Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

31 mai 2007 4 31 /05 /mai /2007 23:03
Algériens et Canadiens lancent «ATHIR»
Internet haut débit sans fil arrive
 
« A un moment où les innovations technologiques enregistrent des mutations effrénées, le lancement d'Athir-Wimax par Algérie Télécom intervient comme une réponse concrète à des propositions concrètes», a déclaré hier le ministre de la Poste et des Technologies de l'information, Boudjemaa Haïchour, à l'occasion d'une conférence organisée à l'hôtel Sheraton pour la présentation d'un projet qui va, affirme-t-on, révolutionner Internet haut débit.

Le Wimax, a-t-on expliqué hier, est un ensemble de normes techniques basées sur le standard de transmission radio 802.16 permettant la transmission de données IP haut débit par voie hertzienne. Le débit maximum supporté par le Wimax, indique-t-on également, est de 70 Mbits/s sur une distance théorique de plusieurs dizaines de km, alors que l'ADSL n'a qu'une portée de 5 km.

 « Le Wimax est un réseau support sans fil, équivalant dans ses caractéristiques fonctionnelles au réseau terrestre ADSL », a déclaré pour sa part le PDG d'Algérie Télécom, Slimane Kheireddine, en soulignant que cette notion de sans-fil apporte la rapidité et l'économie de déploiement, en plus d'une réelle flexibilité et une qualité de service libérée des problèmes des réseaux terrestres.

 Le patron de AT a annoncé en outre, concernant les entreprises intéressées par cette nouvelle technologie, qu'elles disposeront d'un service garanti à des tarifs moins chers de 30% par rapport à ce qui est pratiqué aujourd'hui sur le marché.

 Galaxia Telecom, le partenaire canadien dans le lancement du projet avec Algérie Télécom, investira quelque 40 millions de dollars entre 2007 et 2009 pour le déploiement du réseau, a fait savoir hier M. Kheireddine, en ajoutant que cela constitue un « gage de conviction sur les potentialités et autres opportunités qu'offre le marché algérien des télécommunications aux investisseurs étrangers ». Galaxia Telecom s'engage ainsi dans le cadre de ce partenariat à fournir l'équipement et les logiciels nécessaires qui permettront l'implémentation, la gestion du cycle de vie, la maintenance ainsi que l'exploitation de l'ensemble du réseau Wimax.

 Une centaine d'emplois seront créés dans le cadre de ce partenariat, a indiqué quant à lui le président fondateur de Galaxia Telecom, M. Abdellah Hoummaday, en soulignant que ce « partenariat stratégique » sera mutuellement profitable pour les deux entreprises.

D'après le directeur technique adjoint de la compagnie canadienne, M. Thierry Larmier, cette nouvelle technologie permettra à Algérie Télécom de disposer de plusieurs offres aussi bien pour les entreprises que vers le public, notamment l'Internet à haut débit, la vidéo à la demande, la Viop, la vidéo-surveillance, l'IP Centrex, etc.

 Pour sa part, l'ambassadeur du Canada à Alger, Robert W. Peck, qui s'est félicité du partenariat qui lie Algérie Télécom à Galaxia Telecom, a déclaré que les similarités entre l'Algérie et le Canada, au vu de l'immensité des territoires, sont si évidentes qu'elles permettent de dire que les solutions apportées par Galaxia Telecom s'adapteront sans difficulté dans notre pays. Le chef de la mission diplomatique à Alger a affirmé hier que le partage de l'expertise et le savoir-faire canadien sont au coeur des relations entre l'Algérie et le Canada.

 Enfin, il y a lieu de souligner que le réseau sera d'abord déployé durant le mois prochain à Alger, Boumerdès, Blida et Tipaza, avant de s'étendre à d'autres villes comme Oran, Constantine et Annaba.
 
Source le Quotidien d’Oran
 
Le Pèlerin
 
Partager cet article
Repost0

commentaires