Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

28 octobre 2007 7 28 /10 /octobre /2007 08:47
Le RCD dénonce les dépassements de l’administration
«On veut nous priver d’une représentation institutionnelle en dehors de la Kabylie»

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) a dénoncé, à travers un communiqué adressé, hier, à notre rédaction, les abus commis par l’administration ainsi que le climat dans lequel se déroule la préparation des prochaines élections locales.
Selon lui, ces joutes électorales se présentent «dans un climat de délabrement institutionnel, d’étouffement des libertés, de corruption et de misère sociale généralisées, d’aggravation du phénomène terroriste et de népotisme exacerbé». Avant  d’ajouter que «les abus commis ne relèvent ni du dérapage circonstanciel, ni du zèle d’individus. Ils reflètent une démarche du pouvoir inspirée par une conception de la politique dangereuse pour la nation».
Si ces dépassements constituent pour certains partis de la coalition gouvernementale «des considérations clientélistes», en ce qui concerne le parti de Saïd Sadi, ils signent des options stratégiques dont l’objectif avoué «est de priver notre parti de toute représentation institutionnelle en dehors de la Kabylie».
Des dépassements qualifiés de «crimes d’Etat» par le RCD où l’administration territoriale, les services de sécurité et la justice «ont participé de façon directe et active à la ségrégation qui cible le RCD».
Preuve à l’appui, le RCD avance que des walis ont recommandé à des cadres de ne pas se compromettre avec un parti kabyle. De même que l’administration qui, selon toujours le RCD, n’a pas hésité à délivrer des documents fallacieux éliminant des candidats respectables et respectés, et ce, «pour comportement contraire aux intérêts de l’Etat, incapacité à gérer ou même refus de la société civile». Des agissements, selon les signataires du même communiqué, qui ont été enregistrés à travers différentes wilayas du pays, entre autres, Chlef, Sétif et Ouargla. «Alertée, la justice a trop souvent validé l’ignominie. Sans en attendre les résultats conséquents, le RCD s’occupe déjà à rechercher un député acceptant de se solidariser avec les 19 membres de son groupe afin d’atteindre la fatidique vingtaine de signatures dont l’a privée la fraude pour demander la constitution d’une commission d’enquête parlementaire contre cette forfaiture». Malgré ces épreuves, le RCD est déterminé à participer à ce scrutin.
Par ailleurs, le RCD promet la publication d’un livre dans lequel il mettra à nu les dérives commises et mettra à la disposition de l’opinion nationale et internationale, des preuves écrites impliquant des institutions de la République dans des actions lourdes deconséquences pour la cohésion de la nation.
Source : la Nouvelle République

Le Pèlerin
 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Toufik 05/01/2012 01:47


J'aimerais juste écrire sue quelque chose que je trouve tres bizard venant de l'administration algerienne. Le nommé Rouibah Boudjemaa a travaille comme wali de la wilaya d'El tarf et il a ete
radié de la fonction publique algerienne par le president de la république Monsieur Abdelaziz Bouteflika en 1999 (voir le lien comme preuve qui vient de Algerian watch). La semaine passe je
faisais quelque recherches sur le net et a la grande surprise je trouve que la meme personne qui a ete radie de la fonction publique travaille en ce moment comme consule a Lile en France pour le
gouvernement algerien le meme pays qui l'a radié de la fonction publique. Si vous com[prenez quelques choses faites le moi savoir.


Vous trouverez ci joint les deux liens :


Preuve qu'il a ete radié


http://www.algeria-watch.org/farticle/boutef/boutefmenage.htm


 


preuve qu'il travaille comme consule generale a Lile en France


 


http://www.consulatalgerielille.org/m_consul.htm


 


J'espere que ca aidera l'Algerie des chouhadas.


 


Malgre tout Vive l'Algerie.


Faites passer SVP pour une algerie meilleure.

Le Pèlerin 05/01/2012 18:39



 


Bonjour Toufik


Si les faits sont avérés et ils semblent l'être l'imposture est manifeste


....Mais plus rien ne m'étonne en un pays n'a de démocrate que la désignation du
pays


Mais le peuple est passif...On parle souvent de glorieux héros mais on ne les cite qu'au
passé car le peuple est devenu assez passif


Ca se passe ainsi en Algérie


Merci de votre témoignage ...Le militantisme commence ainsi


Bonne journée


Le Pèlerin