Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 mai 2007 5 25 /05 /mai /2007 23:07
Le Maroc envisage de céder des terrains agricoles en crédit-bail à des investisseurs privés

Le Maroc a récemment annoncé son intention de louer 116 fermes à des investisseurs privés, pour tenter d'accroître l'efficacité et la productivité dans des secteurs agricoles clés.

 Mohand Laenser, le Ministre marocain de l'Agriculture, du Développement Rural et de la Pêche, a annoncé vendredi 20 avril en marge de la Conférence Africole Internationale à Marrakech que le gouvernement envisageait d'offrir 116 fermes d'Etat en crédit-bail à des investisseurs privés. M. Laenser a indiqué que le gouvernement avait opté pour cette méthode de cession dans la mesure où la législation marocaine n'autorise pas actuellement la vente des domaines agricoles de l'Etat.

Cette nouvelle offre intervient après le succès de la première joint-venture agricole du pays, il y a deux ans. Elle avait permis la vente-location de 164 domaines totalisant 41 000 hectares. La participation d'investisseurs privés dans ce processus de première joint-venture avait été de 14 pour cent.

M. Laenser a déclaré que l'objectif du gouvernement dans le cadre de cette nouvelle offre était de stimuler l'efficacité des domaines que les sociétés d'Etat ne parviennent pas à gérer de manière efficace. Nombre de ces exploitations ont accumulé une dette considérable par suite d'une mauvaise planification et du déclin de leur productivité. Les bénéficiaires de ces baux de leasing exploiteront les fermes sous contrat, pour des périodes allant de 17 à 40 ans.

Selon M. Laenser, la procédure sera différente, basée sur la taille des terrains. Pour les grands domaines, d'importance stratégique, les négociations seront conduites directement avec les investisseurs potentiels. Les parcelles plus petites seront, elles, proposées dans le cadre d'un appel d'offre international.

M. Laenser a précisé que la superficie concernée par des négociations directes couvre 8 250 hectares, regroupant 10 domaines spécialisés dans la production d'agrumes, 9 domaines dans la production d'olives, et 5 domaines dans la production de graines spécifiques. Il a ajouté que le gouvernement s'engageait à conserver les spécialités de production de ces domaines au vu de considérations stratégiques, en particulier dans le cas des domaines produisant des types de graines spécifiques, soulignant que la production de ces 5 domaines répondait à 20 pour cent des besoins du Maroc en graines céréalières.

Le Ministre a indiqué que le gouvernement marocain avait décidé de laisser les investisseurs libres de choisir le type de production agricole qu'il souhaitaient développer sur les 92 domaines de terres non spécialisées. "Il est vrai que la superficie de ces domaines, 40 000 hectares, ne représente qu'une petite part de la superficie totale agricole du Maroc, estimée à près de 9 millions d'hectares. Mais nous souhaitons toutefois que ces domaines jouent un rôle moteur dans le secteur agricole marocain et soient des exemples et des pionniers au plan technique et de la planification", a déclaré M. Laenser. L'annonce officielle de l'appel d'offres a été faite le 16 avril, et le gouvernement a fixé au 12 septembre la date limite de dépôt des offres de la part des investisseurs intéressés par ce projet.

 
Source Magharebia
 
Le Pèlerin

 
Partager cet article
Repost0

commentaires

K
Maroc-agricole.com est avant tout un Média au service des entrepreneurs, des dirigeants et des des managers. Il se présente comme une "véritable média exclusivement agricole relais de communication qui manque à l'agriculture d'aujourd'hui, moderne, performante et diversifiée. 
Répondre
L
Salut khalilJe n'ai pas d'avis sur le sujet...Toutefois il me semble qu'il faut interesser les individus et faire confiance à l'initiative privée....tout en s'assurant au départ d'une certaine équité et ensuite veiller à ce qu'il n'y ait pas de dérive...Il y a trop de terres non cultivées en algérie....au Maroc je ne sais pas....je n'y suis guère allé qu'une fois..Il est bon que le Maroc s'ouvre à l'extérieur et à la prospérité. En Algérie cela prendra encore du temps car les tenants du conservatisme le plus total tiennent les leviers du pouvoirMerci de l'interêt quue vous portez à mon blog; je vais consulter le votreAmicalementLe Pèlerin