Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

17 janvier 2008 4 17 /01 /janvier /2008 13:17
Le chanteur Carlos est mort

Carlos.jpg

Le chanteur Carlos aux obsèques du comédien Jean-Pierre Cassel en avril 2007

 

 

Carlos est décédé jeudi d'un cancer "foudroyant" à Clichy à l'âge de 64 ans, a confirmé sa soeur ce matin

Carlos, fils de la psychanalyste Françoise Dolto, interprète de multiples tubes festifs des années 70, avait été informé de sa maladie il y a 2 mois, avait révélé le site de l’Express, avant que l'information fût confirmée par Catherine Dolto.

"Il a été très courageux", a souligné sa soeur. Ses obsèques auront lieu "sans doute mardi", selon elle.


De son vrai nom Jean-Chrysostome Dolto, Carlos est né à Paris le 20 février 1943, fils de la célèbre pédopsychiatre Françoise Dolto, auteure notamment du célèbre essai "Le bébé est une personne", et d'un père russe.

Adolescent, il anime l'adolescence les soirées de l'Ambiance dans le quartier de Notre-Dame où il rencontre les frères Drucker, Michel et Jean, en 1957.

En 1959, au Caveau de la Montagne, il rencontre Johnny Hallyday et Sylvie Vartan. Il devient le secrétaire artistique de la chanteuse dans les années 1960, et apparaîtra dans son scopitone "Deux minutes trente-cinq de bonheur". Malgré un diplôme dans l'école de kinésithérapie fondée par son père, il est bien décidé à se lancer dans le show-biz. En 1962, il remplace au pied levé Lucien Morisse à Europe 1.

Dans les années 1970, Carlos mène avec grand succès une carrière de chanteur débonnaire et plein de bonne humeur. Sa barbe brune et frisotante, sa salopette, ses chemises colorées et sa silhouette de bon vivant sont incontournables dans les émissions de variété grand public -dont celles de Maritie et Gilbert Carpentier. Il enchaîne au passage les tubes comme "Rosalie" (1978), "Big bisou" (1977) ou "Tout nu et tout bronzé" (1973), qu'il défend dans d'innombrables tournées et galas à travers la France. Compère inconditionnel de Joe Dassin, il demeure celui de Johnny Hallyday et Sylvie Vartan, qu'il aura ccompagnés partout entre 1962 et 1972.

Sa carrière de chanteur s'essoufflant au début des années 1980, il réapparaît sur les écrans TV par le biais d'un spot de publicité vantant les mérites d'une boisson fruitée, à laquelle il prête la mélodie de sa chanson "Rosalie".

Doté d'un solide sens de la dérision, ce fidèle d'Europe 1 s'illustre aussi, avec malice, dans l'émission "Les grosses têtes" de RTL. Fêtard invétéré, il est aussi de toutes les fêtes tropéziennes de son ami Eddie Barclay...

Amateur de pêche, dans les années 2000, il réalise des documentaires pour des chaînes thématiques tournant autour du thème de la mer.

Parmi ses dernières apparitions publiques, sa présence au meeting de Nicolas Sarkozy à Bercy le 29 avril 2007.

 

Source FR2.fr

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0

commentaires