Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

20 janvier 2008 7 20 /01 /janvier /2008 00:06

La prostitution étudiante à l’affiche

  undefined

Un témoignage et une étude sociologique. La question de la prostitution dans le milieu étudiant est au centre de deux ouvrages qui paraissent jeudi.

40.000 étudiantes seraient concernées


Aucun chiffre officiel n'existe sur le sujet. L'Organisation de la vie étudiante (OVE) avait indiqué à «20 Minutes» n’avoir «aucune donnée», mais on estime à 40.000 le nombre d'étudiantes – et quelques étudiants – concernées. Soit un étudiant sur cinquante-sept. Un chiffre relayé par le syndicat SUD-Etudiants.

«Mes chères études, Etudiante, 19 ans, job alimentaire: prostituée» : c'est avec ces titre et sous-titre que Laura D., étudiante en licence de langues vivantes, raconte, dans un livre publié jeudi, comment elle a été «obligée se de prostituer pour payer ses études». «Malgré mes petits boulots dans le télémarketing, la restauration, les dettes et les agios s'accumulaient. Je me demandais comment garder mon appartement», a témoigné cette jeune fille, dont les parents «gagnent le smic et s'en sortent convenablement».


«On se dit une seule fois et pas plus»

«Je suis allée voir sur Internet pour trouver des jobs étudiants, il y avait des annonces qui proposaient de l'“escorting”, pour 100 ou 200 euros de l'heure. On se dit “une seule fois et pas plus”, et finalement à la fin du mois, c'est la même chose», a-t-elle confié.

Dans un autre livre, qui paraît aux mêmes éditions (Max Milo) et intitulé «La prostitution étudiante à l'heure des nouvelles technologies», Eva Clouet, étudiante en master de sociologie à Toulouse II, s'intéresse à quelques cas d'«escortes» racolant sur le Web. Selon l’auteur, cette pratique est certes liée à «une situation économique précaire» mais «peut également être le moyen de s’émanciper d’une sexualité cadrée ou encore de prendre une revanche sur le mythe du prince charmant».


«Il n'y a jamais eu d'enquête précise»

«Il n'y a jamais eu d'enquête précise, rigoureuse et sérieuse sur la question», estime Guillaume Houzel, le président de l'OVE, que la médiatisation du sujet, au détriment d'autres situations «tout aussi difficiles», «agace un peu». «La jeunesse obligée de faire des passes pour manger et payer ses droits d'inscription, c'est minoritaire», confirme-t-on à la Fage (organisation étudiante). Selon Jean-Sébastien Mallet, délégué général à la Fondation Scelles (qui milite pour le recul de l'exploitation sexuelle sous toutes ses formes), «99% des jeunes de 15 à 25 ans n'ont pas de relation sexuelle marchande».

¦ 20060330-BOR-PROSTITUTION

 

Source 20minutes.fr

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
bonjour,                        07.02.08- la prostitution estudiantine, des filles et garçons,est aussi ancienne que tout métier/ ou recours alimentaire.- Le président de OVE "estime" qu'il n'y a pas d'études sérieuses..? Sur quoi se fonde-t-il pour "estimer" ? Justement, des etudes serieuses et fiables montreraient que cette situation de prostitution est globale,comme la mondialisation.On n'empeche pas les gens de manger,de faire LEURS etudes et LEURS projets : c'est,de plus, le PRIVILEGE de la JEUNESSE.- Je connais un etudiant de SCIENCES PO, parents surendettés, qui n'a pas droit à une bourse et qui SE PROSTITUE. C'est à croire que les enfants des surendettés sont "interdits d'études" !Il sera peut-être un jour, comme cette femme vétérinaire qui s'est prostituée pendant 7 ans, un EXCELLENT Chef de Service dans la Fonction Publique.Nul n'a rien à faire de l'avis du président de l'OVE.- Par ailleurs: vu les centaines de milliers de plans de surendettement dans une FRANCE APPAUVRIE, plans en général inapplicables comme on le sait en associations...Avec ce qui est laissé pour VIVRE ( le "reste à vivre"(sic,expression technique des plans d'apurement ),QUI peut s'étonner de PROSTITUTION et autres"beautés" du genre humain ?- QUI peut s'étonner de la PROSTITUTION des ETUDIANTS sinon des individus de type "négationniste" et que cette BANALE situation "AGACE"...- ET ALORS ?Dans le LIBERALISME économique,que je connais très bien,le CORPS est un OUTIL de PRODUCTION RENTABLE comme un autre. J'ai écrit un texte qui le démontre et c'est d'un banal à en rire.Si les conditions les plus élémentaires ne sont pas respectées dans le pays du G7 - les plus riches du monde ? - on peut se prostituer A TOUT AGE.On ne peut cracher sur un environnement qui pousse à la consommation et qui stigmatise les chômeurs, les pauvres, les inutiles, les non-rentables, les vies superflues, etc ( nous travaillons sur l'euthanasie au sein de la société humaine, c'est passionnant de voir le POUSSIEREUX HUMANISME jouer les Vierges effarouchées" !Et on connaît aussi la PROSTITUTION MONDAINE...Distraction connue de La Brigade Mondane, sans nécessité alimentaire.C'est d'un banal !- Et, de plus : depuis environ 35 ans, ...notre corps NOUS APPARTIENT. C'est une simple question de propriété capitaliste qui PRODUIT de l'ARGENT.Alors : où est le problème ? Ce problème" est-il ENCORE une ...exception française ?- En Angleterre : ce "truc" est résolu. Les Présidents d'Universités et les Poitiques savent cela et ils s'en fichent du moment que les DROITS d'entrée et les ETUDES sont payées ! PAS de MORALE et de faux-culs ( si j'ose dire !).Bref : la prostitution signifie une liberté qui entre dans la DEVISE de la FRANCE : Liberté, Egalité...Prostitution ?A +NB / LE WEBMASTER VA-T-IL CENSURER CES BANALITés ?                   
Répondre
L
Je n'ai pas émis d'avis sur le sujet.....je rapportais une étude.....dont je ne connais pas les sotces avec précision....Doit on opposer Libéralisme et Morale.....Je n'en suis pas convaincu....J'ai posté ce blog pour nous permettre d'y méditer......Dans quel sens doit évoluer la société ?Permettre aux étudiants d'effectuer leurs études sans recoiurir à des moyens que jusqu'à présent la morale a réprouvé...à tords ou à raison ?Libéraliser les moeurs qui semble être ce que vous sembleriez défendre....le droit de disposer de son corps...Encadrer le phénomène, comme le feraient des intègristes de tout bord.....Cela mérite reflexion....Je n'ai pas la solution.....Peut être un combiné de tout cela.....Soyons prospectifs....La vérité se trouve là . Merci pour l'intêrêt que vous apportez à mon blog.....Cordialement....Le Pèlerin