Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

9 mars 2019 6 09 /03 /mars /2019 16:45

En 2018, la production électrique renouvelable a couvert près de 23 % de la consommation française

 

Cascade-de-Gavarnie

Cascade-de-Gavarnie

La puissance totale du parc électrique d'origine renouvelable – hydroélectricité, éolien, solaire photovoltaïque, et bioénergies confondus – s'élève, fin 2018, à 51 171 MW. Cela représente 99 % de l'objectif qui avait été fixé pour fin 2018 (51,7 GW) par la Programmation Pluriannuelle de l'Energie (PPE) et 22,7 % de la consommation d'électricité en France.

C'est le bilan positif du Panorama de l'électricité renouvelable 2018 élaboré chaque trimestre par RTE, le Syndicat des énergies renouvelables (SER), Enedis, l'Association des distributeurs d'électricité en France (ADEeF) et l'Agence ORE (Opérateurs de Réseaux d'Energie).

Avec 117 GW installés, l'Allemagne possède le parc le plus important devant l'Italie (60,6 GW) et l'Espagne (51,8 GW). Le parc français est le quatrième plus important d'Europe.

Sur le dernier trimestre de 2018, 943 MW de nouvelles installations ont été raccordés aux réseaux d'électricité métropolitains, les filières éolienne et solaire comptant respectivement pour 780 MW et pour 143 MW. Sur toute l'année 2018, 2 494 MW ont été raccordés.

Les énergies renouvelables ont couvert 22,7 % de la consommation d'électricité en France au cours de l'année 2018, un chiffre en nette hausse par rapport à l'année dernière (18,5 % en 2017). Cette montée en puissance s'explique par une hausse de la production de toutes les filières des énergies renouvelables.

C'est toutefois moins que les 34 pays européens membres de l'ENTSO-E, le Réseau européen des gestionnaires de réseau(x) de transport d'électricité.
En 2017, la production moyenne d'électricité renouvelable de ces pays a couvert 33,4 % de la consommation. En Norvège, l'électricité produite par les EnR, en particulier par l'hydraulique, couvre la totalité de la consommation. Ce taux atteint 62,6% au Portugal, 52,4% au Danemark, ou encore 33,7% en Allemagne.

Production-énergie-renouvelable-France-2017-2018

Production-énergie-renouvelable-France-2017-2018

Bilan 2018 de l'énergie éolienne

Le parc éolien atteint 15 108 MW de capacité de production au 31 décembre 2018 avec 780 MW raccordés sur le dernier trimestre. C'est 1 559 MW de plus qu'en 2017. L'objectif fixé à la filière par la PPE à fin 2018 (15 000 MW) est ainsi légèrement dépassé grâce à un dernier trimestre 2018 record.

Au cours des derniers mois de l'année, le taux de couverture de l'énergie éolienne a même été supérieur à sa moyenne annuelle (près de 8% en décembre), contribuant ainsi à pallier les pics de consommation hivernaux.

La filière a produit 8,8 TWh sur le trimestre et 27,8 TWh sur les douze derniers mois, en hausse de 15,3 % par rapport à l'année précédente. Le taux de couverture de la consommation par l'énergie éolienne s'élève à 5,8 % sur l'année, en hausse de 0,8 point par rapport à 2017.

La filière de l'éolien emploie 300 000 personnes en Europe dont 17 000 en France.

Bilan 2018 de l'hydroéléctricité

Le parc hydroélectrique reste stable avec une puissance installée de 25 510 MW, en hausse de 3 MW sur le dernier trimestre 2018, mais en baisse annuelle de 11 MW par rapport à 2017.

L'année 2018 marque un rebond de la production après une année 2017 sèche : 63,1 TWh ont été injectés dans les réseaux (68,3 TWh avec la part non renouvelable), soit une hausse de près de 30 % par rapport à l'année précédente. Le taux de couverture de la consommation électrique par l'hydroélectricité s'établit à 13,1 % pour l'année 2018.

Eglise éolienne

Eglise éolienne

Bilan 2018 des bioénergies

La filière bioénergies électriques atteint une puissance installée de 2 026 MW avec 74 MW de nouvelles capacités, dont 16 MW raccordés sur le dernier trimestre 2018.

Sa production s'est élevée à 7,5 TWh sur l'année 2018 (9,7 TWh en incluant la part non renouvelable), en hausse de 3,2 % par rapport à 2017. La filière couvre ainsi 1,6 % de l'électricité consommée en 2018.

Afin de répondre aux objectifs de la transition énergétique de porter à 40 % la part des énergies renouvelables dans le mix électrique en 2030, les réseaux de transport et de distribution continuent d'évoluer pour permettre l'intégration de la production d'électricité renouvelable, tout en garantissant la sécurité et la sûreté du système électrique, ainsi que la qualité d'alimentation des consommateurs.

Source :notre-planete-info

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires