Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

17 octobre 2007 3 17 /10 /octobre /2007 08:25

Deuxième source de revenus d’Algérie - 7 à 8 milliards de dollars par an proviennent de l’exploitation des Phosphates.

 

Le ministère de l’Industrie vient de finaliser un nouveau programme d’investissement industriel pour l’optimisation de la production du phosphate qui permettra à l’Algérie d’être, au bout de quelques années, au troisième rang à l’échelle mondiale après les Etats-Unis et la Chine avec un niveau de production de 30 millions de tonnes. Les recettes en devises atteindront les 7 à 8 milliards de dollars.
Ilhem B. Tir (Le Soir) - Le nouveau plan d’investissement industriel mis au point par le ministère de l’Industrie et de la Promotion des investissements et le groupe industriel Ferphos prendra en charge l’optimisation des exploitations en phosphate et en fer pour que l’Algérie parvienne d’ici 2020 à la troisième place au niveau mondial après les Etats-Unis, dont la production est de 35 millions de tonnes par an, et la Chine ave 30 à 32 millions de tonnes par an. Selon des sources proches du dossier, Ferphos a lancé un méga-projet de réalisation d’une plate-forme à Bouchegouf (Guelma) pour l’exploitation des ressources en phosphate. Il s’agit de la transformation de 2 à 3 millions de tonnes de phosphate extrait du site Djebel Onk (Tebessa) en acide phosphorique à partir des eaux locales de Marmoutia. Deux autres complexes sont prévus pour transformer 4 millions de tonnes de phosphate à Mdaourouch. Cette transformation se fera à partir des eaux du barrage de Oued Charef. Au total, l’on enregistrera une transformation intermédiaire de 6 millions de tonnes de phosphate. Ainsi, l’acide phosphorique produit de ces sites sera destiné à l’exportation. Par ailleurs, le groupe Ferphos projette également de réaliser une deuxième plate-forme industrielle à Jijel. Elle aura une capacité de 12 à 14 millions de tonnes destinées également au marché extérieur. L’exportation se fera à partir du port de Djendjen, dans la même wilaya. Ce plan d’investissement, selon nos sources, permettra la création de 50 000 postes d’emploi directs et indirects. Les recettes en devises atteindront les 7 à 8 milliards de dollars. Rappelons que les réserves en Algérie de phosphate sont de l’ordre de 2 milliards de tonnes. Sur un autre volet, le plan d’investissement industriel prévoit l’optimisation des ressources en fer dont les réserves sont estimées à 3 milliards de tonnes de minerai se situant à Ghar Djebilet et à Mecheri (Tindouf). Les études pour la transformation du fer sont en cours et l’exploitation se fera à partir des ports d’Alger, Oran, Annaba. La transformation est prévue sur place du minerai de fer en éponge de fer. Cette opération se fera en partenariat avec deux pays, l’Angleterre et la Chine en l’occurrence.
 
Source le Soir d’Algérie

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires

Mecheri 10/09/2010 17:55



Bravo pour cet état des lieux nécessaire sur les extraordinaires ressources
naturelles de l'Algérie.


Toutefois ces gisements de croissance ne sont pas les seuls et il
convient ici de souligner que les retours sur expériences mettent en évidence que pratiquement dans tous les secteurs d'activité, les investissements des IDE en Algérie se sont avérés
plus que rentables pour les hommes d'affaires étrangers !


S'agissant de la nouvelle loi de finances 2010, il convient de retenir qu'il
existe déjà en France ainsi que dans bien d'autres pays, un dispositif similaire, visant à taxer sur le sol français une partie des bénéfices générés par des sociétés ou filiales
étrangères.


 C'est ce qu'on appelle le régime des prix de transfert, dont la France a été l'une des
pionnière à adopter une telle législation, en 1996, avec les USA et l'Australie.


Ainsi l'article 57 du CGI permet de mettre en échec les transferts de
bénéfices à l'étranger, en cas d'achats ou de ventes de  marchandises à des prix minorés ou majorés. Mais également de prestations de services
insuffisamment justifiées, de redevances excessives; etc ...


Au besoin, et pour mémoire je me permets d'ajouter que dans le domaine des
prix de transfert et pour éviter les transferts de bénéfices à l'étranger ( en raison de la mondialisation des échanges ), l'Europe elle-même, via l'OCDE a posé depuis 1995 les principes
applicables. L'OCDE a retenu la méthode du partage des bénéfices et des comparables sur un marché de pleine concurrence ou accessoirement celle du prix de revient majoré d'un mark up
!


Toutefois, en attendant la mise en place d'une chambre de commerce
Franco-Algérienne digne de ce nom ( à Paris et comme tous les autres pays phares ), formons le vœu que nouvelle loi de finances 2010 soit actualisée sur le site de l'ambassade.


C'est à ces petites choses que l'on pourra réellement attirer les
investissements étrangers en Algérie, pays phare en termes de retour sur investissements.


F. Mecheri, Avocat inscrit auprès de la Cour d'appel de Paris



Le Pèlerin 12/09/2010 16:52



Bonjour F.Mecheri


Je ne suis pas un spécialiste économique que vous semblez être…


Souhaitons à chacune des parties de dialoguer avec l’autre dans un esprit de constructif et de tolérance vis-à-vis d’autrui et
bien des obstacles seront levés


Le plus dur ce sont les tabous et les idées préconçues de chacun d’entre nous


Faisons preuve de courage et d’imagination et tout le monde y trouvera son compte


Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez à mes blogs


Cordialement,


Le Pèlerin