Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

6 juillet 2007 5 06 /07 /juillet /2007 23:04

Pyrénées - Haut Vallespir

Ces jolies fleurs du GR10
 
Des paysages d’une rondeur généreuse ou d’une aridité minérale, des versants secs et des miroirs d’eau glacée et de ses deux traits rouges et blanc, le sentier du GR10 dévoile les secrets des Pyrénées, à découvrir de Banyuls à Hendaye. Sur un jour, une semaine, ou deux mois, l'aventure y est sportive, géo­graphique, et toujours humaine. Car les rencontres y sont passionnantes. Tous les randonneurs de l'été auront ainsi une chance d'y croiser une drôle d'équipe... Jean-Noël et Christian s'accrochent à la
queue des chevaux pour monter le long du ruisseau, Alain trotte devant avec sa caméra, Eric enroule les lacets de la dé­partementale 43 à bord du 4X4 plein de matériel. Quant à Miguel et Boris, ils pro­gressent à quatre pattes... « On a pris du retard parce qu'on a trouvé une pelouse non pâturée avec des variétés très intéres­santes ! » Les deux jeunes gens ne sont pas les amateurs d'herbe hallucinogène - encore qu'ils risquent d'en trouver sur leur chemin s’il s’avère que le chanvre indien (cannabis sativa) prospère en Ariège….Botanistes, ils recensent, d’est en ouest, les variétés de fleurs qui poussent dans les Py­rénées, comme l'a fait, il y a deux cents ans, un glorieux prédécesseur suisse : Augus­tin Pyramus de Candole. Mieux : par un relevé systématique, localisant chaque échantillon par GPS, ils traceront une « li­gne de référence » sur un chemin d'inté­rêt botanique utile pour les générations futures.
 
 
La Meilleure Herbe
 
Après le départ, le 23 juin, de Collioure, le paysage s'étage en vignes et jardins, ou­vriers ou d'agrément, et devient estives et forêt à l’assaut du Canigou, dominant la Méditerranée de ses 2784 mètres. Les brebis de Jérôme, l’un des deux éleveurs du village de Corsavi, progressent autour de leur patou. Le chien garde du corps a grandi avec elles, à tel point que même son maître ne peut l'approcher sans précau­tion. Le bruit des sonnailles vient des va­ches, grandes gasconnes grises à l'œil ourlé de noir qui prennent le vent sur les crêtes vertes parsemées de rochers. « L'herbe de Corsavi est la meilleure du département ! » affirme le père de l'éleveur, témoin de la vie du versant. A l'endroit où se reforme enfin l'expédition botanique, tournait une mine de fer jusqu'à la veille des an­nées 80. Les mineurs et leurs familles partageaient de grandes maisons, des « quar­tiers », suivant leur origine, polonaise, ma­rocaine, algérienne, italienne. Une fois ex­trait, le minerai descendait au village dans des wagonnets suspendus à un cable, qu'empruntaient aussi parfois les hom­mes. .. Aujourd'hui silencieux, le quar­tier italien a été transformé en gîte d'étape, auquel on tourne le dos pour embrasser tout l'espace du haut Vallespir. Et l'on res­pire devant tant d'amplitude. Les tron­çonneuses de l'ONF se sont tues, ce loin­tain hurlement, c'est quoi ? Un quad.
 
Ils ont trouvé le Dompte-venin noir
 
Le long des 450km de la chaîne, le GR10 totalise près de 900 km de sentiers balisés. L'expédition d'Alain Félix prévoit d'en parcourir plus de mille d'ici au 31 août. La moisson s'annonce belle. Les deux bo­tanistes ont déjà « herborisé » plus de 300 espèces et quelques-unes de leurs trou­vailles sont dans l'herbier - fait de pages de La Dépêche - que Boris ouvre précau­tionneusement. S'y étend une petite liane à fleur veloutée, nom latin: vince toxicum nigrum; le « dompte venin noir ». Durant tout son périple, Augustin de Candole l'avait cherché en vain.
Pierre Mathieu L'expédition estsurwww.terranoos.org
 
Où manger?
 
Gîte de Batère. Manger et dormir dans ce gîte avec vue sur le Canigou aménagé dans un ancien « quartier » des mineurs de Corsavi.
 
On est reçu par Annie et An­dréa, qui ont rafraîchi les lieux pouvant recevoir 40 personnes. 30 € la demi-pension en dortoir, 36 en chambre. Té/.O4 68397207.
 
Que voir?
 
Musée de Céret. Riche de chef-d'œuvre du XXe siècle, ce musée qui a connu une affluence internationale il y a deux ans avec l'exposition croisée Matisse Derain, présente cet été Othon Friesz, un fauve « baroque »,dont les cou­leurs chantent la nature. l tel 04 68 8727 76.
 
Avant de partir en rando
 
Quelque soit la durée, préparez votre itinéraire avant le départ. Ne partez pas seul, choisissez de bonnes chaussures de marche ou de montagne. Lunettes de soleil, chapeau, une gourde d’au moins 1,5 l d’eau, un couteau, crème so­laire, barres de cé­réales, fruits secs, sandwiches, télé­phone portable chargé, carte et boussole, éventuel­lement GPS, tente et duvet.
A consulter: «Le guide pratique du randonneur», édité par la fédération française et le site Internet :    
 
 
Fleurs de Méditerranée: un Sédum, puis, remontant les cours d'eau, le buddleia et dans l'herbe, la german-dree des Pyrénées.
 
 
 
Les botanistes de l'expédition « Terranoos » présenteront une exposition le 8 juillet à 18h à Elne (Pyrénées Orientales); le 12 à Vobservatoire de la Monta­gne d'Orlu (Ariège), le 25 à Lu-chon (Haute-Garonne), etc.
 
 
Source La Dépêche Du Midi
 
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0

commentaires