Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

/ / /

Le Toulousain Jean Tirole prix Nobel d'économie : les réactions

Jean Tirole Prix Nobel d économie
Jean Tirole Prix Nobel d économie

Jean Tirole Prix Nobel d économie

Jean Tirole est le troisième prix Nobel d'économie français de l'histoire. Une récompense qui a surpris le principal intéressé et qui, entre autres, ravit Manuel Valls.

Le prix Nobel récompense cette année en JeanTirole un économiste alliant excellence mathématique française et rayonnement anglo-saxon, qui a choisi de faire fructifier son prestige à Toulouse, loin de l'agitation médiatique. Voici les principales réactions après cette récompense. 

Jean Tirole, qui vient de recevoir le prix Nobel d'économie :

Cette récompense est pour lui "une grosse surprise", qui "fait plaisir". "On n'est pas très bon juge de ses propres travaux et donc ce n'est pas quelque chose sur lequel je comptais", a-t-il ajouté, dans un entretien téléphonique avec l'AFP. L'attribution du prix Nobel "ne va rien changer pour moi. Ce que j'aime ce sont les formes de recherches dans lesquelles je vis et les amis que j'y cotoie et puis faire faire ma recherche avec mes étudiants. J'espère que je ne vais pas trop changer", a-t-il conclu.

François Hollande, président de la République :

François Hollande a souligné que l'attribution du prix Nobel d'économie au Français Jean Tirole était une "fierté pour la France", lui adressant "ses plus chaleureuses félicitations". "Le Prix Nobel d'économie qui vient de lui être décerné consacre ses travaux de renommée internationale sur la crise financière et la régulation des industries de réseau et du système bancaire", rappelle le chef de l'Etat dans un communiqué. Il "vient mettre en lumière la qualité de la recherche dans notre pays", se félicite François Hollande pour qui le "rayonnement" de l'Ecole d'économie de Toulouse présidée par Jean Tirole "se voit confirmé".

Manuel Valls, Premier ministre :

"Après Patrick Modiano, un autre Français au firmament: félicitations à Jean Tirole! Quel pied-de-nez au 'French bashing'!" a twitté le Premier ministre, qui s'est lancé depuis plusieurs semaines dans une croisade contre le "French bashing", "sport national et international" injustifié ou du moins caricatural à ses yeux. Le message du chef du gouvernement est ponctué du hashtag "#FiersdelaFrance".

Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement :

"Ce prix Nobel marque une école française sur ce qui est appelé, une école liée à la régulation (...) C'est la reconnaissance d'une pensée économique française qui a une forme de singularité dans le monde aujourd'hui", a salué Stéphane Le Foll sur RTL. Et, ajoute-t-il, si l'Académie Nobel "a choisi de la récompenser, c'est qu'elle correspond aussi à une partie de la réflexion absolument nécessaire que l'on doit avoir aujourd'hui dans la crise que l'on connait qui a besoin de régulation, d'éléments de stabilité et qui a besoin de rassurer et de gérer l'économie" et d'être fondée "pas uniquement sur les mécanismes du marché".

Le CNRS :

Le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) a également félicité Jean Tirole, qui travaille au GREMAQ (Groupe de recherche en économie mathématique et quantitative), une unité mixte de recherche Université Toulouse/CNRS/INRA. Il avait reçu en 2007 la Médaille d'or du CNRS. Alain Fuchs, président du CNRS, a salué, dans un communiqué, "un théoricien d'exception qui a su modéliser d'importantes questions économiques et renforcer la dimension internationale de ces recherches".

Geneviève Fioraso, secrétaire d'Etat à la Recherche :

"Merci aux Prix Nobel Patrick Modiano et Jean Tirole. La France est un grand pays de la connaissance et j'en suis fière", a twitté Geneviève Fioraso.

Source Challenge.fr

Le Pèlerin

Partager cette page

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Toulouse