Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

8 juillet 2007 7 08 /07 /juillet /2007 23:30
Facturation de l’énergie.
Ce qu'il faut savoir.
 
Attention! Il ne faut pas jouer sa facture d'énergie à la loterie
Toutes les associations de consommateurs re­commandent la pru­dence: ne pas se précipi­ter sur des tarifs allé­chants. Ils peuvent ne l'être qu'en apparence.
 
Face à cette libéralisation tarifaire, les associations de consommateurs sont unanimes à recommander la prudence et à ne pas jouer sa facture d'énergie à la loterie. Il ne faut pas se précipiter sur des tarifs al­léchants. Ils peuvent ne l'être qu'en ap­parence et pas sur le long terme. Donc avant tout changement: Irréversible. Ne pas perdre de vue que re­noncer aux tarifs administrés signifie que l'on ne peut plus y revenir. L'éligibilité est irréver­sible et attachée au loge­ment. Pour bénéficier à nouveau d'un tarif régle­menté électrique, il faut emménager dans un lo­gement neuf ou ancien pour lequel les pré­cédents occupants n'on jamais souscrit une offre de marché. Pour le gaz, si on amé­nage dans un appartement déjà raccordé, les conditions sont les mêmes que pour l'électricité. S'il n'a jamais été alimenté en gaz, on ne peut que souscrire à une offre du marché en vertu d'un amendement de la loi sur le droit au logement opposable du 15 février 2007. Le choix risque donc de dépendre d'autres paramètres.
  
Offre biénergie  
 
Bien distinguer entre consommation d’électricité et de gaz et de gaz naturel, cela vous permettra de juger vérita­blement l'intérêt des offres commerciales qui vous seront présentées. Depuis la sé­paration d'EDF et de GDF, il y a deux fournisseurs et deux facturations. Certains fournisseurs proposeront une fusion des deux factures, une offre biénergie qui per­met une mutualisation des frais de facturation. Cela peut conduire à souscrire une offre au prix du marché.
 
Profil.
 
Vérifiez que vous êtes d'ores et déjà « profi­lés». C'est à dire qu'en fonction de vos comp­teurs séparés, munis d'un index, selon une base statistique, vous avez le «profil» pour vous classer parmi les 15 segments de mar­ché définis par les producteurs et distri­buteurs.
 
Tarifs.
 
Si vous en bénéficiez depuis long­temps, correspondent-ils à vos besoins ac­tuels? Les ex-monopoles peuvent faire, si on le leur demande, des propositions plus attractives.
Françoise Cariés
 
 
Source La Dépêche du Midi
 
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0

commentaires