Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 janvier 2008 5 25 /01 /janvier /2008 22:58

Autoroute est-ouest :
De nombreux tronçons seront achevés avant les délais, selon Amar Ghoul

La cadence avec laquelle avancent les travaux de l'autoroute est-ouest est satisfaisante. Ainsi, de nombreux tronçons seront achevés à la fin 2008 ou au début de 2009 et le restant le sera à l'horizon 2009. Une avancée significative puisque dans les contrats conclus avec les entreprises de réalisation, la fin des travaux était prévue pour janvier 2010.

Et les derniers plannings fournis par les entreprises concernées confortent cette tendance. C'est ce qu'a indiqué, hier, M. Amar Ghoul, sur les ondes de la radio nationale. Le ministre des Travaux publics à précisé que malgré l'accélération de la cadence des travaux, cette infrastructure sera érigée selon les normes internationales, soulignant que rien ne sera revu quant à la qualité, aux plans et aux coûts.

Sur le terrain, le suivi des travaux sera assuré par trois bureaux de renommée internationale, aux côtés d'une agence créée à cet effet, a-t-il expliqué. Il sera possible de rejoindre Oran à partir d'Alger et Annaba à partir de Bouira via l'autoroute est-ouest vers la fin de 2008 ou, au plus tard, au début de 2009, bien que la configuration géographique de certaines régions rende difficiles certains travaux, a laissé entendre le ministre.

Le frais de péage que les automobilistes devront honorer, établis sur la base de coûts d'exploitation dûment étudiés, sont d'ordre très symbolique, a souligné le ministre. Cette infrastructure induira une intense activité économique, 85 % des échanges, notamment commerciaux, devant y transiter, outre le fait qu'elle contribuera à une diminution des coûts en matière de transport, notamment pour les poids lourds, et subséquemment une baisse des prix à la consommation, a expliqué en ce sens le ministre.

Concernant les emplois générés par ce projet, le ministre a fait savoir que près de 75 000 postes directs et indirects ont été créés, à ce jour. Et d'indiquer que des recrutements plus importants seront effectués en 2008, au regard de la cadence des travaux, qui se font 24h/24h.

Le nombre cumulé de recrutements serait de l'ordre de 150 000 à 200 000, entre travaux de réalisation et exploitation de cette infrastructure. Début des travaux de l'autoroute des Hauts Plateaux vers la fin de l'année Le projet d'autoroute est-ouest des Hauts Plateaux sera entamé vers la fin de 2008 et les études sont à un stade avancé, notamment pour les régions de Tiaret, M'sila et Djelfa.

Reliant Tlemcen à Tébessa sur une distance de 1 300 km, cette infrastructure permettra le développement d'un large espace économique, et probablement une déconcentration des populations de certaines régions. Les modalités d'exploitation de cette infrastructure seront définies après une étude approfondie, qui sera présentée au gouvernement.

De même, les travaux de la transsaharienne qui reliera Alger à Ghardaïa dans une première phase, puis aux frontières avec le Niger dans une deuxième phase, ont démarré pour certains tronçons, bien que certaines difficultés soient rencontrées, notamment dans la région de Blida et Médéa.

Des obstacles techniques ont retardé les grands projets d'Alger Par ailleurs, M. Amar Ghoul est revenu sur les grands projets d'Alger, pour lesquels des dates de mise en service avaient été avancées à plusieurs reprises. Aussi, a-t-il rappelé que la date de fin de travaux pour les grands projets d'Alger a été contractuellement fixée à mars 2008.

Si des instructions ont été données aux entreprises pour accélérer les travaux, c'était dans le souci de respecter les délais, a souligné le ministre. Des obstacles ont été rencontrés au niveau des sous-sols où, par exemple, des canalisations ne figuraient pas sur les plans.

Concernant les projets d'Aïn Allah et de Bir Mourad Raïs, où l'on enregistre un taux d'avancement des travaux de près de 90 %, ils seront en grande partie réceptionnés, a déclaré le ministre, vers la fin de ce mois, le restant devant l'être dans le courant du premier trimestre.

Des projets qui allégeront la circulation à Alger, d'autant plus qu'il est attendu la réception de nouveaux moyens de transport, selon la même source. Par ailleurs, évoquant le réseau routier, le ministre a indiqué que pour remédier à son état de dégradation, qui concerne essentiellement les routes communales et de wilaya et dont l'entretien dépend des collectivités locales, son département a dégagé un budget d'aide de 100 milliards de dinars.

Source Le Jeune indépendant

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires