Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

9 août 2015 7 09 /08 /août /2015 23:48
Samedi 10 mars 2007- Coucher du soleil à l’Assekrem
 Nous nous réveillions congelés…mais une bonne nouvelle au réveil car le ciel était dégagé malgré une petite brume légère.
Nous pouvions voir nettement le Mont Akarakra que l’on semblait pouvoir toucher avec la main tant il était près de nous.
 
10-mars-2007--1-.jpg
 
le Mont Akarakra
 
 
10-mars-2007.jpg
 
Départ, direction l'Assekrem
 
 
10-mars-2007--2-.jpg
 
 
Une montée dans un désert caillouteux à l'aspect totalement désolé
 
Après notre petit déjeuner et le train train habituel, nous redémarrions à 9h15. Nous reprenions le Hoggar …le reg sec caillouteux par excellence….On dirait que toute la misère du monde s’y est abattue…On peut se demander ce qu’est venu faire en ce lieu le Père Charles de Foucauld. Nous rencontrions deux campements de Nomades, avant de nous arrêter à Afilal. Là il y avait de l’eau en abondance…Une rivière coulait et nous pûmes même voir quelques barbots dans les eaux claires et froides de l’oued….Nous en avons profité pour visiter les lieux et faire une toilette dont j’avais personnellement grand besoin.
Nous avons rencontré des touristes italiens et autres ; parmi eux se trouvaient trois sœurs qui effectuaient un pèlerinage en ces lieux imprégnés de spiritualité.
 
10-mars-2007-2.jpg
 
Mustapha et Philippe à Afilal
 
Nous avons pu voir également un troupeau de plus de 150 chèvres…la gardienne tu troupeau, une dame âgée nous quémanda quelques bricoles à manger. Nous avons vidé nos sacs pour lui donner satisfaction…des barres de céréale….En effet nous n’étions désormais plus loin de la fin de notre périple et nous n’avions plus besoin de tels additifs …tant la cuisine touareg avait été amplement suffisante.
Nous nous sommes arrêtes quelques kilomètres plus loin, à 20 km de Tamanrasset. Nous y avons pris une petite collation.
Notre repas : une salade composée de verdure, salade, fenouil, tomates, fromage, clémentines et naturellement nos trois thés habituels.
Le Hoggar est très désertique et caillouteux ; le chemin qui nous mène à l’Assekrem est difficile d’accès; il longe un oued qui descend de l’Assekrem près de Tizouillac haut lieu de l’escalade.
Nous sommes près du plateau aiguille Taggaargist ??
 
10-mars-2007--3-.jpg
 
Rencontre avec d'autres Targuis
 
 
Philippe , Rachid et moi atteignions finalement le Refuge de l’ Ermitage de Charles de Foucauld
Après une courte halte nous grimpions jusqu’à l’Ermitage de l’Assekrem
- le site est si grandiose qu’un blog particulier lui sera dédié.
 
Nous y avons trouvé le Frère Edouard qui a décidé de vivre ici, si près du ciel et si loin de la civilisation (Oh certes il y a les Touristes…)
Frère Edouard est né en 1927 à Alger; il est arrivé à l’Assekrem en 1972…Il a vécu à Alger entre 1955 et 1972
52,5 ans en Algérie
Ordonné prêtre en 1951. il a vécu près de Saint Etienne France, entre 1952 et 1954.
 
Adresse :
 
Frère Edouard
BP 77
11000 Tamanrasset
Algérie
 
Frère Edouard a habité 4 à 5 ans cité Brossette à Hussein-Dey. Sa vie professionnelle. Il l’a passée en Algérie…Il a pris la nationalité Algérienne et reçoit donc une retraite du gouvernement Algérien.
 
Frère Edouard nous a présenté une copie de l’Encyclopédie des langues berbères et touareg (4 volumes) qu’avait confectionné le Père Charles de Foucauld….un travail immense …un hommage à
Civilisation Touareg (civilisation Amazir ?)
 
L’original se trouve à l’ INALCO (Institut National des langues orientales)
 
Frère Edouard évoquera les Poésies de Charles de Foucauld, les Poésie Touareg, les
Textes touareg en prose, Regards sur la culture Touareg, aux éditions
Salem Chaker (Edisud à Aix en Provence)
Frère Edouard nous évoquera les visites :
du Général de Gaulle et de l’une de ses phrases célèbres….. ??!!..
de l’Abbé Pierre
De sa formation Saint Cyrienne, il fût à l’origine de la localisation de la ville de Tamanrasset pour des raisons stratégiques….Les Français en effet étaient initialement installés à Tazrouk (à 160 km de Tamanrasset),  pour se fixer finalement sur les lieux actuels où a lieu une messe tous les matins.
Frère Edouard évoqua la fréquence des touristes :
D’octobre à mai :
50/ jour dont une majorité d’européens
De Juin – Septembre
2 à 3 par jour Surtout des Algériens
Ces chiffres n’atteignent pas ceux qui ont précédé l’époque de la décennie noire (bien que la région n’ai pas eu à souffrir du moindre trouble pendant cette période). 
Frère Edouard partage sa vie avec Frères Alain Edouard et Frère XXXX…..l’un parti à Tamanrasset
A pied et dos de dromadaire, l’autre parti apporter de l’aide à des amis situés à Tamanrasset.
Philippe prenait les photos des lieux…En effet, mon appareil de photo était en panne de batterie et heureusement, son appareil disposait encore d’un peu d’énergie…
Il prit donc les photos de ce fameux coucher de soleil dont Charles de Foucauld disait qu’avec les levers de Soleil, c’est à l’Assekrem que l’on trouvais les plus merveilleux au monde
 
 
10-mars-2007--5-.jpg
Le Coucher de soleil
Nous n’oublierons pas de ramasser deuxmorceaux de cailloux plats , des plus ordinaires, en guise de souvenir de ces lieux…
Comment vivent les Frères ? Comment sont ils ravitaillés ?
Une station météorologique (30 stations de ce type existent au monde) s’est installée tout près de l’Ermitage au sommet de l’Assekrem…De ce fait une navette apporte le matériel nécessaire au bon fonctionnement de la station et fournit également l’Ermitage deux fois par mois
La moindre goutte d’eau est récupéré. L’installation de 2 drains et la récupération des eaux des toits permettent d’approvisionner une citerne de 15 000 litres (lors d’un violent orage la citerne peut se remplir en 30 minutes)
Un tuyau de jonction en PVC noir légèrement enterré permet d’alimenter les locaux près vde l’Ermitage…Ainsi au plus froid de l’hiver, il sera toujours possible de prendre une douche de 40 ° entre 11h00 et 13h00 (au plus froid)
A 20h00 nous prenions notre dîner au refuge de l’Assekrem…
Le soir nous dormirons donc au refuge…au pied de l’Assekrem….je connaîtrais quelques problèmes pour recharger mon appareil de photos numérique… les lieux ne sont guère alimentés que par l’énergie solaire…mais j’y réussissais tout de même….J’étais prêt à conserver d’autres souvenirs de ce paysage merveilleux.
Nous nous couchions finalement dans une chambre du refuge …mais une fois de plus Rachid ne dormira guère…Je ronflais, parait-il de plus en plus…
A suivre…
Demain – Lever du soleil à l’Assekrem et retour à Tamanrasset
 Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires

Le Pèlerin 10/05/2015 18:19

Bonjour Madani
Croyez bien que je n'y manquerai pas
Faudrait-il encore que vous m'adressiez un adresses e-mail que vous pouvez m'envoyer par le biais d'un message qui reste discret et personnel
cordialement;
Le Pèlerin

Le Pèlerin 09/05/2015 14:51

Bonjour Madani
Désolé j'ai perdu tout contact avec l'unité catholique de Tamanrasset et je n'ai plus d'information fiable à vous fournir
Cordialement,
Le Pèlerin

madani 10/05/2015 11:18

Merci beaucoup en attendant s'il ya du nouveau faite moi savoir

madani 07/05/2015 12:03

Bonjour,
je suis artiste peintre, algérien, est ce possible d'entrer en contact avec Mr Edouard ? merci