Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

7 août 2015 5 07 /08 /août /2015 23:58
Jeudi 8 mars 2007 - Du Tassili au Hoggar
 
8-mars-2007.jpg
l ’oued Tin Tarabine
8-mars-2007-Oued-Tine-Tarabine.jpg
 
Toujours sur l ’oued Tin Tarabine
 
Je me suis levé à 6h35.
Nos deux Targuis étaient à peine éveillés…Ils se hâtèrent de préparer le petit déjeuner.
Mes deux autres compères dormaient encore.
J’en profitais pour faire une petite ballade
Après avoir escaladé quelques rochers, j’avais une vue magnifique sur l’oued tout proche
J’en pris d’ailleurs quelques photos
Je retournais au campement car le petit déjeuner devait être prêt.
Philippe et Rachid se lèveront vers 7h10 et nous avons pris notre petit déjeuner vers 7h30
Toute la colonie fit un tour sur l’oued à nouveau…Nous primes encore quelques photos souvenir et primes la route à nouveau vers 8h50.
Nous sommes repartis par l’oued de verdure…Nous y trouverons des troupeaux de dromadaires et un troupeau de chèvres dont je pris quelques photos.
Nous avons continué par l ’oued Tin Tarabine qui s’élargissait au fur et à mesure que nous avancions ;
L’oued par ailleurs était de plus en plus sec. Il était encadré de massifs rocheux (style canyon en plus large)
Dernière gravure du Tassili…un Tapinoir ; j’en pris quelques photos. 
8-mars-2007--1-.jpg

8-mars-2007--2-.jpg

Nous roulions le long de Dune Tegoulgourine à gauche Thiberlarlarine . En face Il y avait des dunes magnifiques et plus loin des montagnes encaissées formant ainsi un paysage extraordinaire.
Soudain devant nous, nous pûmes apercevoir un lac….mais ce n’était qu’un mirage…l’illusion était collective.
Nous pouvions admirer le Mont Mihat à droite du plateau…Notre 4X4 s’engagea sur la gauche du plateau où il y avait quelques arbres et où nous nous arrêterons pour déjeuner.
Nous étions dans l’ oued In Tahibinte
Après notre repas nous fîmes une petite sieste.
Il y eut un petit vent de sable et nous sommes repartis.
 Il nous fallait faire demi tour car nous nous étions avancés pour trouver un bon coin à l’abri du vent
Nous prenions à nouveau un plateau. Nous étions face à la montagne des Fotes….le vent était de plus en plus violent…Nous avons pris l’ oued Fotes …l’altitude était de 1100 m environ.
8-mars-2007-2--1-.jpg
 
8-mars-2007--3-.jpg
 
8-mars-2007--4--copie-1.jpg
La vallée était légèrement verdoyante et très agréable et nous avons à nouveau cherché un coin pour y passer la nuit…Il nous faudra une demie heure pour trouver quelque chose de convenable, car le vent se faisait de plus en plus violent (nous apprendrons au retour que les touristes qui se trouvaient alors dans le Tassili se lèveront avec 40 cm de sable sur leurs duvets et couvertures)
Nous avons laissé notre 4X4 pour marcher un peu et explorer les environs
Nous marcherons longuement à pied au milieu de la végétation.
Rachid et Salah d’un coté, Philippe Mustafa et moi de l’autre.
Nous avons trouvé des traces de gazelles….visiblement elles étaient nombreuses mais étaient bien cachées…les hommes la chassent malgré l’interdiction alors….
Nous avons vu des ânes qui se sont enfuis à notre approche..
Nous avons grimpé sur la colline voisine….la vallée en contre bas était magnifique et j’en pris de nombreuses photos
 
Ci dessous , une vallée asez verdoyante
8-mars-2007--6-.jpg
 
8-mars-2007--7-.jpg
Tayouste Mustafa récupérait le Tayouste ce chewing gum sur les acacias.
Les épines d’acacia sont très solides….l’un d’elles me transperça la semelle et se planta dans le pied ….J’étais pourtant convenablement équipé. …
Impossible de les en sortir….Mustafa me les arrachera avec ses dents…. !!
De retour au campement, le vent ne nous avais pas quittés….Salah nous préparera une protection contre le 4X4, avec les couvertures, protection qui nous permettra de dîner sans encombres…..Quant à eux ils firent comme d’habitude ; ils semblaient aguerris contre le vent.
Ce Soir nous mangerons des spaghettis et notre soupe habituelle et toujours nos dattes de Ghardaïa.
Le soir nous étions dans nos duvets de bonne heure
Rachid nous fit encore le coup de la misère
La nuit, est ce le fait de mes ronflements est ce l’effet des deux ou encore le tout, Rachid ne s’endormira que vers 3h30 du matin….Il passa le temps à regarder le spectacle merveilleux des étoiles fixes ou filantes , nous conta -t-il dit il le lendemain.
De mon coté je dormirai assez bien pour ne me réveiller que vers 5h00 du matin
A suivre…
Demain – Le Hoggar - La nuit du 9 mars fût la plus froide de l’hiver
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Le Sud Algérien
commenter cet article

commentaires