Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 20:54

Arzew la Belle

Algérie - Arzew mon Amour

Arzew, c’est toi qui as accueilli mon Grand-père maternel

Léonardo Angelotti, né à Procida, à quelques kilomètres au large de Naples….à proximité des deux autres îles que sont Capri et Ischia

Procida

Procida

A l’époque …..Tout comme dans de nombreuses autres contrées, régnait la misère…..

née également à Procida avant de s’installer, tous deux, définitivement à ArzewMaria LavaderaContrairement à Lamartine, qui oublia là-bas sa chère «Graziella», il se maria avec

A Arzew Ils fondèrent une famille nombreuse…..Et parmi ces nombreux enfants il y eut Marguerite ma Mère née à Arzew le 10 mai 1910.

Algérie - Arzew mon Amour

Mais en 1918 la grippe espagnole fit des ravages

Ma Grand-mère, comme de nombreux autres s’en alla au ciel

Ma Mère avait alors huit ans….

, bien plus âgée, était déjà mariée…..Marguerite dut onc s’atteler à élever ses frères…MarieAdieu l’école de la République …Il lui fallut s’occuper de ses frères….Sa sœur ainée

Maurice ThoaPuis plus tard, après avoir pris soin de sa petite famille, elle s’est rapprochée d’Alger où elle a connu mon Père

Algérie - Arzew mon Amour
Algérie - Arzew mon Amour

Deux ans plus tard.Michèle , votre serviteur et Henri

De leur union naquit deux enfants,

Ce bref retour historique avait pour objet d’expliquer la relation que j’avais avec Arzew.

Naturellement la famille s’est rendue de nombreuses fois à Arzew mais j’étais trop jeune à l’époque pour retenir des souvenirs précis

Mon Père nous quitta en avril 54 des suites d’un accident du travail

Comme nous n’avions guère eu l’opportunité de prendre des vacances, ma Maman nous conduisit à Arzew où vivaient ses frères et ses cousins …..Tous des « Angelotti »

Ce n’est que là que je pris conscience de la beauté des lieux…..Arzew pour moi, c’était le Paradis sur terre

J’y ai passé deux fois trois mois, lors des vacances d’été

Les souvenirs que j’ai accumulés à cette époque ….Je les garderai en mémoire toute ma vie….

Chaque fois que j’évoque Arzew, Je me remémore en effet, les meilleurs moments de ma vie

Algérie - Arzew mon Amour

Mes oncles étaient toujours disposés à nous y accueillir

Que ce soit Henri, Michel, Antoine ou bien d’autres encore

Arzew était pour moi l’une des plus belles baies d’Algérie

A l’ouest « le Cap Carbon » avec ses falaises et ses criques, ses grottes…..En passant par « La Fontaine des Gazelles »…..Le Rêve …. !

Algérie - Arzew mon Amour
Algérie - Arzew mon Amour
Algérie - Arzew mon Amour

Mostaganem jusqu’à DamesmeA l’est d’immenses étendues de sable depuis la plage de

Au milieu un magnifique port de pêche où l’on sentait la sueur de l’effort, mais où régnaient aussi la bonne humeur et la convivialité….

Que de poisson ai-je pu manger? ….Le matin des 8h00 en lieu et place du «café au lait»….De ces poissonnades monstres où le poisson grillait à la forge, sur des tôles de plus de deux mètres de long, le tout attisé par un feu qui rugissait, sous les effets d’un soufflet de plus de deux mètres cinquante de long

Dieu que les lieux et les instants étaient inoubliables…!.J’en garde des images eternelles

En arrivant je me souviens de cette longue allée bordée de grands palmiers

…..Arzewiens les palmiers tiraient leur révérence aux habitants….Les    Le centre était on ne peut plus accueillant avec cette place magnifique dallée,

S’il y avait un lieu que je n’oublierai particulièrement pas c’est bien «La Fontaine des Gazelles…..»

Que le site était magnifique entre le Cap Carbon et le port d’Arzew…Un lieu paradisiaque

Que de merveilleux moments y ai-je passés

Algérie - Arzew mon Amour
Algérie - Arzew mon Amour
Algérie - Arzew mon Amour

Comme les familles étaient assez nombreuses, nous affrétions carrément un car ; aucun risque les cars appartenaient aux Cousins «Angelotti» et nous y embarquions tout le matériel qui nous permettait d’occuper deux grottes au bord de mer

L’Oncle Michelin, un homme de 150 cm, tout juste…. partait aux oursins avec son grappin et son carreau….A lui seul il avait de quoi nourrir une trentaine d’affamés…. !

Ah ces oursins ….Je n’en n’ai jamais mangés d’aussi bons …. !

Pendant ce temps les plus jeunes s’adonnaient aux plaisirs de la pêche, en eau profonde pour les uns, à la cane à pêche pour les autres

Les femmes s’adonnaient à «La Poêle de riz» et aux grillades diverses, tant il y avait de nombreux convives à alimenter….

L’on dévorait d’abord les oursins de «Tonton Michelin» avant de poursuivre avec la poêle de riz de ces Dames pour terminer par les fruits du pays…..

de nombreux autres (jujubes, tchumbos, pour ne citer qu’eux)  Le cantalou était souvent à l’honneur mais l’on citera les raisins, les grenades ainsi que

Si les plus jeunes étaient «à l’eau» les anciens devaient veiller à leur consommation de vin tant leur niveau d’alcool était élevé pour atteindre souvent les «18°»

Enfin une consommation raisonnable donnait à ces repas du baume au cœur de tous les convives

Le reste de la journée se terminait en baignades

Et le soir lorsqu’il nous fallait rentrer nous étions fourbus mais ravis d’avoir passé une belle journée

Que de merveilleux instants …. !

Algérie - Arzew mon Amour

En semaine nous nous rendions tous les matins à la plage de Damesme, située à 800 mètres de chez nous

S’il y avait aussi un évènement dont je me remémore en permanence ce sont les grandes fêtes d’Arzew aux alentours du 15 août avec ce pèlerinage dédié à la Vierge Marie et où les plus grands orchestres d’Algérie (Ah Martial Ayala… !) venaient animer les soirées des Arzewiens sur la grande place d’Arzew

Je garde en mémoires tous ces délicieux instants passés là-bas

Et puis le temps est passé ….Je resterai 42 ans sans retourner « Au Pays » …..Mais je n’ai pas pu m’empêcher d’y retourner …Et lorsque j’en ai l’occasion je retourne sur les lieux….

La Fontaine des Gazelles a été relativement préservée

Je retourne régulièrement dans un restaurant, tenu par un Kabyle, où l’on peut gouter de nombreuses espèces de poissons locaux…Excellents d’ailleurs…

Un groupe d'Arzewiens au restaurant de la Fontaine des Gazelles

Un groupe d'Arzewiens au restaurant de la Fontaine des Gazelles

Algérie - Arzew mon Amour
Algérie - Arzew mon Amour
Algérie - Arzew mon Amour

Le port de pêche a quasiment disparu en ce sens que son accès y est désormais réservé…Et oui Arzew est devenu le premier port méthanier d’Afrique

Une grosse usine de traitement du gaz a été installée sur le site de la plage de Damesme, transformée en port d’exportation du gaz naturel

Le centre d’Arzew a été relativement épargné…

La ville qui avait à l’époque environ 5000 habitants comporte désormais une centaine de milliers d’âmes

Je pensais retrouver le centre dans lequel vivaient tous mes oncles et cousins …..Mais le lieu a été transformé en un immense Palais des sports

Algérie - Arzew mon Amour

Que de souvenirs à jamais enfouis dans les mémoires des survivants

Le Pèlerin

Nota: Un grand merci à Jeanine Angelotti / Fructuoso qui m'a aidé à reconstituer l'historique de notre famille

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Algérie
commenter cet article

commentaires

Le Pèlerin 24/12/2016 09:19

Bonjour Gabriel,
J'ai un vague souvenir de Port aux Poules à quelques km à l'est d'Arzew ....Un village bien agréable ....
Il semblerait que quelques Pied Noirs y soient restés
Peut être m'en direz-vous plus
pour tout envoi d'images ou de vidéos
Mon adresse mail est:
henrithoa@free.fr
Merci d'avance
Ps si vous en êtes d'accord je les diffuserais sur le Blog
Cordialement,
Le Pèlerin

Gabriel 23/12/2016 18:54

Je peux vous envoyer qq vidéos et photos

Gabriel 23/12/2016 18:53

Bonjour je suis pied noir je reviens d azew Oran et pour aux poules