Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

2 juin 2007 6 02 /06 /juin /2007 23:41
Les migraines seraient-elles bonnes pour la mémoire ?
 
Sans faire oublier les douleurs violentes, les désagréments et l’inconfort des migraines, les résultats publiés aujourd’hui par des chercheurs américains apportent une consolation non négligeable aux femmes migraineuses : leur mémoire et leurs fonctions cognitives déclineraient moins vite avec l’âge.
Environ 18% des femmes et 6% des hommes souffrent de migraines.
Alors que les migraines sont généralement associées à une altération des capacités cognitives, Amanda Kalaydjian et ses collègues ont constaté que les femmes qui souffraient de ces maux de tête au cours de leur vie conservaient une meilleure mémoire en vieillissant que celles qui avaient été épargnées. Rappelons que les migraines se caractérisent par une douleur d’un seul côté de la tête, qu’elles s’accompagnent souvent de nausée, de sensibilité exacerbée aux bruits et à la lumière et qu’elles peuvent être précédées de troubles visuels ou sensoriels (aura). Les femmes sont trois fois plus touchées que les hommes par les migraines.
L’équipe d’Amanda Kalaydjian (National Institute of Mental Health, USA) a étudié l’évolution des fonctions cognitives de 1.500 femmes, dont 204 migraineuses. Elles ont été soumises à une première série de tests entre 1993 et 1996 puis à une autre série douze ans après. Les femmes migraineuses enregistrent en moyenne de moins bons scores aux exercices, comme ceux qui consistent à mémoriser des mots. Cependant, avec les années, leurs performances déclinent moins que celles des autres femmes. Les femmes migraineuses de plus de 50 ans sont les moins affectées par la baisse des fonctions cognitives. Ces résultats sont publiés aujourd'hui dans la revue Neurology.
La migraine étant elle-même une pathologie mal connue, dont les causes sont multiples et difficiles à identifier, les chercheurs ne savent pas en quoi elle protégerait les femmes du vieillissement cérébral. La prise régulière de médicaments anti-inflammatoires contre la douleur aurait-elle un effet protecteur ? Kalaydjian et ses collègues n’y croient pas vraiment. Ils supposent que le mode de vie pourrait être un facteur explicatif, sachant que pour éviter les crises les migraineux ont intérêt à avoir une vie plus saine, à faire de la relaxation, de l’exercice physique, à éviter certains aliments, à bien dormir.
Kalaydjian estime cependant que cela n’explique pas tout et qu’il y a probablement des mécanismes biologiques, impliquant l’activité neuronale et la vasodilatation, qui distingueraient les migraineux des autres.

Source revue Neurology

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires