Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

26 décembre 2007 3 26 /12 /décembre /2007 00:07

Attentats d'Alger: «Al Jazeera devant le tribunal de La Haye»

Les Familles des victimes dénoncent et réclament Justice
«Al Jazeera devant le tribunal de La Haye»




Pourquoi cette chaîne n’a-t-elle pas fait ce genre de sondages après les attentats du 11 septembre aux Etats-Unis?
Horrifiées, tel est l’état des familles des victimes des attentats du 11 décembre dernier. La mort dans l’âme, elles sont venues hier en compagnie de leurs enfants et parents pour rencontrer Djamel Ould Abbès, ministre de la Solidarité nationale au siège de son département ministériel.
En leur présence et devant un parterre de journalistes, le ministre a indiqué que «le bilan du double attentat perpétré le 11 décembre dernier à Alger s’est élevé à 40 morts. Parmi les victimes, 34 Algériens, quatre étrangers ainsi que deux corps non encore identifiés.» Et d’ajouter: «Ce crime terroriste a fait 46 orphelins dont 34 mineurs.». Le premier responsable en charge de la Solidarité a, de ce fait, rassuré les familles des victimes qu’elles seront entièrement prises en charge. «Leur situation sera étudiée au cas par cas», a-t-il précisé. Présent dans la salle, un parent de l’une des victimes, Abderrahmane Hamidi, agent de sécurité au Conseil constitutionnel, a lancé un appel au ministre pour récupérer le corps du défunt.
«Durant 13 jours, on n’a pas cessé de faire le va-et-vient, en vain!», s’est-il écrié. Djamel Ould Abbès lui a demandé de se rendre à la morgue de Beni Messous où il y a encore un corps à identifier. Une veuve, en pleurs, a demandé au ministre, un logement. «Je ne veux qu’un toit pour mes quatre enfants», lâche-t-elle en sanglots. Ould Abbès lui a demandé de plier bagage pour être relogée à Sidi Moussa où 106 logements ont été construits spécialement pour les victimes du terrorisme, a-t-il indiqué.
S’agissant des 12 familles relogées à Aïn Benian, il a souligné que leur relogement est provisoire, cela dans l’attente de la reconstruction de leurs anciennes habitations. Toutefois, le ministre de la Solidarité n’a pas manqué d’exprimer son indignation quant au sondage insensé de la chaîne qatarie Al Jazeera.
«Pourquoi cette chaîne n’a pas fait ce genre de sondage après les attentats du 11 septembre aux Etats-Unis? Pourquoi ne l’a-t-elle pas fait après les attaques du 11 mars en Espagne? Pourquoi spécialement pour l’Algérie?», s’est-il interrogé. Les familles des victimes ont, de leur côté, décidé d’ester en justice la chaîne en question.
Pour sa part, le ministre leur a affirmé que son département ainsi que l’Etat vont les accompagner dans cette démarche. Selon Me Farouk Ksentini, «les excuses ne sont pas suffisantes. Il faut que ce crime soit puni».
L’on a indiqué que le procès sera instruit probablement au niveau du tribunal de La Haye où siège la Cour internationale de justice (CIJ) et la Cour pénale internationale (CPI) habilitées à traiter ce genre d’affaires. Me Benbraham a été désignée pour prendre en charge le dossier.

Source : L'expression

 

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0

commentaires