Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 00:49

Amar Ghoul, ministre des travaux publics l’a déclaré avant hier

Quant au problème du parc national d’El-Kala, le ministre a déclaré que le dossier est définitivement clos.

L’autoroute Est-Ouest sera livrée courant 2009, a indiqué le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, en réponse à une question sur le respect des délais de livraison de l’ouvrage. Invité du Forum Fil Ouadjiha de la Radio nationale, Amar Ghoul a rappelé que les délais de livraison annoncés ne sont pas ceux contenus dans les contrats. Que ce soit pour l’autoroute Est-Ouest ou les projets d’Alger qui sont inscrits dans les priorités du secteur. Pour l’autoroute Est-Ouest, chantier qui a démarré en septembre 2006, elle doit être livrée au plus tard en janvier 2010. Mais l’état d’avancement des travaux présage d’une réception avant le terme. “Certains tronçons seront réceptionnés en 2008 et à l’horizon 2009, le projet sera achevé”, a affirmé le ministre. Le ministère a mis certes la pression sur les entreprises de réalisation, mais il garde un œil sur le respect des trois constantes contractuelles : la qualité, le coût et les délais. “Ce sont des conditions inchangeables”, a-t-il dit précisant que des structures suivent, supervisent et contrôlent le travail.
Des structures appartenant au département, à l’Agence nationale des autoroutes, des bureaux d’études sont chargés de veiller au respect des trois critères plafonnés. En fait, indiquera le ministre, il s’agit d’un défi à relever. Les tronçons Alger-Oran et Bouira-Constantine seront achevés et livrés au courant de l’année 2008. Resteront quelques tronçons qui logiquement seront fonctionnels au début de l’année 2009. Il est, par ailleurs, attendu plus de la part des entreprises nationales en matière de compétences humaines et de matériel pour arriver au niveau attendu, celui des entreprises étrangères.
Plus de 75 000 emplois directs et indirects ont été créés. L’ANA a recruté les meilleurs universitaires fraîchement diplômés, d’autres ont été envoyés en formation à l’étranger. À terme, ce sont 150 000 à 200 000 emplois qui sont attendus. Après la mise en exploitation du projet, l’autoroute Est-Ouest aura créé un réservoir de compétences algériennes. Une fois achevée et totalement opérationnelle, l’autoroute sera payante. Le prix sera raisonnable et étudié. Il sera accessible à tout le monde. Ce sont évidemment les poids lourds qui payeront le plus puisque 85% des échanges commerciaux seront assurés par cet axe. Pour les poids légers, le prix sera symbolique, a assuré le ministre.
Quant au problème du parc national d’El-Kala, Amar Ghoul a déclaré que le dossier est définitivement clos.
Le ministre a évoqué également le projet de la seconde autoroute qui passera par les Hauts-Plateaux. Un projet de plus de
1 300 km qui est en phase d’étude. Il servira, a indiqué le ministre, à décongestionner la bande nord du pays en créant des pôles économiques et des zones d’activité. Le projet pourrait être soumis à la fin de l’année. Il a relevé les efforts faits en direction de cette région ainsi que le Sud hors projets RN et autoroute. Il y a également le projet de la transsaharienne dont une partie, Alger-Ghardaïa, est déjà lancée.
Cet axe prévoit d’atteindre le Nigeria. La seconde phase sera, Ghardaïa aux limites de la frontière nigérienne. Secteur aux chiffres positifs : un taux de croissance en constante évolution. De 4 à 4,5% en 2000-2004, il enregistre un bond en une année, 2005, il passe à 7%, l’année 2007 dépassera les 11%. L’ampleur des projets à réceptionner donnera un chiffre inégalé pour l’année 2008.

 Source El Watan

Le Pèlerin

L’autoroute Est-Ouest sera livrée courant 2009

Partager cet article
Repost0

commentaires