Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

2 septembre 2017 6 02 /09 /septembre /2017 15:34

Avez-vous connu ce genre de Stress ?

Qu'est-ce que le Stress ?

Voici un exemple de ce qu'est le Stress ?

Un Monsieur s'arrête pour faire monter une auto-stoppeuse dans sa voiture.

Elle est belle et jeune ! Soudain, la demoiselle s'évanouit dans l'auto et le monsieur file à toute vitesse pour la faire admettre à l'hôpital.

Ça, c'est du Stress...

A l'hôpital, on annonce qu'elle est enceinte et on félicite le Monsieur qui sera bientôt "Papa" !

Ça, c'est du Stress...
Le Monsieur dit qu'il n'est pas le père et qu'il ne la connaît même pas...

Mais la demoiselle affirme que c'est bien LUI, le Papa!
Alors, le Stress augmente d'un cran...
Alors, le Monsieur demande un test d'ADN pour prouver qu'il n'est pas le père du bébé.
Après le résultat, le docteur dit que le Monsieur est stérile, probablement depuis sa naissance.

Donc qu'il N'EST PAS le père du bébé !
Il est soulagé, mais le stress revient car, sur le chemin du retour à la maison, le Monsieur se met à penser….

Qu'il a trois enfants ...
ET ÇA, C'EST DU TRÈS, TRÈS GROS STRESS !

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires

MONTREAL- 18/09/2017 11:00

Nous aimons nos " fonctionnaires" !!!
























J'ai déjà essayé de payer mes impôts avec le sourire mais ils préfèrent un chèque
Jean Yanne



S’il y avait un impôt sur la connerie, l’état s’autofinancerait.
Jean Yanne

> > > > >

L’idéal, ce serait de pouvoir déduire ses impôts de ses impôts
Jean Yanne


La déclaration d’impôts peut passer pour le contraire d’une déclaration d’amour : on en dit le moins possible
Inconnu


Chaque fois que mon percepteur revenait, je payais un impôt sur le revenu
Raymond Devos

> > > > > C’est au moment de payer ses impôts qu’on s’aperçoit qu’on n’a pas les moyens de s’offrir l’argent que l’on gagne
Frédéric Dard

> > > > > Pourquoi est-ce qu’en matière d’impôts une légère augmentation vous coûte 100 euros alors qu’une réduction substantielle vous en fait gagner 5 ?
Frédéric Dard

> > > > >

Les impôts ont été inventés pour que tout le monde n’ait pas envie de réussir
Philippe Bouvard

> > > > >
Le jour est proche où nous n’aurons plus que « l’impôt » sur les os
Michel Audiard

> > > > >

La fraude est à l’impôt ce que l’ombre est à l’homme
Georges Pompidou

> > > > >

Lorsque je donne quatre coups de pédale, il y en a trois pour le fisc
Bernard Hinault

> > > > >

Le fraudeur fiscal est un contribuable qui s’obstine à vouloir garder un peu d’argent pour son propre usage
Philippe Bouvard

> > > > >

Si l’état créait un impôt sur la beauté, je serais exonéré
Sim

> > > > >

Un millionnaire est un milliardaire qui vient de payer ses impôts
Jean Rigaux

> > > > >

C’était un Français qui payait tellement d’impôts… que le jour où il mourut… le gouvernement fit faillite
Roger Pierre


La chose la plus difficile à comprendre au monde c’est l’impôt sur le revenu !
Albert Einstein


C’était sûr comme les impôts ; et ça, y a rien de plus sûr
Charles Dickens

> > > > >

Les conneries c’est comme les impôts, on finit toujours par les payer
Michel Audiard

> > > > >

Des milliards d’impôts ! J’appelle plus ça du budget, j’appelle ça de l’attaque à main armée !
Michel Audiard

> > > > >

L’impôt est un tribu prélevé sur le travail des uns pour entretenir la paresse des autres
Inconnu

> > > > >

Puisque les impôts ont une assiette, pourquoi mangent-ils dans la nôtre ?
Alphonse Allais

> > > > >

Chaque contribuable est quelqu’un qui travaille au profit du gouvernement sans être astreint à passer les concours de fonctionnaires
Ronald Reagan


Réunion : L’administration française adore ça. Certains fonctionnaires poussent même le raffinement jusqu’à organiser des réunions pour fixer la date des prochaines
Jacques Mailhot

> > > > >

Si un jour on supprimait les fonctionnaires, qu’on le fasse au moins un vendredi à
17 heures
PhilippeGelluck


Mon père était fonctionnaire et ma mère ne travaillait pas non plus
Coluche

> > > > >

Un ministère est un lieu où les fonctionnaires qui arrivent en retard croisent ceux qui partent en avance
Clémenceau

> > > > >

Les fonctionnaires sont les meilleurs maris : quand ils rentrent le soir à la maison, ils ne sont pas fatigués et ont déjà lu le journal
Clémenceau

> > > > >

Les fonctionnaires sont comme les livres d’une bibliothèque: ce sont les plus haut placés qui servent le moins
Clémenceau

> > > > >
> > > > >
Le gouvernement sème des fonctionnaires et le contribuable récolte des impôts
Clémenceau

> > > > >

La France est un pays extrêmement fertile : on y plante des fonctionnaires et il y pousse des impôts
Clémenceau


BONNE JOURNEE

chimène 04/09/2017 21:42

L'accouchement... sans douleur !
Le docteur leur explique qu'il a mis au point une nouvelle machine qui permet de transférer sur le PÈRE une partie de la douleur que provoque le travail de la mère lors de l'accouchement.
Il leur demande alors s'ils sont d'accord pour essayer cette machine.
Tous les deux répondent très favorablement.
Le docteur règle la machine à 10 % de transfert de douleur dans un premier temps,
expliquant que 10 % est déjà une valeur qu'aucun père n'a jamais éprouvée auparavant.

Alors que l'accouchement suit son cours, le mari se sent bien et demande au médecin de monter d'un cran.
Ce dernier ajuste alors le niveau de transfert de douleur à 20 %.
Le mari se sent toujours très bien. Le docteur vérifie sa tension et s'étonne de son excellente résistance.
Ils décident alors de monter carrément à 50 %. Le mari se sent toujours bien.
Voyant combien ce transfert de douleur soulage son épouse le mari encourage alors le médecin à transférer toute la douleur sur lui.
L'épouse accouche alors, pratiquement sans douleur, d'un bébé en pleine santé. Le couple est aux anges...
Lorsqu'ils reviennent à la maison, ils trouvent le facteur mort devant l'entrée.

Bonne soirée