Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

26 septembre 2007 3 26 /09 /septembre /2007 23:27

Cuisine Pied Noir - Epaule d'agneau confite

proposée par : C Certain
 
ingrédients
 
1 épaule d'agneau, huile d'olive, sel, cumin
 
Préparation

Faites revenir dans une cocotte les oignons et le poivron coupés en lamelles dans le beurre ou l'huile. Otez-les, et faites revenir ensuite les morceaux de veau jusqu'à ce qu'ils dorent. Ajoutez alors la tomate, le paprika, le sucre, le laurier, couvrez de bouillon mettez le couvercle et laissez cuire 1h à 1h 30 à feu doux. Otez le couvercle vers la fin pour que la sauce réduise. 5 mn avant la fin de la cuisson, ajoutez le carvi et l'aneth. Servez avec le pot de crème fraîche dont chacun se servira à volonté. Accompagnez de pommes vapeur, de polenta ou de pâtes fraîches, par exemple des tagliatelles. 
La fraîcheur presque mentholée du carvi mêlée à l'aneth donne à ce goulache un goût aussi délicieux qu'inhabituel. Je ne connais personne qui ait résisté à cette recette.

Bien qu'originaire d'europe de l'est, on trouve le goulache ou plutôt la goulache jusque dans le nord de l'Italie. On le réalisait à l'origine avec des viandes de gibier à poil, et il serait particulièrement intéressant d'essayer d'y mettre par exemple du lapin de garenne ou du sanglier, en adaptant les temps de cuisson. J'aime bien quant à moi le veau et notamment les tendrons, très goûteux et moëlleux à souhait... L'agneau et le chevreau donnent également de bons résultats. Remplacez alors le carvi par du cumin, et ne mettez pas d'aneth. Vous pouvez par contre ajouter du piment...
La goulache est pour moi le dernier avatar occidental du curry. L'ancien empire austro-Hongrois est en effet au bout d'une route des épices, qui, des anciennes républiques musulmanes de l'empire soviétiques jusqu'aux confins de la Malaisie ou de la Thaïlande, véhicule des épices qui accompagnent depuis toujours viandes et poissons dans des sauces odorantes et colorées, longuement mijotées
Cuite à basse température pendant plusieurs heures, la viande sera fondante à l'intérieur et croustillante à l'extérieur, si tendre que le couteau sera presque superflu pour découper.
Soumise à cette cuisson, l'épaule perd beaucoup de volume à la cuisson, mais ce qui reste est succulent

Source les recettes de cuisine méditerranéenne de Christophe Certain 

http://www.cuisine-pied-noir.com

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires