Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

4 septembre 2007 2 04 /09 /septembre /2007 07:31

Renault Algérie se dote d’un colossal magasin de pièces et accessoires

Répondre aux besoins du marché en pièces d’origine
L’entreprise Renault Algérie a inauguré, dimanche soir à Tessala El-Merdja, dans la commune de Boufarik, son magasin central de pièces de rechange (Renault-Dacia). Ce projet qui a vu le jour il y a deux années, a été mené conjointement par des équipes algériennes et françaises en vue de satisfaire la demande sur un marché en pleine expansion.
À cette occasion, une importante cérémonie d’inauguration a été organisée et ce, en présence de Stéphane Galoustian, directeur général de Renault Algérie, de Luc-Alexandre Menard, directeur des relations extérieures de Renault et président du conseil d’administration de Dacia, leader du comité de management de la région Euromed, de Bernard Cambier, directeur monde division pièces et accessoires, de Gilles Moncond’huy, directeur commercial Euromed, de Christian Parfait, directeur qualité service Euromed, de Mme Sylvie Blanchet, directrice de la communication Euromed, ainsi que du P/APC de Tessala El-Merdja, représentant des autorités algériennes, et de nombreux autres invités. Il s’agit du 27e magasin inauguré dans le monde de Renault, et ce, au prix de huit mois de travaux menés sans perturber le fonctionnement de l’entreprise. Le tout a coûté deux milliards de dinars, “un investissement que Renault n’a pas hésité à faire en Algérie”, précisera M. Galoustian, un directeur apparemment satisfait. Le magasin central de pièces de rechange (MCPR) se situe en dehors d’Alger, il s’étend sur un terrain de plus de 15 000 m2 et jouit d’une surface de stockage de 8 000 m2, soit quatre fois supérieure aux précédentes installations de la zone industrielle de Oued-Smar, ce qui lui confère le titre du plus important site de stockage de pièces et accessoires automobiles en Algérie. En effet, le MCPR permet une gestion quotidienne de 1 000 pièces et le stockage de 20 000 références. Bénéficiant d’une situation géographique idéale qui permet d’optimiser les temps d’expéditions par un accès rapide aux grands axes routiers et autoroutiers, il dispose, en plus, de deux types de quais niveleurs ou à déchargement latéral, permettant de recevoir tous types de transporteurs. Conçu selon les normes Renault, le MCPR offre des conditions de travail optimisées et des zones de stockage adaptées selon les types de pièces, leur niveau de fragilité et la fréquence de leur utilisation.     
Lors de son discours d’inauguration, Stéphane Galoustian s’attardera à remercier une à une les personnes qui ont contribué à la réalisation, dans les délais prévus, de ce colossal projet qui, toujours selon le directeur de l’entreprise, “assurera une distribution de la pièce de rechange d’origine, garantie un an, qui offre au client toute la garantie et la sécurité Renault”. Ce dernier insistera longuement sur la nécessité de couvrir les besoins du marché algérien en pièces de rechange “d’origine” et ce, dans le but de lutter contre les dangers que présente la vente des pièces de la contrefaçon. “Avec ce nouveau magasin, le groupe Renault en Algérie dispose d’un outil aux meilleurs standards mondiaux pour mener à bien sa mission qui est de distribuer des pièces de rechange d’origine, ce qui garantira une meilleure maîtrise du service en qualité, coût, délai mais surtout en sécurité”, dira-t-il. M. Galoustian ajoutera qu’“il compte combattre le fléau des pièces contrefaites avec l’aide des autorités et de la justice algérienne qui, une fois encore, ont démontré leur engagement en condamnant, il y a quelques jours, un revendeur de fausses pièces de rechange Renault à une peine d’emprisonnement ainsi qu’à verser des dédommagements à son entreprise”.
 
Source Liberté
 
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0

commentaires