Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

29 avril 2007 7 29 /04 /avril /2007 23:03

  Tipasa
Séminaire régional sur le tri collectif des déchets ménagers

L’Inspection régionale de l’environnement en étroite collaboration avec la Direction de l’environnement de la wilaya de Tipasa ont organisé au centre de l’Anaj, durant la journée du 25 avril 2007, une rencontre au profit de 12 wilayas du centre, à savoir : Alger, Blida, Tipasa-Médéa, Boumerdes, Tizi-Ouzou, Bouira, Tissemsilt, M’sila, Aïn-Defla, Chlef et Djelfa ainsi que le mouvement associatif et les étudiants. Ce séminaire entre dans le cadre de la politique environnementale prônée par le ministère de l’Environnement pour mettre en place un ensemble d’objectifs visant la vulgarisation de la protection de l’environnement ainsi que la mise en œuvre d’une politique qui consiste à la prise en charge des déchets à l’effet d’un recyclage.


Le but de cette journée d’étude porte essentiellement sur le tri à la source, la collecte sélective et le recyclage des déchets ménagers et assimilés et d’informer et sensibiliser les habitants de Tipasa aux enjeux du tri sélectif des déchets ménagers dans le but de susciter le débat et de conduire à un changement des comportements. Il s’agit donc à terme de faire adopter puis intérioriser par le citoyen le comportement du tri sélectif des déchets ménagers à la source, ce qui est en soi tout un programme.
Cependant, ayant conscience que dans ce type d’opération ne se mesure pas sur le court terme car il s’agit en premier lieu de mobiliser le plus grand nombre d’acteurs de terrain afin de renforcer la dynamique du réseau ensuite de montrer de la manière la plus évidente la corrélation entre le tri sélectif des déchets et la protection de l’environnement et enfin informer et sensibiliser la population avec des cibles précises quant au tri sélectif des déchets ménagers et assimilés.
Le second volet de ce séminaire s’articule autour de la pédagogie et l’enfant car pour la première fois en Algérie un programme ludique et éducatif est proposé aux apprenants des 1er et 2e paliers de l’enseignement pour les sensibiliser à l’importance d’une gestion saine et rationnelle des déchets ménagers. A cet égard, l’intérêt accordé aux enfants est double : ils peuvent en tant que tels jouer un grand rôle de prescription auprès de leurs parents. Ils seront un relais efficace des autres campagnes de sensibilisation et d’information destinées aux adultes.
Ils sont aussi importants en ce sens qu’ils constituent la génération future. Or, en la matière les expériences européennes l’ont aisément démontré par une éducation de l’environnement qui débute à un âge précoce. L’investissement à travers l’enfant constitue une garantie que les générations futures intégreront facilement l’environnement comme une donnée importante dans leur comportement quotidien, en ce sens qu’ils deviennent une cible prioritaire.
Toute action pédagogique est liée intrinsèquement à la psychologie de l’enfant et à ses modes de représentations imaginaires, ainsi que la stratégie à adopter pour la réussite d’un tel projet par la construction d’un ensemble de supports de communication à destination des élèves sous une forme ludique attrayante et bien sûr faire de la mascotte "Dounia" un personnage central.
Durant son intervention le Dr Hamana, inspecteur régional de l’environnement, a souligné la nécessité du rôle du citoyen à la protection de notre environnement : "Le changement global et durable de notre environnement ne peut se faire sans l’apport de la population et des décideurs." Sur le chapitre de la responsabilité de la salubrité publique, l’inspecteur de l’environnement a mis en avant "le rôle des élus locaux qui doivent prendre en charge le volet environnemental par le strict respect des lois qui visent à assurer aux citoyens un cadre de vie plus propre en procédant régulièrement à l’assainissement des ordures ménagères dont ils ont la charge".
M. Hamana a exhorté l’assistance à relancer le travail de proximité compte tenu que la gestion des déchets s’avère être un lourd fardeau tant qu’il n’y aura pas une gestion intégrée. Il a en outre mis en évidence le danger de ces jeunes qui récupèrent les déchets au niveau des décharges publiques sans aucune protection (gants, masques), vu les nombreux dangers qui les guettent mettant ainsi leur santé en péril. Les autorités locales et la santé doivent selon lui assister ces jeunes en leur prodiguant des conseils sur les risques qu’ils encourent.

Source la Nouvelle République

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires