Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

1 août 2007 3 01 /08 /août /2007 23:22

OGM : 13 régions concernées par les semences en 2007

Et particulièrement Midi-Pyrénées
 
 
La nouvelle est tombée le 19 juillet : 21 200 hectares de maïs OGM ont été ensemencés en 2007. Quatre fois plus qu'en 2006 où 5420 hectares avaient été semés, selon l'Association générale des producteurs de maïs. L'Internaute vous propose un classement des 13 régions concernées par ces semences
 
Alors que la période des semences est terminée pour les agriculteurs, on connaît déjà la surface totale des culture de maïs transgénique sur le territoire français pour 2007. 21 200 hectares de maïs OGM ont été plantés selon l'Association générale des producteurs de maïs (AGPM). C'est 4 fois plus qu'en 2006 et 7 fois plus qu'en 2007. Un record confirmé par le registre national des cultures OGM* du gouvernement, qui recence chaque année les nouvelles semences (21 174 ha sur 3135 parcelles en 2007).
La seule culture OGM autorisée aujourd'hui sur le territoire français est le maïs MON 810, de la firme américaine Monsanto. Le résultat d'une décision communautaire de 1998 confirmée par le gouvernement français. Si les 21 200 hectares plantés en 2007 représentent encore une goutte d'eau dans les 2,9 millions d'hectares de maïs non-OGM (0,75 %), le MON 810 fait cependant l'objet de nombreux débats. Certains scientifiques et écologistes pointent encore du doigt ses effets néfastes sur la santé.
Alors comment expliquer cet enthousiasme des agriculteurs pour le maïs OGM ? C'est d'abord la résistance du MON 810 aux attaques d'insectes, de plus en plus fréquentes, qui séduit les cultivateurs. Selon l'association des producteurs de maïs, ce succès sans précédent est aussi le résultat d'une explosion de la demande en Europe, portée par le marché espagnol.
Plus des trois quarts des semences en Midi-Pyrénées
Logiquement, ce sont donc les régions les plus proches de l'Espagne qui comptent le plus de semences d'OGM en 2007. Le Midi-Pyrénées et l'Aquitaine fournissent l'essentiel des 21 200 hectares plantés cette année. A elle seule, la région Midi-Pyrénées compte les 3/4 des semences (15 200 ha). Un chiffre qui s'explique par la recrudescence depuis 2006 de pyrales et de noctuelles (papillons et leurs larves), deux parasites majeurs de la région.

C'est dans les environs de Verdun-sur-Garonne que les records de semences sont battus. Ce canton du Tarn-et-Garonne compte pas moins de 1481 hectares de semences en 2007. Il est suivi de très près par le canton de Muret (Haute-Garonne) qui a planté 1414 hectares de MON 810 dans la même période. En Aquitaine, les départements du Béarn et de Gironde sont aussi en haut du classement, mais le nombre de semences ne dépasse que rarement les 500 hectares par canton.
Le Poitou-Charentes sous la barre des 500 hectares
Troisième dans le classement des régions cultivatrice, le Poitou-Charentes passe immédiatement sous la barre des 500 ha. Cette région agricole est moins touchée par les nuisibles que par la sécheresse qui menace les départements des Deux-Sèvres et de Charente-Maritime, et pour laquelle le MON 810 est peut-être moins efficace.

En 4e position des semeurs d'OGM, le Rhône-Alpes compte 271 ha de maïs transgénique. Cette fois, la région est plus portée par la viniculture et l'élevage que par la culture de maïs. Il en va de même du Centre, région céréalière, des Pays de la Loire, de l'Auvergne et la de Lorraine ou la culture d'OGM ne dépasse pas les 100 hectares.
Quelques dizaines d'hectares en Bourgogne et en Languedoc-Roussillon
En dessous des 20 hectares de cultures d'OGM, cinq régions ferment la marche du classement 2007. Selon le recensement du comité interministériel sur les OGM, responsable du registre, la Bourgogne compte cette année 16 hectares de maïs transgénique. devant le Languedoc-Roussillon avec 11 hectares.

Enfin, la Bretagne, l'Ile-de-France et la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur affichent des surfaces de culture OGM oscillant entre 0,1 et 2 hectares en 2007.

* Le registre national des cultures OGM a été créé par la commission interministérielle sur les OGM en mars 2007. Elle se base sur la déclaration des cultivateurs de maïs et localise le nombre de parcelles et leurs surfaces au niveau cantonal.


Source : l’Internaute
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0

commentaires