Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

6 décembre 2007 4 06 /12 /décembre /2007 00:17

Pollution marine
La quantité de poissons pêchés a diminué de près de 80%

Alors que les côtes algériennes étaient considérées comme étant les plus poissonneuses au niveau de la méditerranée, le rendement de la pêche a diminué de prés de 80% ces deux dernières années.
C’est, là, la première conséquence de la pollution marine qui touche de manière alarmante la méditerranée à l’instar des autres mers de part le monde.  La sonnette d’alarme sur la gravité de la situation dans notre pays a été tirée hier par le président du comité national des marins pêcheurs qui était l’invité de l’UGCAA.        
M. Bellout affirme que la pollution des rivières, des lacs, des eaux souterraines et de la mer par le déversement des eaux usées et des déchets ménagers, urbains, agricoles et industriels   ont causé une migration du poisson vers d’autres lieux marins ce qui a pour conséquence la faible quantité de poisson pêchés. Le conférencier avertit que si des mesures urgentes ne sont pas prises immédiatement, notre système aquatique sera détruit d’une façon irréversible et notre littoral deviendra une mer morte.       
 M. Bellout révèle qu’a Ain Defla, au barrage de Ouled Mellouk, une centaine de carpes royales ont péri en février 2007. En 2006 plusieurs quintaux de poissons ont été jeté au large de Mostaganem  parce qu’impropres à la consommation.
Au même endroit en juillet dernier, des espèces de poissons ont été repêchés morts et un dauphin a été rejeté au bords des plages. Le conférencier informe, par ailleurs, que le méthanier Français le Tellier a déversé 1000 litres de Fuel en mer à Skikda à cause d’une fausse manœuvre.   A Annaba 160 000 litres d’huiles de vidange ont été déversés dans une fausse de 40 mètres. Toujours à Annaba 3000 litres d’huiles ont été déversées par le camion d’un particulier à Oued Seybouse. Annaba détient selon M. Bellout le triste record de la région la plus polluées d’Algérie. Il faut en effet savoir qu’un litre d’huile pollue une surface d’un terrain de foot.
 Le conférencier affirme que la situation de la pollution de notre côte est alarmante et qu’il faut d’urgence mettre en place un certain nombre de mesures et de veiller surtout à l’application des textes de loi existantes. M. Bellout appelle à la mise en place d’une police de la pêche qui veillera au respect de l’echosystéme marin et ce en procédant au contrôle des déversements  dans les oueds et les rivières.
Cette police devra également veiller au respect de la période biologique de la pêche qui est normalement interdite de mai à septembre. L’invité de l’UGCAA invite les responsables des ports de pêche à mieux organiser les 32 ports de pêches que connaît notre pays.
 
Source El Moujahid
 
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0

commentaires