Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

9 janvier 2008 3 09 /01 /janvier /2008 06:55

Lors de sa conférence de presse à Paris

Sarkozy revient sur son déplacement à Alger

Il a jugé avoir eu raison de maintenir le déplacement malgré les objurgations de ceux qui lui demandaient de l'annuler après les propos du ministre des Moudjahidine Mohamed-Chérif Abbas sur ses origines juives et ses relations avec le lobby juif.

Le président français Nicolas Sarkozy a marqué le début de l'année par une conférence de presse de plus de deux heures, hier au palais de l'Élysée, durant laquelle il a présenté un ronflant projet d'une “politique de civilisation”. Président de la mise en scène qui met sa vie privée en avant, il a confirmé à demi-mot son futur mariage avec l'ex-top model Carla Bruni sans en préciser la date.
Au cours de cette conférence de presse, M. Sarkozy est brièvement revenu sur sa visite à Alger le mois dernier. Il a jugé avoir eu raison de maintenir le déplacement malgré les objurgations de ceux qui lui demandaient de l'annuler après les propos du ministre des Moudjahidine Mohamed-Chérif Abbas sur ses origines juives et ses relations avec le lobby juif. M. Sarkozy a affirmé que ces propos sont “inacceptables”, mais estimé qu'il fallait “soutenir le gouvernement de M. Bouteflika” sans lequel l'Algérie serait livrée aux “talibans”. M. Sarkozy s'est demandé quelle mine on aurait eu, après les attentats de Ben Aknoun et de Hydra, s'il avait annulé son voyage algérois. De la même manière, il a défendu le soutien au président égyptien, Hosni Moubarak, face aux Frères musulmans. Une lecture on ne peut plus étroite de la situation dans les deux pays où les forces politiques ne se réduisent quand même pas aux clientèles du régime en place et aux intégristes. Par ailleurs, le président français a de nouveau défendu mardi l'accès des pays arabes au nucléaire civil. À une journaliste qui lui demandait s'il avait confiance dans la capacité des pays arabes de gérer les déchets nucléaires et de protéger les sites nucléaires civils contre des attentats, M. Sarkozy a répondu : “Ma réponse est tout à fait oui, et par ailleurs quelle est l'autre solution?” “Il faut aider ces pays sur la voie du développement et leur ouvrir l'accès au nucléaire civil”, a-t-il poursuivi. “J'ajoute que s'ils ont la sagesse de faire le choix de la technologie française, c'est encore mieux. Il vaut mieux que ce soit la technologie française qu'une autre technologie.”
Selon M. Sarkozy, “le grand problème du monde est d'éviter un conflit entre l'Orient et l'Occident. Si vous expliquez aux pays arabes qu'ils n'ont pas le droit au nucléaire civil parce qu'ils sont arabes, vous donnez une prime extraordinaire à l'Iran, dont c'est justement toute la thèse”.

Source Liberté

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires