Soins Intensifs d'un hôpital, il regarde les patients branchés à divers types d 'appareils et leur dit : 
- "Respirez à fond, je vais changer un fusible !" 
MAIL à son épouse 
Chérie, la police vient de trouver un corps calciné, avec un dentier, une perruque, des seins tombants et un cul difforme ! 
S'il te plaît, réponds à ce mail pour que je sache si tu vas bien !

SUPERMAN 
Deux amis se rencontrent. Pédro est couvert de bleus et de blessures. 
Juan lui demande : 
- Mais qui t'a mis dans cet état ? 
- Ma femme répond Pédro. 
- T'as traversé pendant quelle faisant une marche arrière ou quoi ? 
- Non, mon pote, elle ma frappé parce que je suis rentré à la maison comme Superman. 
- Comment ça ? T'es rentré en volant ? 
- Mais non, abruti ! Je suis rentré avec le slip sur le pantalon !!! 
Souvenirs .... 
- Maria, comme nous étions heureux il y a 15 ans ! 
- Mais Antonio, nous ne nous connaissions pas, il y a 15 ans !
- Justement, Maria, justement ! 
La prof est devant la classe et écrit un exercice au tableau. 
Sur ce, le petit Paul crie : 
- Mademoiselle, vous avez des poils sous le bras droit...!!! 
Furieuse la prof renvoie Paul à la maison pour le restant de la journée... 
Le lendemain, la prof pousse le tableau du bras gauche et Paul s'écrie : 
- Mademoiselle, vous avez aussi des poils sous l'autre bras...!!! 
Là-dessus Paul se retrouve à la maison pour le restant de la semaine. 
Le lundi, la prof un rien énervée, laisse tomber la craie. 
En la ramassant elle entend Paul crier : 
- Salut tout l'monde..., avec ce que je viens de voir, on se reverra après les grandes vacances !!

Bonne Journée

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Rions ensemble
commenter cet article

commentaires