Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

9 juillet 2007 1 09 /07 /juillet /2007 05:36

Métro d’Alger

Le tronçon El Hamma-Haï El Badr achevé
Un grand pas vient d'être franchi en ce qui concerne le projet de réalisation du métro d'Alger, puisque l'intégralité de la partie génie civil a été achevée avec deux mois d'avance sur les délais fixés dans le cahier des charges que devait respecter le groupement algéro-allemand Métro d'Alger-Gaama, composé de trois entreprises (l'allemand Dywidag et les entreprises algériennes Cosider TP et Infrarail) à charge de la réalisation du gros œuvre. C'est dire qu'une telle information a de quoi rendre moins sceptiques ceux qui doutaient encore de la concrétisation de ce projet qui avait démarré en 1985, et qui avait été presque abandonné par la suite. Ce qui du reste avait fait couler beaucoup d'encre, d'autant plus qu'au sein de la population algéroise nombreux sont ceux qui ont fini par qualifier ce projet d'utopique.
MM. Daniel Fauquemberque et Issad Mahieddine, respectivement directeur régional de Dywidag Maghreb et ingénieur, directeur adjoint des travaux, qui animaient conjointement une conférence de presse hier à la maison de la presse Tahar Djaout, ont confirmé aux représentants des médias qu'effectivement la partie génie civil de la première phase du projet, soit un tronçon long de 4,1 km et composé de cinq grandes stations, était complètement terminée et qu'il ne restait plus aux équipementiers choisis par appel d'offres international qu'a intervenir à leur tour.
A indiquer qu'outre un tunnel de 4,1km, Gaama a construit 4 stations : jardin d'Essais, les Fusillés, cité Amirouche et enfin Mer et Soleil. Le directeur adjoint des travaux a tenu à préciser dans son intervention qu'à ces réalisations citées ci-dessus, «il y a lieu d'ajouter des ouvrages annexes, au nombre de 17, les ouvrages de ventilation au nombre de 5, sans parler de l'avant-station du 1er Mai et de puits de câbles». M. Issad a aussi évoqué dans le détail les performances atteintes tout au long de la réalisation de cette 1re phase et déclaré que la vitesse d'excavation a été de l'ordre de 22 mètres par jour. Quant au volet moyens matériels utilisés, il dira que le groupement lui a consacré une enveloppe de 18 millions d'euros. De son côté, le représentant de Dywidag a saisi cette occasion de rencontre avec les médias pour annoncer que Gaama a été retenu par adjudication pour la réalisation de la phase extension du projet du métro d'Alger puisqu'il a été le moins- disant parmi les quatre candidatures présélectionnées en mars 2007. L'offre financière de ce groupement a été de 215 millions d'euros, devançant le groupe français Razel qui, lui, a fait une proposition pour la somme de 224 millions d'euros. Soulignons, enfin, que cette 2e phase comporte une longueur de 2,8 km de tunnel, dont 250 m de viaduc (entre Badjarah I et El Harrach-centre). Ce tronçon sera composé de 4 stations (Badjarah I et II et El Harrach gare et centre). 
Source La Tribune
Le Pèlerin
 

Partager cet article

Repost0

commentaires