Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 23:11
Santé les varices en dix questions
 
Près d’une femme sur deux est confrontée à une insuffisance veineuse. Mais que sont réellement les varices ? Sont-elles réservées aux femmes ? Comment les prévenir ? Découvrez toutes les réponses à vos questions.
1 - Qu'est-ce qu'une varice ?
Tout simplement une veine anormalement dilatée. A cette augmentation de diamètre, s’associent également des anomalies de la paroi veineuse.

2 - Quelles sont les causes des varices ?

En fait, le retour du sang des pieds vers le cœur se fait à l’intérieur de veines, qui sont dotées de valvules de façon à éviter le reflux du sang lié à la pesanteur. Lorsque ces valvules sont altérées et n'exercent plus leur fonction de clapet, la circulation se ralentit et les veines, qui ont naturellement une paroi assez lâche, se distendent d’où l’apparition de varices. La réduction de la tonicité de la paroi veineuse participe également au développement de varices.

3 - Où trouve-t-on des varices ?
L’immense majorité des varices sont observées au niveau des jambes et des cuisses. Elles se développent à partir du réseau de la veine saphène et de ses branches.
4 - Quels sont les signes et symptômes des varices ?
Les varices sont inesthétiques, mais ne donnent en général pas de symptôme particulier. Elles se traduisent par un cordon bleu, visible à la surface de la peau, qui est plus saillant en position debout et s’efface en partie en position allongée. Néanmoins, la stagnation du sang dans les membres inférieurs, qui résulte du mauvais fonctionnement veineux, peut favoriser l’apparition d’œdèmes, de gonflements et déterminer une sensation de jambes lourdes ou être à l’origine de fourmillements et de crampes nocturnes. Il arrive aussi que la mauvaise circulation sanguine soit source de troubles cutanés avec une peau qui revêt une couleur brune au niveau des chevilles (dermite ocre). Dans d’autres cas, enfin, apparaissent des ulcères de la peau, difficiles à cicatriser et souvent siège de surinfection.
5 - Quels sont les facteurs de risque des varices ?
Les principaux facteurs de risque des varices sont représentés par l’âge, l’appartenance au sexe féminin, une prédisposition familiale, le surpoids, la sédentarité, l’exposition à la chaleur, le port de chaussures trop hautes ou trop plates ou de vêtements trop serrés. Les professions qui exigent de travailler longtemps en position debout (vendeuses, coiffeuses, infirmières, hôtesses de l’air) augmentent aussi la probabilité de développer des varices.

6 - A quel âge développe-t-on plus volontiers des varices ?

Malheureusement, le risque de varices augmente avec l’âge. Certaines études ont ainsi montré que la fréquence des varices, qui est d’environ 35 % chez les personnes en activité, s’élève à 50 % à 60 % après la retraite.
7 - Les femmes sont-elles les seules à être victimes de varices ?
Non, mais il est indiscutable que la maladie veineuse touche plus souvent les femmes. Les données des enquêtes épidémiologiques laissent ainsi penser qu’une femme sur deux développera des varices au cours de sa vie contre seulement un homme sur dix. Cette différence entre les deux sexes s’explique par le rôle négatif de la grossesse sur les varices et par l’influence favorisante qu’exercent à ce niveau les hormones féminines comme les estrogènes et la progestérone. Par ailleurs, la tonicité des muscles de la paroi veineuse est globalement moins bonne chez les femmes que chez les hommes.
Source Le Soir d’Algérie
Le Pèlerin
 

Partager cet article

Repost0

commentaires