Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 09:14

Des vacances de rêve à Béjaïa. 


100-0754.jpg

     Votre Serviteur au Cap Carbon
Des plages miraculeusement sauvages, des terrasses où l'on savoure un soleil déjà chaud, de belles cascades… Découvrez les rivages qui correspondent à vos désirs d'été. Escapades secrètes, familiales, en mer ou en forêt: offrez-vous des vacances de rêve à Béjaïa.

100-0748.jpg
   

L'eau flirte avec les 32 degrés, les plages sont sauvages, tout comme les ruelles des plus beaux villages. Allez d'abord vers l'Ouest et vous avez l'embarras du choix entre les plages de Boulimat, Saket , Thala Guilef, Taïs, Tighramt, Ouadas
Ceux qui cherchent un peu d'animation peuvent toujours pousser jusqu'aux plages de la corniche-est: Alors, pour varier les plaisirs, ne manquez pas d'aller poser votre serviette sur les magnifiques plages d’Aokas, ou encore Souk El Tenin ou encore Malbou.
A Tichy, il faut aller en fin de journée pour profiter au mieux de cette plage de sable, loin d'être immense… et pas franchement secrète. La cause de cette notoriété? Un village familial et touristique baptisé Capritour.
Situé à 16 km de Béjaïa sur la splendide côte Est, l'établissement propose des activités nautiques pour pas cher (250 DA). Mais ne ratez surtout pas la somptueuse jetée de l'arrière port de Béjaïa. Vous y croiserez des pêcheurs assis sur les grands rochers, point de rendez-vous des anciens, ou on reste sans voix devant les reflets jaune et orange, du soleil sur la mer, qui semble se détacher du ciel parsemé de nuages rougeoyants.
Autre célébrité à Béjaïa : les fameuses cascades de Kafrida, à une quarantaine de kilomètres sur la route nationale menant vers Sétif. La route elle-même est une petite merveille : elle serpente le Djebel Babor, classé Parc National, perchés à 2004 m sur les Gorges de Kherrata. Vertigineux!
Mais si vous préférez rester pas loin de la ville, alors une seule destination: l'Hôtel des Cimes: situé sur une colline et caché par un espace verdoyant, en contrebas, le bleu infini de la mer. L'on peut admirer l'imprenable vue donnant sur le port. C'est l'un des privilèges réservés aux hôtes de cet hôtel blanc accroché aux falaises. Un sentier contourne la falaise vers l'anse des Aiguades.
Un peu plus bas, une des merveilleuses plages hyponyme. Plus haut, à une quinzaine de kilomètres de pente sinueuse le site de Yemma Gouraya. On y aperçoit un Fort érigé par les Espagnols. Si l'expérience vous tente, sachez qu'il faudra gravir une infinité de marches avant de jouir du spectacle fabuleux qu'offre les lieux, inondé de lumière, au sommet de l'édifice à 660 m d'altitude. Au bout du parc, en contrebas, la grande bleue.
Si vous rêvez de calme absolu et de nature, la route du Cap Carbon sera le havre idéal, l'escale parfaite... Le chemin descend en pente douce via un joli tunnel, jusqu'à la mer. L'un des sentiers remonte vers le Pic des Singes, l'autre descend jusqu'aux flots pour ensuite remonter au sommet du Cap qui abrite le phare. Et, tout autour, le calme.
Pour installer votre pique-nique, vous n'avez que l'embarras du choix: Empruntez la route longeant la cote vers Tizi Ouzou et faites escale dans le magnifique site du Cap Sigli, (40 km à l'Ouest de Béjaïa.) De là, jusqu'à Azzefoun une beauté sauvage marque le circuit. Découvrez aussi les villages perchés au charme immuable.
A Adekar, les petites maisons aux toits de tuiles qui entourent la place principale du village, semblent défier le temps. Envie d'aller vous balader au milieu de la forêt. Un peu plus loin, Yakouren, classé parmi les plus beaux villages d'Algérie, avec ses rues pavées et ses ravissants passages voûtés, offre du haut de sa forêt un panorama époustouflant.
Empruntez aussi la route des Cêdres qui passe par Toudja (22 km), village reçoit l'eau par un canal datant de l'époque romaine. Envie de revisiter l'histoire? Vous avez le choix entre, la Casbah et le vestige de la muraille Hamadite. Et, ne ratez surtout pas de faire vos émouvantes photos de famille.
Source Bahja.com 

Le Pèlerin


   

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Algérie
commenter cet article

commentaires