Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

14 septembre 2007 5 14 /09 /septembre /2007 17:06
L'animateur de télévision Jacques Martin est décédé vendredi à l'âge de 74 ans à Biarritz, a annoncé France 2.
 
Jacques Martin - Dec 1988 

Jacques-Martin.jpg




 
 
 
 
   









Jacques-martin-et-C--cilia-epouse-actuelle-de-nicolas-sarkozy.jpg















Jacques Martin et sa femme Cecilia Ciganer-Albeniz, 
actuelle épouse de Nicolas Sarkozy, 
au Moulin Rouge à Paris le 3 juillet 1984
 
 
Figure incontournable du paysage audiovisuel français pendant plus de trente ans, il a été le créateur de plusieurs émissions extrêmement populaires, comme "Le petit rapporteur", L'Ecole des fans" ou "Dimanche Martin".
Il avait notamment créé "L'école des fans", émission populaire où des enfants venaient chanter les succès de la vedette invitée.
Victime en 1998 d'une attaque qui l'avait laissé handicapé par une paralysie partielle, il avait alors pris sa retraite de la télévision. Il n'y était revenu qu'en 2003, invité par Laurent Ruquier pour un hommage à son ami Jean Yanne décédé une semaine auparavant.
Né à Lyon le 22 juin 1933, fils d'industriel, Jacques Martin a d'abord été comédien de théâtre. En 1949, il est l'élève de Charles Dullin. Il interprète, pendant une dizaine d'années, de nombreux rôles de jeunes premiers. A 29 ans, il entre à l'ORTF où il produit des émissions de variétés. Touche-à-tout insolent et doué, il anime des émissions de radio, à RTL et Europe 1, avec Jean Yanne.
A la télévision, il présente les émissions "Le petit rapporteur", programme satirique dont il est le rédacteur en chef (1975-1976), puis "La lorgnette" et enfin "Bon dimanche", l'ancêtre de "Dimanche Martin".
Cet amoureux de musique classique et d'opérette a également été vedette du music-hall et comique. Dès 1963, il monte son premier spectacle de chansons et de parodies à Bobino. Il se découvre une vocation supplémentaire et écrit "Petitpatapon", une comédie musicale, en 1968.
Sa voix de baryton résonnera encore à l'Olympia (1970) ou à Bobino (1974). En 1986, il chante et met en scène "La belle Hélène" d'Offenbach au Théâtre de Paris. 
 
 Jacques Martin s'intéresse aussi au cinéma: en 1973, il est l'interprète et le réalisateur du film "Na!". Deux ans plus tard, il participe à "Vos gueules les mouettes". Fidèle à sa vocation première, il joue régulièrement dans des téléfilms et au théâtre.
Jacques Martin était père de huit enfants, de quatre unions différentes. Il avait notamment épousé Cécilia Ciganer-Albeniz, aujourd'hui Cécilia Sarkozy, avec qui il a eu deux filles, Jeanne-Marie et Judith. Céline, sa dernière femme, qu'il avait épousée en 1992, lui avait donné deux enfants, Juliette et Clovis.
 
Source Planetmag
 
Le Pèlerin
 











Partager cet article

Repost0

commentaires