Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

17 janvier 2008 4 17 /01 /janvier /2008 09:02

La liaison autoroutière Amsterdam Barcelone via l’Ariège inscrite au dernier sommet Franco-espagnol 



undefined

En inscrivant dans les conclusions du sommet Franco-Espagnol la réalisation d’un tronçon autoroutier sur l’itinéraire européen Amsterdam-Barcelone (itinéraire E9) qui sépare l’Ariège de Barcelone, soit 70 kilomètres (18km en Espagne et 52km en France), le département de l’Ariège devient à terme un point stratégique dans les liaisons routières européennes et plus particulièrement dans les échanges avec la Catalogne.

Certes, le 29 octobre dernier, lors de la séance plénière du conseil général, le président Bonrepaux avait fait voter une délibération sur le grand contournement de Toulouse, relançant la nécessité d’une voie d’accès directe entre l’Ariège et Barcelone, via l’Andorre, à travers l’aménagement de la voie européenne E9… délibération qui enclenchait le processus qui allait mettre fin aux atermoiements de l’aménagement de la N20 par manque de crédits supplémentaires.

A partir de ce moment, Augustin Bonrepaux et le Club Ariège Pyrénées Investissements sous la houlette de Bruno Lavielle ont réalisé un important lobbying auprès des cabinets ministériels.

Jean-Louis Chauzy, président du Conseil Economique et Social de la Région Midi-Pyrénées mais également rapporteur du forum préparant le sommet franco-espagnol a été reçu par le président Bonrepaux qui l’a convaincu de la nécessité de mettre cette liaison autoroutière à l’ordre du jour de ce sommet.

Celui-ci s’est également rendu mardi 8 janvier en Andorre où il a rencontré l’ensemble du gouvernement, les ministres et le représentant du co-prince.

«J’ai fait passer le message pour le sommet de jeudi» a expliqué Augustin Bonrepaux «
et puis j’ai encore quelques relations à Barcelone… Cette liaison peut se réaliser rapidement… reste à convaincre une société d’autoroute.

La société autoroutière Vinci exploite déjà le tronçon Toulouse-Pamiers et le tunnel du Puymorens… la liaison avec l’Andorre permettrait de valoriser ces deux ensembles
»

Il y a près de 15 ans Augustin Bonrepaux avait mené un combat identique pour la réalisation du tunnel du Puymorens…



«La dynamique s’est remise en marche, l’Andorre nous a beaucoup aidé, le Club Ariège Pyrénées Investissements est intervenu auprès des cabinets ministériels, tous se sont mobilisés et ont décidé d’aider l’Ariège dans son développement»

Un projet d’infrastructure autoroutière qui devrait se réaliser dans un délai acceptable et qui permettra au département de l’Ariège d’acquérir une position privilégiée dans les liaisons avec l’Espagne sans compter le développement économique que devrait connaître la haute Ariège dans les années à venir.

Source La Dépêche du Midi

Le Pèlerin

 

Partager cet article

Repost0

commentaires