Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

29 avril 2007 7 29 /04 /avril /2007 23:36
Tipasa
Le RCD à la conquête de la partie ouest de la wilaya
 
Les candidats aux législatives du RCD à Tipasa ont été hier, dans le cadre de la campagne, les hôtes de trois localités de la partie ouest de cette wilaya. A savoir, Sidi Ghilès, Hadjret Ennous et Gouraya. "Ces sorties s’inscrivent en droite ligne avec notre planning électoral qui axe sa première partie sur le travail de proximité dans le but est de bien s’imprégner des problèmes ainsi que des attentes réelles de la population", explique le chef de bureau RCD à Tipasa. A propos du choix de cette partie occidentale, le même responsable déplore un déséquilibre énorme sur les plans social et économique par rapport aux autres localités de la wilaya. "A Beni Milleuk, Larhat ou Gouraya, les citoyens vivent tous, plus ou moins, le même calvaire. Cela dit, leurs revendications communes s’articulent essentiellement autour de la crise du logement, le chômage, le transport, notamment vers les zones enclavées et le manque d’infrastructures culturelles et sportives", explique le même responsable. Devant ces doléances formulées par des citoyens au cours de leurs différents périples, les candidats de la formation de Sadi proposent comme alternative toute une panoplie de solutions. "A Tipasa, le développement local repose sur trois secteurs essentiels : l’agriculture, la pêche, et le tourisme. Or, les problèmes que rencontrent les habitants de cette wilaya démontrent que beaucoup d’efforts, dans ces domaines, restent à accomplir. Ceci dit, nous envisageons, par le truchement de nos représentants élus, de promouvoir ces secteurs névralgiques pour la région, à travers des propositions concrètes qui contribueront à endiguer les déficits qu’accuse la région notamment sur le plan social", dira un autre responsable du RCD. La sortie des candidats de la liste RCD dans ces localités a permis aux citoyens, venus d’ailleurs nombreux, parler de leur désarroi en espérant que cette fois-ci les promesses récoltées ne soient pas vaines. "Nous espérons que ces élections permettront une amélioration de nos conditions de vie. Car, nous gardons toujours espoir de voir nos localités tirées de leur marasme qui n’a que trop duré", confie un jeune de Gouraya. Les prétendants RCD à la députation ont également expliqué aux citoyens les grands axes de leur programme national qui contient 100 propositions
 
Source Horizons
 
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires

comite 05/11/2007 13:55

LES CITOYENS RECLAMENT LE CHANGEMENT...LE RCD DE TIPASA DEMANDENT AUX TIPAZIENS DE VOTER ET D'EXPRIMER LEUR CHANGEMENT...MIEUX VOTAR QUE JAMAIS...!

Le Pèlerin 06/11/2007 12:44

Je souhaite que la Démocratie se developpe en Algérie....Mieux vaut voter que d'être passif...Mieux vaut maitriser son destin que de le subir...Je suis donc tout à fait d'accord avec vous sur ce sujetAmicalement,Le Pèlerin