Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

Pages

18 juillet 2007 3 18 /07 /juillet /2007 23:31

Musiques du monde à Tarascon


Tarascon-1--3-.jpg

Tarascon-2--1-.jpg
 

 

Fêtes de Tarascon

 

Elles se dérouleront du 3 au 6 août. Les orchestres Alain Musichini, les Anges blancs, Gérard Aimeras et Olympia animeront les soirées dansantes. En plus des orchestres, un festival de bandas aura lieu. Tout au long de la fête, fête foraine. Feu d'artifice, le lundi 6 août.

Yuri Buenaventura

Même si tous les spectacles proposés dans le cadre du festival latino de Tarascon seront d'une qualité incontestable, le clou de ce festival, à ne man­quer sous aucun prétexte, sera le concert de Yuri Buenaven­tura, le samedi 21 juillet. Inutile de présenter celui qui, en 1996, a signé un album qui connaîtra un grand succès se forgeant ainsi une solide réputation dans le monde de la musique latino. Depuis, à chacun de ses concerts, c'est une foule énorme qui vient chanter et danser sur ses mélodies.

Aux mois de juillet et août, Tarascon va vibrer au son des musiques et des danses du monde. Des rendez-vous désor­mais traditionnels qui vous assureront un dépaysement total, tout en couleurs avec les diverses traditions du monde entier.

Les 6, 7 et 8 juillet, c'est « le vent du sud » qui va souffler sur Ta­rascon avec les rencontres interculturelles qui présenteront les cultures du Maghreb, de l'Espagne et du Portugal. Une manifestation organisée par des associations locales.

Au programme, trois repas concerts et trois jours de danse et de chants.

Pour tout renseignement, contacter le 0534098652

Du 16 au 18 août, le tour du monde en danses et en musiques va se poursuivre avec le festival «Danses et musiques du monde». Le jeudi 16, l'Afrique du Sud sera à la fête avec l'ensem­ble folklorique « Thabisong youth club ». Vingt-cinq dan­seurs et huit musiciens venant de Soweto représentent le plus grand ghetto noir d'Afrique et symbolisent la volonté farouche des jeunes noirs d'échapper à la misère.

 

Danses et musiques du monde.

 

Le vendredi 17, sur le parvis du centre culturel, l'ensemble folklorique national « Dentelles » de la république de Bachkirie, vous fera partager une longue tradition culturelle. Le tout, au son de la « kournai », instrument populaire Bachkir par excellence.

Le samedi 18, l'ensemble folklorique national « Assyakia », de la république des Komis, présen­tera son répertoire. Cette troupe, dont les danseurs sont à la fois virtuoses et acrobates, est la mé­moire des traditions que les artistes tiennent absolument à con­server et perpétrer.

Pour accompagner les danseurs et danseuses, le répertoire de l'orchestre est puisé dans la musique et dans la poésie du pays des magnifiques aurores boréales.

Du 19 au 26 juillet, se déroulera le « festival latino ». Tout au long de ces huit jours, des groupes de musiciens et de danseurs se produiront dans les rues, les cafés et les restaurants, en fin d'après midi, au moment où la chaleur estivale commence à s'estomper. Le programme du « Latino »

Jeudi 19 juillet, c'est le groupe folklorique national de Bolivie qui ouvrira les festivités. Vendredi 20 juillet, ce sera autour de l'Argentine à animer la soirée avec le groupe « Danzas argenti-nas».

Le samedi 21 juillet marquera l'événement majeur avec le con­cert de Yuri Buenaventura. Dimanche 22 juillet, les maria-chis de Atlixco. De passage à Ta­rascon, ils se feront un plaisir à vous faire découvrir les chants et le folklore du Mexique.

Le lundi 23 juillet, place à l'en­semble folklorique « Ambakaila supa stars » venues d'Antigua et Barbuda, un petit état insulaire dans les petites Antilles. Ce groupe présentera des chants et des danses au caractère hors du commun  accompagnés d'une musique très particulière accom­pagnée par un « steel band ». Le mardi 24, repas et animations dans les rues de Tarascon.

Le  mercredi  25,  Républica mambo

Le jeudi 26, El pueblo.

 

Source Guide Ariège été 2007

 

Le Pèlerin

 

Partager cet article

Published by Le Pèlerin - dans Pyrénées
commenter cet article

commentaires

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog