Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

14 novembre 2007 3 14 /11 /novembre /2007 00:32

Salon de Dubaï : nouvelles commandes pour Airbus mardi, '"année record" en vue

 
Le constructeur européen Airbus a annoncé mardi deux nouveaux contrats au salon de Dubai avec la commande de 10 A350 par la compagnie yéménite Yemenia et celle de 5 A330 par la compagnie Oman Air, qui viennent s'ajouter aux deux contrats géants déjà décrochés lors du salon.
Les deux contrats, conformément aux prix catalogues d'Airbus, s'élèvent au total à près de 3 milliards de dollars.
Après avoir reçu une mégacommande de la compagnie Emirates dimanche, le constructeur européen Airbus avait obtenu lundi un engagement pour l'achat de 100 appareils de la part d'une autre firme de Dubaï, et annoncé que 2007 était d'ores et déjà une année record pour les commandes.
Mais son rival américain Boeing , mis sous l'éteignoir dimanche, avait obtenu un engagement similaire lundi de la même firme dubaïote pour l'achat de 100 avions, illustrant une fois de plus le caractère acharné de la bataille que se livrent les deux géants.
Au deuxième jour du Salon aéronautique de l'émirat, Airbus a d'abord signé une lettre d'intention pour l'achat de 70 Airbus A320 et 30 A350 pour un montant total de 13,5 milliards de dollars avec DAE Capital, une filiale de l'entreprise publique Dubai Aerospace Enterprise (DAE).
Mais quelques heures plus tard, le même DAE Capital, un loueur d'avions, annonçait avoir signé avec Boeing une lettre d'intention pour l'achat de 100 appareils, dont 70 Boeing long ou moyen courrier 737, pour 13,7 milliards de dollars.
Cette double annonce de DAE Capital confirme l'essor prodigieux des compagnies aériennes du Golfe, notamment celles de Dubaï, une ville-émirat de 1,5 million d'habitants, dont environ 80% d'étrangers, et le rôle crucial qu'elles jouent pour les deux avionneurs.
Pour Airbus, cette lettre d'intention marque un nouveau succès, après l'annonce dimanche d'un contrat géant de plus de 20 milliards de dollars avec la compagnie de Dubaï, Emirates, qui avait notamment commandé 70 A350 et pris une option sur 50 autres exemplaires du long-courrier dont la mise en service est prévue en 2013.
"C'est une autre journée formidable au Salon aéronautique de Dubaï. C'est une commande très importante pour nous", s'est félicité le patron d'Airbus, Thomas Enders, à propos de l'annonce de DAE Capital, bien qu'il ne s'agisse que d'une lettre d'intention et pas encore de commandes fermes.
Après les énormes problèmes de ces douze derniers mois, marqués par trois retards successifs dans le programme de son avion vedette, le superjumbo A380, ayant entraîné une crise interne et un programme de restructuration, Airbus semble avoir retrouvé un second souffle.
L'année 2007 sera "une année record pour Airbus en termes de commandes", a déclaré le directeur commercial de l'avionneur européen, John Leahy.
Fin octobre, Airbus avait déjà enregistré 1.021 commandes, "un chiffre passé à 1.122" après les commandes enregistrées à Dubaï, a-t-il dit.
Le précédent record datait de 2005 avec 1.111 commandes.
M. Leahy a redit en conférence de presse ce qu'il avait déclaré dimanche à l'AFP, en affirmant s'attendre désormais à "plus de 300 commandes d'ici à la fin de l'année" pour l'A350, alors qu'il ne tablait au début de l'année que sur 200 commandes pour cet appareil.
M. Enders a décrit l'A350, lancé par Airbus pour concurrencer le 787 "Dreamliner" de Boeing, comme "la star du salon de Dubai", qui s'achève jeudi.
Mais "si vous regardez les commandes, le plus important, ce n'est pas le nombre, mais la confiance que nous témoignent les compagnies", car "ce sont des commandes sur le long terme", a-t-il souligné.
Et pour preuve, la Saudi Arabian Airlines a signé lundi une lettre d'intention pour l'acquisition de 22 A320 pour 1,7 milliards USD, et pris option pour 8 autres, pour la première commande passée par cette compagnie publique saoudienne auprès d'Airbus en plus de 20 ans.
Pour sa part, la jeune compagnie émiratie, Air Arabia, la première à bas prix au Moyen-Orient, a commandé lundi à Airbus 34 A320 et pris option pour 15 autres pour une valeur totale de quelque 3,5 milliards USD.
Le prince et milliardaire saoudien Al-Walid Ibn Talal, neveu du roi Abdallah et l'une des plus grosses fortunes du monde, a passé lundi une commande ferme pour un Airbus A380 lors d'une cérémonie au Salon de Dubaï, devenant le premier client individuel du superjumbo. Son avion est qualifié par Airbus dans un communiqué de "Palais volant" (Flying Palace). 

Source Yahoo finance

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires