Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

3 août 2015 1 03 /08 /août /2015 23:44
Dimanche 4 mars 2007 - Derniers préparatifs et départ pour Tamanrasset 
Je me suis levé à 6h45
Je n’avais pas le temps de faire ma gym….
Adieu les bonnes résolutions…. !!
Au café chez Abderhamane, celui-ci m’a bourré de makrouts et de crêpes et j’en étais rassasié. J’effectuais quelques courses et rentrais à la maison pour un second petit déjeuner….comment voulez vous que je ne prenne pas des kilos supplémentaires…. !!
Je mis un peu d’ordre dans mes affaires….Philippe parti chercher les journaux avait du s’arrêter discuter avec quelqu’un …. Enfin il tait temps de se manifester auprès de ceux qui nous sont proches et qui attendent des nouvelles de nous….Voilà Nathalie et les petites filles et les plus grandes rassurées…
Après notre déjeuner nous sommes< allés avec Rachid au marché….Rachid n’avait pas<de souliers de randonnée et après un petit marchandage il en prit possession d’une paire ( des Pumas….car Rachid est très à cheval sur la qualité…et les marques….Là de toute évidence c’était Puma du Vietnam…mais l’honneur était sauf….
Nous devions prendre l’avion pour Tamanrasset à 0h30 le soir et j’étais quelque peu sous pression….faut dire que nous étions interpellés par tout le monde…Rachid est connu à Cherchell comme le lmoup blanc…et avec nous dans la foulée…partir pour le sud n’est en effet pas très courant…Et tous y allaient de leurs petits conseils….le soir nous n’avons pris qu’un repas léger….J’avais bien essayé de faire une courte sieste l’après midi…mais sans succès… Philippe était parti avec le vélo à Rachid visiter la ville et ses environs.
J’effectuais mes derniers achats….Puis un peu pour tuer le temps, un peu pour nous faire plaisir Rachid nous a conduit au Veau Marin, un lieu paradisiaque où la société Algérienne n’a rien trouvé de mieux que d’implanter à proximité une grosse usine de production d’électricité alimenté par le gaz algérien
Certes ils ont besoin de l’eau de mer pour refroidir les machine….Je reste convaincu qu’ils auraient pu l’implanter ailleurs
Ensuite nous sommes allés visiter « Fontaine du Génie » un petit coin de rêve…pour des touristes absents ….Je suis toujours un peu sous pression
Avant de partir nous irons rendre visite aux parents de Rachid ainsi qu’à ses frères (absents) et soeurs Aziza, Malika et Suade (en fait une belle sœur)…Seule Maïssa est manquante et pour cause, elle habite près du Mans en France
Nous nous sommes assurés que rien ne nous manquait, puis nous avons rendu une dernière visite à Aïssa, Abderamane et Toufik
La pression n’avait toujours pas diminué.
Finalement Zaccharia est venu nous prendre à19h00 dans une voiture confortable.
Nous sommes arrivés à Alger Maison Blanche à 20h30.
Nous nous sommes restaurés quelque peu, avons pris quelques photos. Ensuite, nous avons sacrifié aux formalités administratives.
Nous avons appris à l’occasion qu’il était impossible de s’aventurer dans le désert sans la présence d’une agence ou au moins d’un guide (avis aux amateurs)
Nous fournirons l’adresse Internet de notre agence : alouentours@yahoo.fr et notre policier nous laissera passer.
Nous avons embarqué à l’heure et après reconnaissance des bagages nous avons enfin embarqué dans l’avion…ce n’est qu’une fois à bord que je commençais à décompresser
A suivre…
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires