Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

1 septembre 2007 6 01 /09 /septembre /2007 23:20

Free déploie sa fibre optique au compte-gouttes
Seuls quelques Parisiens pourront souscrire dès la mi-septembre à l'offre très haut débit de Free pour le prix d'un abonnement ADSL.

Après Orange, Neuf Telecom, et Numericable, c'est au tour de Free de lancer un accès à Internet par la fibre optique. Son forfait très haut débit sera disponible dès la mi-septembre dans la Capitale pour les anciens et les nouveaux abonnés. Le fournisseur d'accès promet un débit pouvant atteindre 100 Mbit/s en réception et 50 M/bits en émission. Et ce, pour le prix d'un abonnement ADSL triple play, c'est-à-dire 29,99 euros. « La pose de prise FTTH est gratuite pendant la période de déploiement », précise un porte-parole de Free. Au-delà, le tarif n'a pas été communiqué.
Outre l'accès à Internet, le forfait comprend la téléphonie illimitée vers les postes fixes dans 49 pays. Jusque-là, Free ne se démarque pas de ses concurrents tant en termes de services que de prix. Il fait la différence sur la télévision. Son offre comprend deux boîtiers permettant de regarder simultanément sur deux téléviseurs, deux chaînes différentes parmi les 100 proposées dans le bouquet. Le premier, la Freebox Optique se branche par une prise péritel ou HDMI sur une TV. Elle fait office de routeur et communique en Wi-Fi ou en Ethernet avec le second boîtier : la Freebox HD. Laquelle, branchée sur la seconde TV, intègre un magnétoscope numérique.
Limitée aux 15e et 20e arrondissements
Pour l'heure, seuls quelques Parisiens privilégiés pourront bénéficier du haut-débit de Free. Le FAI déploie sa fibre optique dans les 15ème et 20ème arrondissements de Paris « sous réserve d'éligibilité et des autorisations nécessaires des gestionnaires du domaine public et/ou des propriétaires des immeubles concernés ». Une condition pas toujours facile à obtenir.
L'opérateur détaillera le plan de déploiement de sa fibre à l'occasion de la présentation de ses résultats semestriels, le 4 septembre prochain. Toujours est-il que les objectifs annoncés voici un an semblent désormais difficiles à atteindre. Lors de l'annonce de son offre à très haut-débit, Free ambitionnait de couvrir la capitale d'ici à 2008. Entre cette première annonce et le lancement commercial de l'offre, plus de 12 mois se sont écoulés. Un retard que le FAI voudrait imputer à France Télécom contre lequel il a porté plainte auprès du Conseil de la concurrence. Il reproche à l'opérateur historique de ne pas lui faciliter l'accès à ses fourreaux, ces gaines enterrées par lesquelles la fibre passe, et mises en place à l'origine par l'administration des Postes et Télécommunications pour le téléphone.
Quoi qu'il en soit, le déploiement du très haut-débit traîne en longueur. Neuf Cegetel a lancé son offre « 100 % Neuf Box en fibre optique » en avril dernier sur Paris. Le rachat de l'opérateur Erenis lui assurait alors une présence dans la Capitale principalement dans les arrondissements à deux chiffres. Celui de Media Fibre lui assurait un déploiement à Pau. Depuis, l'opérateur n'a pas annoncé de nouvelle zone de couverture. « Nous continuons à raccorder des immeubles », assure-t-on chez Neuf Cegetel. « Mais il est vrai que les gros déploiements sont à venir. Il faut attendre la fin de la consultation de l'Arcep qui doit établir les règles de ce marché. »
Réservé aux zones d'habitation denses
Le régulateur des télécoms a en effet lancé une analyse de marché dont les conclusions seront rendues au début de l'année prochaine. Il doit ainsi définir des règles pour établir une concurrence sur le très haut-débit et se prononcer sur la location des fourreaux.
La prudence est aussi de mise chez France Télécom. « Nous allons investir 270 millions d'euros (...) pour le plan de prédéploiement qui nous permet de tester l'appétence des clients pour ces offres-là. Nous ne rentrerons dans un déploiement plus important que s'il y a une demande pour ces offres, et si les conditions du marché sont correctes », expliquait Louis-Pierre Wenes, directeur exécutif du groupe France Télécom Orange au micro de BFM Radio le 20 août dernier.
Une fois ces conditions fixées, la fibre ne devrait toutefois pas se déployer dans tous les foyers. « Ce qu'il est économiquement possible de faire à Paris ou dans une grosse agglomération, ne l'est pas ailleurs. Raccorder de petits immeubles dans des villes de taille moyenne n'est pas rentable. L'ADSL reste l'offre de connexion à Internet pour la majorité des gens », rappelle-t-on chez Neuf Cegetel. A moins de compter sur le volontarisme de collectivités territoriales qui pourraient participer financièrement au déploiement. Ou encore sur Numericable qui dispose déjà d'un réseau dans les immeubles. Le câble pourrait ainsi prendre sa revanche sur l'ADSL. 
Source 01.Net
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires