Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

1 mai 2007 2 01 /05 /mai /2007 23:28
Marché mondial du transport aérien
Les profits devraient fortement augmenter en 2007
Le trafic aérien international a enregistré une baisse de 5,9% en 2006, contre 7,6% en 2005, alors qu’un bénéfice net de 3,8 milliards de dollars est attendu pour cette année, a indiqué l’Association internationale du transport aérien (IATA).
Cette association table sur le retour à la rentabilité estimant que « la leçon à tirer de 2006 est que la recherche d’une croissance rentable est payante ». Les efforts des compagnies dans la réduction des coûts et l’accroissement du rendement placent l’industrie sur les rails pour un bénéfice net de 3,8 milliards de dollars cette année, contre une perte de 500 millions de dollars en 2006. Le taux de remplissage des appareils a atteint 76% l’an dernier, un record, ajoute l’IATA. La peur des attentats mais aussi la guerre en Irak et le syndrome de la grippe aviaire avaient considérablement ralenti l’activité du secteur. Il faut savoir que le kérosène est passé en tête des coûts d’exploitation des transporteurs aériens devant les dépenses de personnel. Il représente quelque 20% des coûts d’un vol. Les compagnies aériennes sont impuissantes face à l’irrésistible flambée du cours du baril. L’or noir, c’est leur cauchemar permanent. Pour les inciter à faire des économies, l’IATA a préconisé la disparition du billet d’avion en papier au profit du billet électronique. Il est programmé pour cette année et doit permettre aux compagnies d’économiser 3,5 milliards de dollars par an. Air Algérie se prépare à l’introduction du billet électronique. Air France propose de voyager l’esprit léger avec le e-service. British Airways permet aux voyageurs à partir d’Alger d’effectuer leur enregistrement en ligne 24h avant l’heure prévue du départ sur le site internet www.ba.com. Les compagnies s’efforcent également de remplacer les appareils vieillissants par des avions moins gourmands en carburant. Airbus table sur une croissance annuelle de 5% du trafic passager d’ici 2022 et pour la même période sur le renouvellement de 40% de la flotte mondiale, soit plus de 16 000 appareils de plus de 100 places ! Le duel avec l’américain Boeing déplace la bataille sur deux nouveaux fronts : les passagers et les aéroports. La croissance du trafic aérien a été la plus rapide au Moyen-Orient (15,4% en 2006). L’Afrique a progressé de 8,6%, l’Amérique du Nord de 5,7%, l’Asie-Pacifique de 5,3%, tout comme l’Europe. Le trafic en Amérique latine a en revanche reculé de 2,4%, en raison principalement de restructurations régionales. L’Organisation mondiale du tourisme (OMT) a réaffirmé la forte synergie entre le transport aérien et le tourisme et leur contribution commune au développement économique.
Source El Watan
Le Pèlerin
 

Partager cet article

Repost0

commentaires