Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 juin 2007 1 25 /06 /juin /2007 23:39

Meghlaoui inspecte les chantiers

Des transports collectifs d’Alger

«Les travaux avancent à un rythme régulier»

 

M. Mohamed Maghlaoui, ministre des Transports, a effectué jeudi une tournée à Alger qui l’a mené sur les chantiers du tramway, le métro et du téléphérique de Belouizdad.
Il constatera que les travaux avancent bien, à un rythme régulier. Et que les projets seront, par conséquent, réceptionnés dans les délais.
Lors d’un point de presse animé à la fin de sa visite, il dira au sujet du tramway d’abord «qu’il n’y a aucune raison pour ne pas être dans les délais ». Confiant et même optimiste, il déclarera lors d’un point de presse que les travaux de ce projet, stratégique à plus d’un titre, s’achèveront, comme prévu fin 2008 et il sera mis en exploitation début 2009».
Selon lui, la construction de ce tramway, long de 17 km devant relier le chemin des Fusillés (El Anasser) à Bordj El Kiffan, se fait différemment des autres projets. «Travaillant en surface, on a été obligé de démolir des bâtisses et de déménager près de 250 personnes. Tout ce travail - là, globalement, a été fait », précise-t-il.
Jusque-là, le seul aléa qui demeure de mise ce sont les déviations des réseaux. En l’absence d’un plan défini à Alger, le groupement auquel a été confié ce projet, à savoir Mediterail, composé d'Alstom (France), de l'entreprise privée algérienne Benhaddad, et la société italienne Todini, parle de quelques difficultés sur le terrain, selon les témoignages recueillis au cours de la visite.
A ce sujet, le ministre soutiendra : «Nous avons fait une estimation de ces déviations. Jusqu’à présent, on tient la route. J’espère qu’on n’aura pas de mauvaises surprises ». Se voulant rassurant, il tranchera sur sa lancée : «On terminera cette phase dans les délais, même s’il faut renforcer les équipes. Une fois achevée, la prochaine étape des terrassements d’environ 200.000 m3 est très simple à réaliser, aux yeux du ministre qui rappelle que le coût global du projet est estimé à 39,6 milliards de dinars.
Il ajoutera que «les gros œuvres seront achevés en août 2008, les premières rames seront mises en place en novembre de la même année tandis que les premiers essais seront effectués sur la nouvelle ligne en janvier 2009».
Sur les 6 ouvrages d’art que comporte ce projet, deux ont été déjà achevés, à savoir celui de Caroubier et des Bananiers.
Les quatre autres de Bab Ezzouar, Cinq Maisons, El Harrach et Bordj El Kiffan, le seront dans un mois. «C’est la livraison des plans et leur approbation par les CTC qui est en train de se faire», indique le ministre, ajoutant que la machine qui doit poser la voie est en fabrication. Elle sera livrée au cours de ce mois en France à Alstom et d’ici deux ou trois mois, le temps de son acheminement, elle sera à Alger. Avec la fabrication des équipements, la livraison des plans et l’expropriation, pour laquelle beaucoup de «sacrifices» ont été faits, il n’y pas de raison, confirme-t-il, encore une fois, de ne pas respecter le planning.

 

Le Telepherique De Belouizdad  Reouvert Au Public En Juillet


Ainsi et au regard de l’importance de ce projet, les autorités locales ont été toutes mises à contribution. Les walis délégués ont été aussi responsabilisés, chacun dans la zone qui le concerne. Le ministre relèvera qu’à l’issue de sa visite, il est possible même de gagner un ou deux mois sur les délais afin de pouvoir faire des essais en temps masqué avant décembre 2008. De façon à ne pas retarder la mise en exploitation après la fin du chantier. S’agissant des autres villes, devant bénéficier du même projet, Maghlaoui fera savoir que des études sont en cours au niveau des autorités locales. Leurs budgets seront élaborés dans le cadre de la loi de finances à mesure qu’elles achèvent les études.
Dans le même contexte, le conférencier évoquera également la rénovation des quatre téléphériques d'Alger, après avoir visité celui reliant Belouizdad à El Madania, construit en 1956. Ayant été rénové par l'entreprise française Pomo Galski, qui l'avait réalisé, le téléphérique de Belouizdad sera réouvert au public en juillet prochain. Trois autres sont en projet : Oued Koreich-Bouzaréah, Grande Poste, El Biar et enfin 1er Mai- El Mouradia.

 

Metro D'alger : La Pose De La Voie Achevee Fin Fevrier


A propos du métro d'Alger, le ministre a souligné que les travaux de pose de la voie se poursuivent à un rythme soutenu de 80 à 100 m par jour. À cette vitesse, a-t-il déclaré, le projet sera fin prêt le jour «J», en septembre 2008. Selon lui, le métro d’Alger n’a pas pris de retard. «Ce projet n’a pas été lancé qu’en 2001 par le président de la République. C’est vrai, c’est un projet qui a duré 20 ans, mais pour des raisons historiques et des conditions de prise en charge. Depuis 2001, le métro avance au rythme qui lui a été imprégné depuis le début », justifie-t-il, avant d’annoncer que la pose de la voie sera achevée fin février prochain et début mars verra l’arrivée des premières rames.
«Avec l'achèvement du tramway en 2009, du métro d'Alger, l'électrification de la banlieue d'Alger (El Afroun et Thenia), la rénovation des téléphériques et la réhabilitation de l'Etusa, la capitale sera dotée d'un réseau de transport complémentaire et moderne à l'instar des plus grandes villes du monde», conclut M. Maghlaoui.

 

Source Horizons

 

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires