Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

31 mai 2007 4 31 /05 /mai /2007 23:19
Le patient aux commandes de son dossier médical.
 
Le dossier médical partagé (DMP) doit être étendu à tous les assurés à la fin de l’année 2007. Avec le DMP, le patient aura accès à son carnet médical, ses examens biologiques, radiologiques et la liste de tous ses médicaments prescrits. Un moyen de suivre sa santé au quotidien.
 
Son dossier en un seul clic
 
On l’attendait pour juillet 2007, il sortira en novembre. A cette date, tout assuré pourra demander à ouvrir gratuitement son Dossier personnel médical (DPM). Prévu par la loi sur l’Assurance maladie du 13 août 2004, ce DPM regroupe dans un dossier informatisé des soins prodigués aux malades.
Concrètement, à chaque consultation, le médecin utilise sa carte de professionnel de
santé et la carte vitale de son patient pour accéder à son dossier. Puis il y entre la tension, le pouls, le poids, l’examen réalisé... Le patient de retour chez lui peut consulter ces données sur son ordinateur ainsi que ses comptes rendus d’analyses biologiques, son carnet de vaccination, ou ses examens radiologiques. Sur un espace personnel il peut également faire des remarques sur son état de santé. Quand il arrive chez un autre professionnel, un spécialiste par exemple, ce dernier ouvre le DPM du patient pour consulter les indications laissées par le médecin prescripteur.

Confiance des patients tests

Selon le groupement d’intérêt public pour le DPM, 84% des patients ayant expérimenté le DPM, en sont satisfaits. Angélique, jeune femme qui l’a testé en avant première, affirme « c’est pratique, on dispose de toutes les données. Y compris l'identité de ceux qui ont consultés mon dossier. » Son seul bémol : « ne figure que le compte-rendu de mon échographie, pas la vidéo de ma grossesse car la gynécologue ne dispose pas encore de l’appareil que le permettrait. Cela viendra. »
 
Protection rapprochée des données
 
Ce dossier est évidemment protégé. 92 % des patients ayant participé aux expérimentations du DPM en 2006, déclarent avoir confiance dans sa sécurité et sa confidentialité. Lors de son ouverture, le patient obtient un numéro identifiant, différent de son numéro de Sécurité sociale, et un code d’accès personnel. 15% admettent toutefois avoir des craintes, notamment par rapport à l’usage que pourraient faire de leur dossier les compagnies d’assurances ou les médecins experts pour ces compagnies.
Toute intrusion sera sanctionnée par le Code pénal. C’est le patient en effet qui décide à qui il autorise l’accès à son dossier (souvent lors l’ouverture ou lors de la première consultation avec un nouveau professionnel). Seule exception, en cas d’urgence, si le patient est inconscient, les médecins peuvent accéder à son dossier pour vérifier ses antécédents ou écarter des incompatibilités médicamenteuses.
Une nouvelle relation avec son médecin ?

Les patients auront-ils la conduite pleine et entière de leur dossier ? Non. « Le DPM ne contient que les données qui y sont consignées par les médecins et ce dossier lui reste accessible à sa demande, reconnaît un médecin généraliste du Val de Marne qui a testé le dispositif. Mais rien n’empêche chaque médecin de posséder un autre dossier médical pour son patient, centré essentiellement sur la spécialité pour lequel il est compétent et qui restera la propriété du médecin comme c’est le cas aujourd’hui. »
Somme toute, le DPM permettra au patient de devenir « un acteur à part entière de sa santé » précise Patrick Roua, médecin généraliste dans la Marne. Ce dossier répondra à ses questions, ses craintes. Au couple patient médecin de se redéfinir. « Le rôle et la place du médecin vont devoir changer et s’adapter à ce nouveau mode de fonctionnement, précise le Dr Roua. Le suivi sera optimisé si les professionnels de santé acceptent de changer leur pratique et de partager beaucoup plus de données. » Une véritable révolution pour certains prévoit-il.
 
Source Medidite.fr
 
Le Pèlerin
 

Partager cet article

Repost0

commentaires