Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

22 juin 2007 5 22 /06 /juin /2007 23:37
La fin du disque dur en 2010?
 
Le disque dur n'est pas mort, mais il pourrait vivre ses dernières années de domination. En effet, l'adaptation de la mémoire flash dans les PC portables est aujourd'hui une réalité. Aujourd'hui réservées aux plus fortunés, ces machines pourraient s'imposer dans les prochaines années.

Il faut dire que la mémoire flash, en tant que mode de stockage pour les PC, possède de nombreux avantages. Elle permet de réduire le poids, la température, le bruit et la consommation des PC tout en améliorant le démarrage et la vitesse de l'ordinateur.

En entreprise, l'utilisation de la mémoire flash permet de réduire les coûts de maintenance grâce à l'absence de pièces mécaniques.

Selon divers analystes interrogés par Reuters, 20% des nouveaux modèles d'ordinateurs portables seront dotés de disques flash ou SSD (solid-state drives), d'ici 2010.

Dans trois ans, 32 millions de nouveaux modèles de PC portables devraient être dotés de disques flash, contre à peine 4 millions à l'heure actuelle, pronostiquait récemment dans un rapport l'institut Gartner.

Un autre spécialiste des études de marchés prédit qu'un sixième des ordinateurs portables à destinations des clients entreprises auront recours à la technologie flash.

Pour autant, certaines conditions sont à remplir pour que cette technologie puisse s'imposer massivement. Les prix des machines dotées de ces composants devront baisser. Aujourd'hui, il faut parfois débourser le double du prix normal pour s'offrir un PC SSD. Mais dans le même temps, le prix des mémoires flash baisse de moitié chaque année.

Par ailleurs, la capacité de ces mémoires restent encore très inférieures à celle des disques durs. Mais là encore, ces capacités sont doublées chaque année. Et de nombreux observateurs estiment qu'il sera tout à fait possible de faire coexister les deux technologies dans un premier temps, la mémoire flah pouvant être utilisée pour le démarrage et le stockage du système tandis que le disque dur contiendrait les données.

Conclusion, ces conditions sont en passe d'être levées. Comme nous le confirme Matthieu Gaillot, responsable des relations internationales chez Antéor, grossiste importateur des disques PQI: Leur prix est divisé par deux tous les mois, ou leur capacité est multipliée par deux pour le même prix.

A titre d'exemple, un disque dur Flash de 64 Go (soit la capacité d'un disque dur d'ordinateur portable d'entrée de gamme) est aujourd'hui proposé à 1600 euros. Il était à 2205 euros il y a seulement un mois.

Selon PQI, les premiers portables équipés d'un disque flash' et de Windows, et proposés à un prix abordables, arriveront avant la fin de l'année.

Source Technaute
 
Le Pèlerin
 
Partager cet article
Repost0

commentaires