Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 décembre 2012 2 25 /12 /décembre /2012 19:50

Biographie de Guy Bedos
Guy-Bedos.jpg
 Né à Alger le 15 juin 1934 à Alger

Son enfance se déroulant dans l'Algérie coloniale, Guy Bedos grandit dans un environnement de clivage et de mépris. Il arbore les scènes du music-hall avant de se lancer dans une carrière d'humoriste. Un film, 'Dragées au poivre', lui permet d'entamer sa carrière d'artiste ; il y rencontre Sophie Daumier. Dès lors, il se lie à cette jeune comédienne à la scène mais également dans la vie. Leur alliance est loin d'être infructueuse, en effet nombre de leurs sketches, tel 'Les Vacances à Marrakech', deviennent des classiques. Ils se séparent, mais Guy Bedos ne délaisse pas la scène pour autant et s'essaie en solo, il obtient notamment en 1990 le Molière du meilleur one-man show pour son spectacle au Zénith. Malgré son humour grinçant et son engagement politique prononcé, la virulence de ses propos ne dénigre en rien son bagou. Il réapparaît sur scène en duo avec Muriel Robin et retrouve son éloquence de toujours. Depuis c'est en solo qu'il reprend la route avec son nouveau one-man show 'En piste'. 
Vous désirez certainement en savoir plus, aussi je vous convie à cliquer sur les liens suivants :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Guy_Bedos

http://tele.fluctuat.net/guy-bedos.html

http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cpersonne=3553.html
en cliquant sur le lien vous pourrez visionner un de ses meilleurs sketches :

La Drague

http://video.planet.fr/video/iLyROoafJepL.html#

dont je vous fournis le texte si dessous :

La Drague

 
S.D.: Qu'est-ce qu'il est collant ce type !
J'dis rien parce que je n'veux pas faire de scandale
Mais alors quel pot de colle !
Y s'fait des idées ou quoi ?
J'ai accepté de faire cette série de slows avec lui
Pour pas faire tapisserie d'vant les copines
Mais alors... j'en vois plus l'bout !

G.B.: Mine de rien j'suis entrain d'emballer moi !
J'emballe, j'emballe sec
Allez ! vas-y Jeannot ! Attaque ! Attaque ! Ca marche ! Ca marche !
Accroche-toi Jeannot ! La nuit est à nous...

S.D.: Ca n'en finit pas !
Qu'est-ce que je regrette d'voir dit oui à c'type
En plus y s'est aspergé d'eau de toilette
Mon Dieu ! J'sais pas ce que c'est cette eau de toilette, mais alors...
Drôlement incommodant !

G.B.: Elle est pas mal ma cavalière
Elle est pas terrible, terrible, mais elle est pas mal
Pour une fois j'ai pas hérité de la plus moche
Y a pas longtemps j'me suis coltiné une géante toute la soirée
Au moins celle-là elle est à ma taille
Elle est pas terrible, mais elle est à ma taille

S.D.: Pas du tout mon genre ce garçon
Moi j'aime les grands blonds alors j'suis servie
Comme métèque on ne fait pas mieux
J'suis sûre qu'y doit être Libanais ou quelque chose...
Quelle horreur !
Et puis alors il me donne chaud à me coller comme ça
Et vas-y que j'te colle, et vas-y que j'te colle !

G.B.: Dommage qu'elle ait les mains moites
Ça m'gêne pas des masses, mais elle a les mains moites
C'est parce que je dois lui faire de l'effet
C'est l'excitation, ça !
 
J'vais lui mordiller le lobe de l'oreille
Si elle m'fout pas une baffe c'est qu'j'ai ma chance
Ouais ! C'est pas dans la poche ! Faut s'accrocher
Accroche-toi Jeannot !

S.D.: Y m'a mordu l'oreille, y m'a fait mal ce con,
Il est con ce type
Ah ! Et puis alors qu'est-ce qu'y cocotte !
Cette eau de toilette... nauséabonde
Si y avait pas les copines qui m'regardent
Comment que j'te planterais là
Mais ça Arlette et Josie j'vais pas leur faire ce plaisir
Elles en sont vertes de m'voir danser, malades de rage
Alors ça maintenant tant pis, j'vais au bout...
Mais alors on peut dire qu'ça me coûte

G.B.: Elle en peut plus, j'la rends dingue la poulette
Et encore j'n'ai pas sorti le grand jeu
Attends un peu que j'me déchaîne
Allez vas-y, vas-y Jeannot ! Emmène-la au ciel !

S.D.: J'ai envie de vomir...
C'est la dernière fois que j'viens danser
Tant pis si j'coiffe Sainte-Catherine, mais alors !
Des excités comme ça merci bien !

G.B.: J'vais lui griffer l'dos avec mon pouce
Il paraît qu'elles adorent ça ces chiennes !
J'l'ai lu dans une revue spécialisée
On va voir c'que ça donne
J'vais partir du bas du dos et remonter jusqu'à la nuque

S.D.: Aïe ! Mais il est givré ce mec !
Il vient d'me labourer la peau du dos avec son ongle
Tu parles d'un plaisir ! Moi qui ai un mal fou à cicatriser
C'est bien ma veine ! Il a fallu que j'tombe sur un sadique
C'est tout moi ça !
Vivement qu'ça finisse ce slow parce que j'suis au bord de l'esclandre

G.B.: Bien joué Jeannot ! Elle est à point là, elle est à point...
Y a plus qu'à porter l'estocade, allez vas-y Jeannot !
Vas-y mon fils, il faut conclure maintenant !

S.D.: Berk ! berk berk berk berk berk !

G.B.: Et voilà l'travail ! C'est pas si compliqué les gonzesses
Il faut savoir s'imposer, c'est tout...
Inoubliable " Drague "

Sources diverses Internet et de Correspondantes

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires