Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

16 mai 2007 3 16 /05 /mai /2007 23:38

2 mars 2007 - Un pique nique à Sidi Amar où l’on prépare les Jeux Panafricains

02-mars-2007-Sidi-Amar--4-.jpg

Le lac de Sidi Amar ( ex Zurich)

 

Je me suis levé à 6h45. Plein de bonnes intentions j’ai effectué 45 mn de gym et suis sorti sans le sou …pour ne pas réveiller le fiston…Heureusement les gens me feront crédit.

Je retrouvais Abderhamane au petit déjeuner…Il comptait sur ma présence tous les matins 

Je rencontrais le grand Youcef . Il m’avait commandé du fil de pêche et je n’oubliais pas de le lui remettre…Je rencontrais mon Pâtissier de tous les matins…Il semblait heureux de me voir ; je rencontrais aussi Youcef le laitier qui me fit un petit exposé économique sur la situation du lait en Algérie…Et oui l’Algérie s’ouvre au libéralisme économique…mais s’agissant des denrées essentielles comme le pain et le lait, l’Algérien que comprends pas la raison économique et ne considère que son porte monnaie…Et là il est prêt à gronder…

Au retour, je discutais longuement avec M’hamed qui a perdu récemment 3 amis dont celui de tous les jours…et il en avait gros sur le cœur.

Ensuite, je suis sorti avec Philippe. Nous avons visité un cyber (je connais tous les cybers de Cherchell), le Port, le célèbre Marché, la Porte de Ténès, le haut de Cherchell et les vestiges romains puis sommes retournes revoir Isma… à la maison, il était environ 11h00.

Nous avons fait quelques courses au Marché où je connais énormément de monde. Je retrouvais Nadir et les copains nageurs, Djamel…tous aussi sympas les uns que les autres.

C’est Vendredi et il y a beaucoup de monde en ville.

Le soir, nous avons passé l’après midi pique-nique au lac Sidi Amar (ex Zurich); tous excepté Feriel qui prend des cours de physique parce que 18 de moyenne cela ne lui suffit pas et ses copines prennent aussi des cours …Alors….

Toute la famille était là ; s’étaient ajoutées Zohra et sa nièce… pour le plus grand plaisir de Tous.

M’Hamed était occupé de son coté …Il ne peut rester en place et se déplace à droite ou à gauche sapé comme un ministre…

Il y avait beaucoup de monde en ces lieux dont le site a été retenu pour les jeux panafricains

qui doivent débuter début juin….Tout le monde s’y active . Il y a un grand évènement au bout

 
02-mars-2007-Sidi-Amar--2-.jpg
Le lac de Sidi Amar ( ex zurich)
02-mars-2007-Sidi-Amar--1-.jpg
Pic nic aux abords du lac
02-mars-2007-Sidi-Amar--6-.jpg
Pique nique aux abords du lac 2
02-mars-2007-Sidi-Amar.jpg
Pique niquec aux abords du lac 3
02-mars-2007-Sidi-Amar--3-.jpg
Les Jeux

A mon retour à Cherchell je retrouvais d’autres amis qui ne m’avaient pas oublié entre autres le célèbre Yakout la vedette du football local ainsi que Milou presque aussi célèbre que lui.

Je chargeais mon portable d’une puce algérienne…car autant je téléphone peu en France autant mon poste télécommunication est élevé en Algérie

Ce mois de mars sera un mois douloureux…pour quelle raison y eut-il tant de décès…je ne le sais pas…mais j’ai souvent assisté à des obsèques qu’il s’agisse du jour J, les trois jours, les sept jours ou autres encore…

Le premier soir, je me rendais chez un ami de Rachid qui venait perdre sa mère – 3 jours.

J’y retrouvais Toufik, Braham, Dine.

Mais il nous fallait finaliser cette réservation pour le sud…Finalement nous contactions le Directeur de l’agence du Sud par Internet et l’affaire semblait être en bonne voie.

Nous nous couchions à 23h15 après une très bonne journée…Nous n’avions pas vu le temps passer

A suivre…

Demain un tour à Tipasa, la terre de mes ancêtres

Le Pèlerin

 

 
 
Partager cet article
Repost0

commentaires

M


Tout à fait , mais ce n'était qu'une confusion en tout cas bravo pour ce que vous faites, et bonne continuation


 



Répondre
L


Merci Médi,


Vous avez été rapide. Entre temps J’Avais amendé le commentaire précédent pour y apporter plus de précision


Cordialement,


Le Pèlerin


 



M


Pour quelqu'un qui connait la région il aura vite fait de se rendre compte que vous confondez Sidi Amar (ex Zurich) avec Sidi Rached, par ailleurs il ne s'agit pas d'un lac mais d'un barrage


cordialement medi



Répondre
L


 


Bonsoir Medi...


Voici un blog que j'ai écrit il y a longtemps…Et oui l’erreur est humaine…


J’ai corrigé le texte en mentionnant le terme de lac de Sidi Amar


Le barrage n'est guère que ce qui retient l'eau du lac (certes non naturel)


Je vous remercie de me permettre de corriger ce texte


Je suis d’autant moins impardonnable que mes aïeux ont vécu longtemps dans ces lieux


Mon arrière grand père vivait à Tipasa (où il est d’ailleurs toujours enterré). Il possédait d’ailleurs la cave en face du
poste de police à Montebello (ex Sidi Rached) et possédait les terres sur lesquelles sont situées le poste de police lui même que mon grand père s’y est marié et que mon père né à Tipasa y a vécu
longtemps avant de s’expatrier à El Kseur en Kabylie à 20 km de Bougie (Bejaia) grand père.


A l’époque je connaissais mieux les villages sous leur nom d’avant que sous leur nom présent


Cordialement,


Le Pèlerin