Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

7 août 2007 2 07 /08 /août /2007 23:00

Finalisation du projet de Fouka

La cérémonie de clôture financière du projet de dessalement de l’eau de mer de Fouka de 120 000 m3 (wilaya de Tipaza) a eu lieu hier au siège de Sonatrach en présence du ministre de l’Energie et des Mines, Chakib Khelil.
Près de 14 contrats ont été signés entre les différents partenaires du projet qui sera géré par la société créée à cet effet dénommée Myah Tipaza. Cette dernière a été créée le 21 mai dernier entre l’AEC et SNC Lavalin. Elle est détenue à hauteur de 49% par AEC qui est une filiale de Sonatrach et de Sonelgaz. SNC Lavalin et Acciona Agua se partagent 51% à parts égales dans le capital de Myah Tipaza. Les documents signés sont relatifs notamment à l’accord d’association entre l’Algerian Energy Company et les investisseurs étrangers qui sont la compagnie SNC Lavalin et la compagnie espagnole Acciona Agua, leader du dessalement de l’eau de mer, les statuts de la société de projet Myah Tipaza Spa, le contrat de vente et d’achat d’eau entre Sonatrach et l’ADE et la société de projet, l’accord cadre, la convention de financement, l’accord relatif aux comptes, l’accord direct, le contrat de construction, le contrat d’exploitation et de maintenance, le protocole relatif à la résolution des différends, le contrat de location du terrain, la convention d’investissement avec l’ANDI... Parmi les signataires des documents figurent l’Algerian Energy Company (AEC), les groupes Sonatrach et Sonelgaz, l’Algérienne des eaux (ADE), le Crédit populaire d’Algérie (CPA), l’ANDI ainsi que les compagnies SNC Lavalin (Canada) et Acciona Agua (Espagne). Le montant de l’investissement est de 180 millions de dollars. Son financement sera assuré à hauteur de 20% sur fonds propres. Les 80% restants seront assurés par un financement provenant d’un groupe de banques nationales mené par le Crédit populaire d’Algérie en tant que chef de file. La mise en service de la station, qui aura une capacité de 120 000 m3 par jour, devrait intervenir au mois de septembre 2009. La station doit alimenter la région de Tipaza et notamment les infrastructures touristiques. L’unité de dessalement de Fouka fait partie du programme quinquennal 2005-2009 relatif à la réalisation de 13 stations de dessalement de l’eau de mer. La réalisation de ce programme permettra de produire près de 2,3 millions de mètres cubes d’eau dessalée par jour. Le projet de Fouka utilisera la technologie de l’osmose inverse pour le dessalement de l’eau et sera réalisé selon le schéma Boo (design, Built Own and Operat) construire, exploiter et posséder. L’eau dessalée de cette unité sera cédée ensuite par Myah Tipaza à l’entreprise Sonatrach, chargée de l’achat, au prix de 0,7505 dollar le mètre cube, soit 54 DA au taux de change d’un dollar pour 72 DA. L’eau sera commercialisée par l’ADE. 
Source El Watan
 
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires