Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

22 août 2013 4 22 /08 /août /2013 06:02

Lettre de George Sand à Alfred de Musset

je suis très émue de vous dire que j'ai
bien compris l'autre soir que vous aviez
toujours une envie folle de me faire
danser. je garde le souvenir de votre
baiser et je voudrais bien que ce soit
là une preuve que je puisse être aimée
par vous. je suis prête à montrer mon
affection toute désintéressée et sans cal-
cul, et si vous voulez me voir aussi
vous dévoiler sans artifice mon âme
toute nue, venez me faire une visite.
nous causerons en amis, franchement.
je vous prouverai que je suis la femme
sincère, capable de vous offrir l'affection
la plus profonde comme la plus étroite
en amitié, en un mot la meilleur preuve
que vous puissiez rêver, puisque votre
âme est libre. pensez que la solitude ou j'ha-
bite est très longue, bien dure et souvent
difficile. ainsi, en y songeant j'ai l'âme
grosse. accourez donc vite et venez me la
faire oublier par l'amour ou je veux me mettre.
Musset s'empressa de répondre: 
quand je mets à vos pieds un éternel hommage,
voulez vous qu'un instant je change de visage ?
vous avez capturé les sentiments d'un cœur
que pour vous adorer forma le créateur.
je vous chéris, amour, et ma plume en délire
couche sur le papier ce que je n'ose dire.
avec soin de mes vers lisez les premiers mots :
vous saurez quel remède apporter à mes maux
Maintenant relis la lettre de Sand une ligne sur deux...et les premiers mots de chaque ligne de celle de Musset
je suis très émue de vous dire que j'ai
bien compris l'autre soir que vous aviez

toujours une envie folle de me faire

danser. je garde le souvenir de votre

baiser et je voudrais bien que ce soit

là une preuve que je puisse être aimée

par vous. je suis prête à montrer mon

affection toute désintéressée et sans cal-

cul, et si vous voulez me voir aussi

vous dévoiler sans artifice mon âme

toute nue, venez me faire une visite.

nous causerons en amis, franchement.

je vous prouverai que je suis la femme

sincère, capable de vous offrir l'affection

la plus profonde comme la plus étroite

en amitié, en un mot la meilleur preuve

que vous puissiez rêver, puisque votre

âme est libre. pensez que la solitude ou j'ha-

bite est très longue, bien dure et souvent

difficile. ainsi, en y songeant j'ai l'âme

grosse. accourez donc vite et venez me la

faire oublier par l'amour ou je veux me
mettre.
quand je mets à vos pieds un éternel hommage,
voulez vous qu'un instant je change de visage ?
vous avez capturé les sentiments d'un cœur
que pour vous adorer forma le créateur.
je vous chéris, amour, et ma plume en délire
couche sur le papier ce que je n'ose dire.
avec soin de mes vers lisez les premiers mots :
vous saurez quel remède apporter à mes maux
je suis très émue de vous dire que j'ai .....
Romantique n'est ce pas?
tout ceci est authentique, comme quoi ils se marraient bien au XIX ème siècle!!
Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

janine 31/05/2009 15:50

Vu et revu de tres mauvais gout

Le Pèlerin 05/06/2009 08:46


Janine

j'ai retiré la précédente....Mais celle ci est un classique de nos écrivains les plus célèbres que je conserverai
Lisez certains poèmes de Verlaine l'un de nos plus grands poètes et vous jugerez .....
De là à dire que ce sont des gens de mauvais goût....Je ne le dirai pas
Je ne ferai pas de commentaire additionnel superflu
Bonne journée
Le Pèlerin