Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

9 janvier 2008 3 09 /01 /janvier /2008 06:38

Transfert d’eau potable vers Tamanrasset
Le Chef de l’Etat pose à In Salah la première pierre du projet

Un mégaprojet qui va métamorphoser le grand Sud

undefined

Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika,  a posé, hier, à In Salah la première pierre du projet de transfert d’eau potable  vers le chef-lieu de la wilaya de Tamanrasset sur une distance de plus de 700 km.


L’amélioration de l’alimentation en eau potable de la ville de Tamanrasset, a expliqué le chef du projet, nécessite la mobilisation et le transfert des  eaux souterraines (nappe de l’albien) de la région d’In Salah avec une capacité  de 100.000 m3/jour.
D’un coût global de 177 milliards de dinars, ce projet ambitionne d’alimenter en eau potable, à travers des canalisations, quelque 337.400 habitants de Tamanrasset. Le captage de l’eau se fait à 70 km au nord d’In Salah à partir de 24 forages de 600 m de profondeur sur un réseau de collecte de cette eau d’un linéaire  totale de 100 km. Le transport de l’eau nécessite 1.258 km de conduites réparties en 214 km en écoulement gravitaire et 1.044 km en refoulement et six stations de pompages équipées chacune de trois groupes motopompes (diesel convertible au gaz naturel) dont un groupe de secours.         
Concernant les ouvrages d’arrivée à Tamanrasset, une station de déminéralisation  d’une capacité nominale de 100.000 m3/jour, un centre de contrôle et un réservoir  d’arrivée de 50.000 m3 ont été prévus. Les besoins en eau potable de la ville de Tamanrasset et des centres  situés le long du transfert sont estimés à 90.000 m3/jour à l’horizon 2050. Les ressources en eau nécessaires à la satisfaction de ces besoins sont  mobilisables au niveau de deux champs captant. Un troisième champ sera délimité  pour une éventuelle mobilisation complémentaire, ont indiqué des responsables  du projet.
Ce méga-projet, qui se divise en plusieurs projets, a été confié à deux  groupes d’entreprises, a indiqué à l’APS, M. Ahmed Bouteraâ, directeur des projets  au sein de l’Algérienne des eaux (ADE).
Le projet réseau de captage de l’eau de 100 km doit être lancé incessamment, a indiqué M. Bouteraâ, précisant que le premier tronçon (414 km) de canalisations  vers Tamanrasset va être réalisé par le groupement d’entreprises chinois CGC  et SIPSC.
Ce tronçon, d’un coût de plus de 33 milliards de dinars, doit être réalisé  en 36 mois, a-t-il dit, soulignant que les travaux ont débuté le 1er octobre.  "Les installations sont achevées à 85% et l’étude d’exécution du projet par  voie aérienne est terminée", a-t-il encore indiqué.

Rallonge budgétaire  de 4,25 milliards de dinars pour la wilaya de Tamanrasset


La wilaya de Tamanrasset a bénéficié d’une rallonge  budgétaire de 4,25 milliards de dinars au titre d’un programme complémentaire, sur  décision du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a annoncé,  hier, à In Salah, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, M. Nourreddine Yazid Zerhouni.          Ce programme complémentaire servira à la prise en charge de projets  de développement multisectoriels nécessitant davantage de crédits, a indiqué M. Zerhouni, en marge de la visite de deux jours qu’a effectuée le Chef de l’Etat  dans la wilaya de Tamanrasset.
Au titre du budget d’équipement de l’Etat, la wilaya de Tamanrasset  a bénéficié (tous programmes confondus), depuis 1999, d’un montant global de  l’ordre de 93,740 milliards de dinars, a rapplelé le ministre.
Il a souligné que cet "important" programme permet de prendre en charge  les principaux besoins fondamentaux des citoyens et d’assurer la réalisation des infrastructures de base nécessaires au développement de la wilaya ainsi qu’à son épanouissement économique et social. Evoquant le secteur de l’hydraulique, le ministre a relevé une amélioration  dans les taux de raccordement en eau potable et en assainissement qui sont passés,  respectivement durant la période 1999-2006, de 41,22% à 95% et de 15,2% à 85%. Pour ce qui est du secteur des travaux publics, les actions concrétisées  ont abouti, durant la période 1999-2007, au désenclavement de plusieurs localités  et ce, grâce à la réalisation d’un linéaire de 637 km dans la région de Tamanrasset, selon le ministre. S’agissant du secteur de la santé pour lequel l’Etat accorde une grande  attention, il est relevé une amélioration de la situation du secteur du point  de vue de la réhabilitation des structures existantes avec leur dotation en  équipements médicaux et collectifs, a encore indiqué M. Zerhouni. Enfin, le secteur de la jeunesse et des sports a enregistré d’importantes réalisations, selon le ministre, notamment avec la réception d’un stade olympique,  de deux complexes sportifs de proximité, de huit stades communaux, de six piscines  de loisirs, de deux maisons de jeunes et d’une auberge de jeunes.

Le Chef de l’Etat  achève sa visite de travail dans la wilaya de Tamanrasset


Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika,  a achevé hier après-midi, sa visite de travail et d’inspection de deux jours dans la wilaya de Tamanrasset où il a procédé à l’inauguration de plusieurs  infrastructures et au lancement de projets.
Le Chef de l’Etat a été salué à son départ de l’aéroport Tasfaout d’In  Salah par les autorités locales. 
Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, est arrivé, hier matin, à In Salah dans le cadre d’une visite de travail et  d’inspection de deux jours dans la wilaya de Tamanrasset.  Le Président de la République a été accueilli à son arrivée à l’aéroport  Tafsaout d’In Salah (750 km au nord du chef-lieu de la wilaya) par les autorités  locales.  Au premier jour de sa visite, avant-hier dans la wilaya, marquée par un accueil  chaleureux et enthousiaste que lui a réservé la population locale, le Chef de  l’Etat a inauguré et lancé plusieurs projets à caractère économique, social  et culturel.

 

Source El Moudjahid

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires