Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 juin 2007 1 25 /06 /juin /2007 19:08
Tipasa


Située sur la cote, au pied du mont Chenoua, a l'extrémité des collines du Sahel, Tipasa a le charme que confère la proximité de la montagne et de la mer.

Bien abritée par le Chenoua, cette ville-port, fut un site idéal, choisi par les Phéniciens sur la route des Colonnes d'Hercule (Gibraltar), pour établir un de leurs fameux comptoirs. Les vestiges de l'époque démontrent l'importance de Tipaza qui connut un essor remarquable sous le règne du souverain numide juba.ll. Tipaza devint le prolongement de Césarée, et il y fut créé un véritable foyer d'Art et de Culture gréco-latine, où fleurirent aussi des éléments de la culture numide

Au I er siècle de notre ère, sous le principat de Claudius, Tipaza devint colonie latine, pour se transformer, au II ciècle,en colonie romaine et s'agrandir vers l'ouest au dépend d'une ancienne nécropole .la muraille qui entourait la ville était longue de plus de 2 km. Tipaza fut aussi un des grands foyers du christianisme africain, religion nouvelle qui aura d'importantes répercussions sue la vie politique de l'époque. Les monuments religieux ,les basiliques et les inscriptions attestent de l'ampleur prise par le christianisme à Tipaza ,comme d'ailleur dans toutes les autres villes africaines.

Le parc archéologique de Tipaza : Tipaza fut une des plus belles villes résidentielles de la côte méditerranéenne; ses ruines témoignent de son ancienne splendeur. Visiter Tipaza, c'est remonter jusqu'aux temps où trônaient les dieux : Melgart, Ashmoun, Tanit et Ba'al Ham­mon. 

i17.jpg


La partie la plus importante du parc archélogique est consti­tuée par les ruines et monuments romains, mais il recèle aussi des vestiges de la période punique, qui datent des Ve et VI' siècles avant J.C. La localisation de la nécropole puni­que, en dehors de l'enceinte de la ville, laisse supposer que les dimensions de la ville, à cette époque, étaient importantes et que les Numides y trouvèrent des assises pour l'implantation d'un centre urbain, complémentaire de sol devenue Césarée, capitale de la Maurétanie césarienne... La porte monumentale de l'Ouest, appelée la a Porte Césarée nous montre l'intérêt porté par Juba Il a cette ville qui connut, sous son règne, une véritable splendeur. Comme toutes les villes romaines, Tipaza a deux rues principales le Decumanus Maximus et le Cardo.

Le Decumanus Maximus, part de la porte monumentale de l'Ouest et constitue un tronçon de la route qui reliait Césarée à lco~um. Le Cardo est la voie perpendicu­laire, qui lait angle avec le Decumanus au centre de la ville; il se prolonge vers la mer. Cette voie, pavée de dallages, donne un aperçu souterrain des remarquables égouts et des  canalisations. Du Cardo qui surplombe la mer, la vue est d'une extraordinaire beauté.

L'entrée du parc archéologique se trouve à l'[st des ruines, dans une rue parallèle à la route nationale. On accède au parc national archéologique de Tipaza à la hauteur des restes d'un imposant amphithéatre, d'époque  tardive. En contournant l'amphithéâtre, par la gauche, on arrive à proximité de deux temples : le temple anonyme plus  ancien, dont l'architecture et les matériaux se distinguent des autres édifices, et le nouyeau temple, sur lequel, fut  érigée, par la suite, une basilique chrétienne; ces deux temples étaient entourés de portiques et séparés par le Decumanus Maximus, qui d'après les chroniques ouvrait un arc monumental. 

En partant vers l'Ouest, le Décumanus conduit au Nymphée, fontaine imposante, d'où l'eau ruisse­lait en cascades, sur les marches, entre les colonnes de marbre. Le Nymphée de Tipaza est considéré comme le plus beau de l'Afrique du Nord.

Plus loin, à la limite de l'enceinte et près de la Porte Monumentale de l'Ouest, se trouve le théâtre construit sur une élévation. Si la scène et les voûtes extérieures sont bien conservées, il ne reste que quatre ran­gées de gradins.

Près de la porte de l'Ouest, érigé en demi-lune, le Decuma­nus était protégé par deux tours d'enceinte; des fouilles récentes ont mis à jour les restes des dispositifs de défense intégrés aux remparts, ainsi qu'une nécropole avec columbarium. Ces champs funéraires se trouvent être parmi les mieux conservés des premier et second siècles de l'ère chrétienne. A 200 m plus au nord, ont été découvertes la nécropole punique et d'autres tombes pré-romaines dont le riche mobilier est exposé au musée.

A partir du théâtre, le chemin en direction de la mer, passe entre un puits romain et une piscine et aboutit à la Grande Basilique Chrétienne, qui surplombe une colline, Ras Knissia. Probablement construite au IVe siècle, longue de 52 m et large de 42 m, elle comptait neuf nefs, séparées par des colonnes surmontées d'arcades; les nefs centrales étaient pavées de mosaïques.

Au nord de la basilique, se trouvent les restes de diverses dépendances une chapelle, un baptistère avec sa piscine entourés de degrés et de petits thermes Au-delà de cet ensemble, les restes d'une tour cylindrique marquent la limite Nord-Ouest. De l'enceinte, l'on pénè­tre dans un vaste cimetière chrétien, qui comprend un grand nombre de sarcophages en pierre et de tombeaux creusés dans lè roc, et sans doute utilisé, bien avant la conquête romaine.

Un grand mausolée rond, une chapelle à trois vaisseaux dont la nef centrale était pavée de mosaïques, exposées actuellement au musée des Antiquités d'Alger, des tombeaux, une crypte composent les principaux éléments de cette nécropole.

De la grande basilique Chrétienne, le chemin, à gauche, descend jusqu'au Cardo, en passant par un édifice à l'escalier monumental, une manufacture, les petits thermes et une villa romaine qui garde encore des traces de mosaïques. Non loin, le Cardo plonge vers la mer. A l'angle du Cardo et de la vie De cumanus, une riche propriété en bordure de mer, possédait des thèmes privés, un solarium; la maison était petite , d'où son nom "LA villa de fresque".

En suivant la voie Decumanus vers l'est, toujours à proximité de la mer , un petit sentier en escalier s'engage dans le secteur le plus ancien de Tipaza ,couvert de maquis. Ici , on trouve basilique judiciaire datant du IIIe siècle de notre ère,où fut découverte la magnifique mosaïque des esclaves ,exposée au musée de Tipaza.Le forum , au-dessus de la basilique judiciaire ,a très bien conservé toutes ses dalles ,ses dépendances ,son écurie ,sa tribune et un temple. Non loin se trouve une petite basilique , située ben directe du phare .Le nouveau temple et l'amphithéâtre donnent accés au Jardin-musée où, sont exposés des fragments architecturaux: chapiteaux , sarcophage , jarres et d'autres objets provenant des fouilles. la nécropole de l'Est, dite promontoire de Sainte-salsa , fut érigée sur le tombeau de la martyre. Autour de la basilique se trouvait un cimetière renfermant des sarcophages bien conservée. Une chapelle , dédiée aux Saints Pierre et Paul, s'adosse au rempart à l'Ouest de la nécropole.

source : ifrance.com/algerieguide/

 

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

B


mr le pelertin


je découvre votre site mais je suis un peu déçut par le commentaire concernant le wali.pour ma part je salue mr le wali pour avoir domestiquer la racaille de marchand de poisson sur le port et
les avoir entrés de force dans la pêcherie.Leport est maintenant propre.Il reste de récuperer les trotoirs  squatés par les
restaurateurs sans scrupules du port.Et d'avoir affecté une police d'intervention.j'espère que cela va durer



Répondre
L


Bonjour Bouharoun


Je vous prie de m'excuser si j'ai blessé votre sensibilité


Le Wali de Tipasa fait certainement de bonnes choses.....Tipasa est dans l'ensemble
propre  ...Les deux problèmes que vous m'évoquez je ne les ai pas connus personnellement


J'avais un grief personnel .....Lorsque je me rends à la wilaya de Tipasa suite à une
requête personnelle....J'aimerais avoir une réponse...Là on vous dit "Il faut attendre" et malgré de nombreuses lettres et de nombreuses interventions physiques, on passe son temps à ne pas vous
répondre...De ce fait j'ai abandonné....


Je suppose que vous êtes de Bou Haroun . ..Je serai satisfait lorsque l'état et la wilaya
auront fait quelque chose ....pour canaliser les eaux de pluie et éviter les inondations comme ce fut le cas la dernière fois…car les mêmes causes produisent les mêmes effets


Et que je sache aucune solution préventive n'a été mise sur pied ...Allons je me rendrai
cet été pur tester l'efficacité de la wilaya


Par contre, au niveau de l'APC, j'ai toujours eu de bons rapports et j'ai bien apprécié
leur aide et leur dévouement…


Je suis prêt à réviser mon jugement à ma prochaine visite sur les lieux où trois
générations ( arrière grand père, grand père et père s'y sont succédés) Pour vous donner une idée mon arrière grand père possédait la maison sur laquelle se situe "le Romana"....Il a même été
premier adjoint au maire à la fin du dix neuvième siècle....Il est d'ailleurs enterré au cimetière chrétien de Tipasa fort bien entretenu ...mais Dieu que j'ai du mal à récupérer parfois
"Djellali" le gardien di cimetière… !!! 


Ne crachons pas dans la soupe,  Tipasa est
assez bien entretenu...Il faut dire que l'UNESCO vous y aide...Je vous souhaite une bonne journée


Cordialement,


Le Pèlerin


 



G
LES COMPLICITES DU WALI DE TIPAZA AVEC Madame la DASSELON UN FONCTIONNAIRE QUI AVAIT TOUT L'AIR D'ETRE BIEN IVRE DANS UN BAR REPUTEE A TIPAZA - SIROPTANT SES VERRES D'ALCCOL - CONFIER A SES ACOLYTES ACCOUDEE AU BAR AVEC LUI QUE LE WALI RECOMMANDAIT "SI VOUS AVEZ FAIT DES AFFAIRES - J'ESPERE POUR VOUS QUE VOUS L'AVEZ FAIT HORS DU CHEF LIEU DE TIPAZA - CAR C'est mon image qui en jeu et je ne peux rien faire pour vous - NE VENEZ PAS ME DEMANDER UN SOUTIEN MEME SI VOS ACTIONS SONT BIEN NOTéS... ET EVITER DE TRAINER DANS LES BARS DE TIPAZA....MAIS LE MEILLEUR - IL VENAIT DE NOUS APPRENDRE CE FONCTIONNAIRE QUI ACTIVE DANS LE COMMERCE, QUE MADAME LA D.A.S A REUSSI A S'ACCAPARER DE PLUSIEURS PROJETS FIANCES PAR L'ADS (Agence Développement Social) MIS SUR PIED POUR FINACER DES MICRO ENTREPRISE POUR LES NETTOYAGE DES PLAGE ET DANS LE CADRE DE BLANCHE ALGERIE, CETTE DAME SANS SCRUPULE A REUSSI A INSCRIRE AU NOM DU FILS DE SON FRERE DES PROJET ET LUI FAIRE UNE RESIDENCE A TIPAZA POUR DECROCHER LES PROJETS - MAIS LE MEILLEUR C'EST LA RESIDENCE CHOISI ETAIT CELLE DES DOUZEs VILLA (Résidence des Fonctionnaires de l'Exécutif de la Wilaya) ET PËRSONNE NE SAIT RENDU COMPTE DE RIEN...SAUF CE FONCTIONNAIRE DE WILAYA.....TOUT VA BIEN MADAME LA MARQUISE - CETTE DIRECTRICE DE L'ACTION SOCIALE A REUSSI A REALISEE UN REGISTRE DE COMMERCE AU NOM DU FILS DE SON FRERE ET LES PROJETS PLEUVENT SUR LES PLAGES DE TIPAZA....QUELLE MERVEILLEUSE VACANCES A TIPAZA - - ET MONSIEUR LE WALI NE PEUT VRAIMENT RIEN FAIRE CAR LA DAME DE LA D.A.S - tient des dossiers bien ficelés sur le Wali - RESULTAT : PERSONNE NE BOUGE ET PERSONNE NE PARLE... SAUF CEUX QUI FREQUENTENT LES BARS DE TIPAZA....a votre santé.... TIPAZA ! Quel gachi...!LE WALI DE TIPAZA QUI EN FAIT QU'A SA TETE CROIT QU'IL PEUT TOUT FAIRE SANS IMPUNITE, MEME SI SON COMPLICE D'EL WATAN LUI FAIT DE LA PUBLICITE DANS LE JOURNAL QUANT C'EST NECESSAIRE - LES CITOYENS NE SONT PAS DUPE - ILS SAVENT TRES BIEN QUE TOUS LES PROBLEMES NE SONT PAS ABORDES PAR LE WALI :Par exemple :1)- il vous suffit, de vous promener dans le centre-ville pour voir que c'est l'Alccol qui domine tipaza, (le wali doit d'aileurs toujours une tchippa pour fermer les yeux),2)- si vous voulez avoir une prostitué, il vous suffit de vouloir visiter un site archéologique de la Sainte Salsa, elles sont en hauteur du coté de la mer (au départ elles étaient du coté de l'entrée, mais c'était trop visible, alors les policiers qui touchent aussi une tchippa leur ont demandé de reculer au fond du site prés du cimetière)...3)- Si vous voulez vous divertir le soir par un temps frais en plein été, il n'y arien à tipaza il faut partir du côté d'Alger, Tipaza est une ville morte... meme si on dit que c'est la capitale du tourisme ou de la culture, ici le Wali n'en veut pas, d'ailleurs ils recommande à personne d'en faire...4)- Où sont ces terasses animé d'autrefois, remplis de coins artisanaux et de distractions populaires pour les familles, Rien ... Le Wali n'en veut pas, il veut que tipaza soit une petite ville tranquille pour ses invités pleins d'argent pour leur montrer un bel appartement à acheter... car il leur dit Tipaza sera une future 2eme capitale et donc il faut investir.... tout comme lui, car il a déjà pris pour son compte deux magnifiques lieux et s'associe avec des investisseurs étrangers pour des complexes....5)- SI VOUS AIMEZ TIPAZA - REFLECHISSEZ BIEN ET ESSAYEZ DE TROUVER AU MOINS UNE CHOSES POSITIVE A TIPAZA --- Vous n'en trouverez pas..... ? mais on vous laisse reflechir et la liberté de l'écrire, ici sur ce blog...
Répondre
L
BonjourJe ne connais ni cette affaire ni ce WaliJe n'ai pas lieu de ne pas vous croire mais le sujet devient du ressort du domaine privé et je suis donc désolé de ne pas vous répondre...Je me renseignerai lorsque je serai à Tipasa pour ma gouverne personnelleAmicalementLe Pèlerin